Un podium en rouge au Condroz



Comme chaque année, le rallye du Condroz marque la fin du championnat de Belgique avec un plateau de rêve composé de 9 WRC et 10 R5.

Troquant sa DS3 R5 pour une DS3 WRC, le pilote belge Cédric Cherain sera le grand favori face aux R5 de Stéphane Lefebvre et Kris Princen.

7 et 8 Novembre 2015 – Rallye du Condroz (Huy – Belgique)

Scratchs : Lefebvre (4), Cherain (15), Princen (2)
Leaders : ES1- Lefebvre, ES2-ES22 (Fin) : Cherain

ES20-ES22 : Fin de rallye parfaite pour Cherain qui reste invaincu aujourd’hui et s’impose devant Stéphane Lefebvre et David Bonjean. Ce dernier avait repris l’avantage sur Yves Matton dans l’avant-dernière spéciale, le directeur de Citroën Racing connaissant des problèmes de sélecteur de vitesse.

Sur la Fiesta R5 française de Michel Morin, Xavier Baugnet termine quatrième au milieu des Citroën.

Vice-champion de Belgique, le jeune Guillaume Dilley complète le succès des Citroën avec une belle première en DS3 R5.

Fin de rallye difficile pour Yvan Muller qui termine sur une crevaison alors qu’il tenait la neuvième place derrière Kris Princen.

ES17-ES19 : Cédric Cherain continue son festival et se présentera au départ de la dernière boucle avec 1min30s de marge sur Stéphane Lefebvre. Pour la troisième place, c’est toujours aussi chaud entre Yves Matton et David Bonjean, séparés de sept secondes.

ES15-ES16 : Cédric Cherain est intouchable ce matin et signe deux nouveaux scratchs devant Stéphane Lefebvre alors que Kris Princen a pris l’avantage sur Yvan Muller pour la huitième place. Enchaînant des chronos dans le top 4, Yves Matton est désormais troisième après avoir dépassé la C4 WRC de David Bonjean.

ES13-ES14 : Avec deux nouveaux scratchs, Cédric Cherain accentue encore son avance sur Stéphane Lefebvre alors qu’Yves Matton a pris l’avantage sur Xavier Baugnet pour la quatrième place.

ES11-ES12 : Fin de journée “tranquille” pour Cédric Cherain qui mène avec près d’une minute d’avance sur Stéphane Lefebvre et plus de deux sur David Bonjean (C4 WRC). Cinquième, Yves Matton est encore en lice pour le podium alors qu’Yvan Mulller occupe la huitième place devant Kris Princen.

ES10 : En lice pour la victoire, Kris Princen casse une jante et perd quasiment cinq minutes sur Cédric Cherain, auteur d’un nouveau scratch. Stéphane Lefebvre accède ainsi au deuxième rang à plus de dix secondes du pilote belge alors qu’Yves Matton revient à vingt secondes du podium.

ES7-ES9 : En signant un nouveau scratch dans cette boucle, Cédric Cherain accentue légèrement son avance sur Kris Princen alors que Stéphane Lefebvre a repris la troisième place à Grooten, trahi par le moteur de sa C4 WRC.

Avec cet abandon, Yves Matton remonte en cinquième position alors qu’Yvan Muller est onzième.

ES5-ES6 : Malgré un premier scratch de Kris Princen, Cédric Cherain semble intouchable sur cette édition. Au terme de cette deuxième boucle, le pilote Citroën mène avec 24s de marge sur le pilote Peugeot alors que Bertrand Grooten a pris l’avantage sur Stéphane Lefebvre victime de deux crevaisons en trois spéciales.

A noter la sixième place d’Yves Matton et la quatorzième d’Yvan Muller.

ES4 : Quatrième du général après l’ES3, Vincent Verschueren (DS3 R5) est arrêté sur des problèmes de boîte de vitesses. Sur la spéciale la plus longue du rallye, Cédric Cherain signe largement le scratch devant Kris Princen et prend le large en tête du rallye. Victime d’une crevaison sur sa DS3 R5, Stéphane Lefebvre perd plus d’une minute.

A noter le joli quatrième temps d’Yves Matton qui remonte en sixième position.

ES1-ES3 : Sous un temps nuageux, ce Condroz proposera encore un terrain parfois très boueux et truffé de pièges.

Dans cette première boucle de plus de 36 km, Stéphane Lefebvre était le mieux réveillé mais a ensuite du s’incliner face à la DS3 WRC de Cédric Cherain. Encore en phase d’apprentissage, le pilote belge avoue posséder encore une belle marge de progression, de quoi inquiéter Kris Princen second et Stéphane Lefebvre troisième, auteur d’une touchette à l’arrière.

Derrière ce trio, le trou est fait avec notamment Verschueren, Bouche et Bonjean. Présent sur une DS3 WRC, Yves Matton est huitième à plus de cinquante secondes alors qu’Yvan Muller sur une DS3 R5 est dans le top 20. Sur une Impreza A8 loin du niveau des R5 et autres WRC, Matthias Boon occupe une superbe onzième place provisoire devant le jeune Guillaume Dilley.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jeff dit :

    Encore une énorme perf’ du jeune Demaerschalk qui colle 4 minutes au deuxième 2 roues motrices. Dur de se faire remarquer avec une “petite” auto mais pour moi c’est l’exploit du rallye et le pilote le plus rapide du plateau!

  2. Kubika dit :

    Bravo stephane pour ta.belle course

  3. TchoponT dit :

    Bon rallye pour Cherain … Je te souhaite de faire du WRC2…

  4. david dit :

    Un grand bravo au Boss DS WRC

  5. Hugo Bcd dit :

    Allez Lefevbre !!!

  6. fall angel dit :

    bon rallye de Dilley pour sa premiére avec une r5