Raphaël Astier double la mise



Sans concurrent en Mexique, le WRC-3 a repris des couleurs au Tour de Corse grâce à l’apport des équipages du JWRC.

Grand favori après sa première victoire au Monte-Carlo en janvier dernier, Raphaël Astier s’est vite porté en tête de cette catégorie. Auteur de trois scratchs le premier jour, le pilote Peugeot a ensuite résisté aux assauts des pilotes du Junior jusqu’à l’arrivée. Avec 50 points en deux courses, le pilote ardéchois creuse déjà l’écart en tête du championnat.

On notera également les belles performances de Nicolas Ciamin (3e) et Terry Folb (4e) alors que Loïc Astier, présent au volant d’une DS3 R3, a été victime d’une sortie de route le premier jour. Alors en bagarre pour le podium, William Wagner a connu le même sort, sa Ford Fiesta R2T terminant sur le toit. Dans cet accident, le pilote franco-belge a été touché à une vertèbre et sa période d’indisponibilité est encore inconnue.

« C’est assez merveilleux évidemment de remporter deux victoires de suite. Tout s’est bien passé et nous sommes vraiment contents. Nous n’avons fait aucune erreur. La voiture avait un comportement un peu bizarre le premier jour donc nous avons changé le setup pour les jours suivants et cela s’est bien passé. Mon prochain rallye est au Portugal, ce sera ma première sur la terre, ce qui est un peu effrayant mais je suis impatient d’y être.«  a commenté Raphaël Astier à l’arrivée.

Classement Championnat WRC-3

  Drapeau-MCDrapeau-SWEDrapeau-MEXDrapeau-FRADrapeau-ARGDrapeau-PORDrapeau-SARDrapeau-POLDrapeau-FINDrapeau-ALLDrapeau-ESPDrapeau-GBRDrapeau-AUSTOTAL
1Raphaël Astier25  25         50
2Nil Solans   18         18
3Luca Panzani18             18
4Charles Martin15            15
5Nicolas Ciamin   15         15
6Terry Folb   12         12
7Surhayen Pernia12             12
8Julius Tannert   10         10
9Dennis Rådström   8         8
10Robert Duggan   6         6
11Sebastián Careaga   4         4
12Dillon Van Way   2         2
13Jakub Brzeziński   1         1



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jeff Boulet dit :

    En rallye, Raphael a tout de suite était dans le coup, lors de sa première apparition en formule de promotion il se battait devant, avec le Z3 il « se baladait » , à Pikes Peak avec la Porsche à Romain Dumas, son talent explose dans une toute autre discipline, lors de la Finale de la Coupe de France il domine tout le monde et les R5 sur le gras avec la Porsche…En découvrant le Monté Carlo cette année il atomise ses petits camarades en 2 RM, il réédite l’exploit en Corse…On peut toujours dire qu’il n’y a pas grand monde en face mais je retiens surtout la facilité qu’il affiche. Il ne force pas son talent, il semble toujours sous contrôle, il possède un grand sens de l’improvisation et il s’adapte immédiatement à n’importe quelle auto et n’importe quel terrain…Il sera rapidement à l’aise sur terre, je n’ai pas de doutes à ce sujet. Bref ,c’est un Rallyman avec un grand R! Merci à Romain Dumas d’avoir relancé la carrière de cet authentique talent. Pour moi, en France, il y a actuellement de nombreux gars doués et rapides mais un seul grand espoir en rallye… et c’est lui!

  2. MITCHTEAM dit :

    salute
    si on regarde son classement scratch ,et il est devant un paquet de grosses autos et de bons pilotes
    donc oui grosse perf et bon pilote,juste trouver une valise pleine de dollars pour concrétiser en dessus
    d’autant plus qu’il sais s’adapter aux autos et aux conditions de route ,donc de pilotage pur et grosse pointe de vitesse ,comme quoi la bonne vielle Z3 a était une bonne école de pilotage(comme font les scandinaves)
    rallyment votre

  3. CORSERALLYE dit :

    SUPERBE COURSE RAPHAEL,ON NE GAGNE PAS LE MONTE ET LE TDC PAR HASARD
    FORZA RAPHAEL
    QUE TES RESULTATS PUISSENT T’OUVRIRENT QUELQUES PORTES

  4. sebenfer dit :

    Difficile de tirer des enseignements de cette participation. Certes, c’est vite, mais vu qu’il n’y a strictement aucun concurrent en face de lui…
    Tout ce qu’on peut dire c’est que le WRC3 coûte trop cher et ne joue donc pas son rôle.

    • GREGORY MICHALON dit :

      oui c’est clair….j’ai hate de le voir au volant d’une r5 pour pouvoir dire si il confirme la très grande attente des passionnés….beaucoup de jeunes sont allés très bite dans le passé et malheureusement peu arrive a concretiser

  5. Mimile dit :

    Le WRC-3 est une formalité vu les les performances à la finale des rallyes sur la Porsche et le Monte-Carlos sur une R2 face à la concurrence en R3.. 🙂