Munster, une première à Bastogne



Déjà vainqueur des Boucles de Spa en 1999, Bernard Munster vient de remporter son second succès au Legend Boucles, le premier à Bastogne !

Classement Legend Boucles Bastogne

Fragile leader hier, le pilote belge du team BMA a largement fait la différence ce matin et remporte finalement cette 58e édition devant l’estonien Markko Märtin (Ford Escort Mk2) qui disputait pour la première fois un rallye en Belgique.

La troisième place revient à la superbe Lancia Beta de Jean-Pierre Van de Wauwer alors que le duo Yves Matton/Daniel Elena « échoue » à la quatrième place.

Vidéos du rallye 

Jour 1

Plus de 270 équipages ont pris le départ des Legend Boucles de Bastogne ce matin sous un temps gris et les routes promettent d’être très grasses.

Grand prétendant à la victoire, Freddy Loix a été le premier pilote à renoncer après un début d’incendie sur son Opel Ascona 1900.

Auteur de trois meilleurs temps lors des quatre premiers RT, Markko Märtin menait logiquement les Legend Boucles en début de journée devant un duo composé de Bernard Munster et Yves Matton. A noter que Stéphane Lefebvre a renoncé à cause de problèmes moteur sur sa Citroën Visa 1000 Pistes.

En fin d’après-midi, Bernard Munster s’est emparé de la tête grâce à trois meilleurs temps sur les six RT suivants. Le pilote belge devance (Porsche Carrera RS) devance de peu Märtin (Ford Escort) et son compatriote Jean-Pierre Van de Wauwer (Lancia Beta). Longtemps deuxième, le duo Yves Matton/Daniel Elena pointe désormais en quatrième position.

Au soir de cette première étape, Bernard Munster mène de peu devant un quatuor de luxe composée de Markko Märtin, Jean-Pierre Van de Wauwer, Bruno Thiry et Yves Matton.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. mik dit :

    Tout à fait d’accord Jeff c’est un très grand pilote !

  2. Jeff Boulet dit :

    Franchement, ça fait vraiment plaisir de revoir un peu Markko Martin au volant, j’ai un très grand souvenir des 1000 Lacs 2003 auquel j’assistais en spectateur, Gronholm était à l’extrême limite pour suivre la Ford de l’Estonien, premier leader, Marcus avouait ne prendre aucun plaisir car la prise de risque était totale…Markko a remporté là sa plus grande victoire! Du bord de la piste, il était hallucinant d’engagement et de précision! Un an plus tard, il a remporté le Tour de Corse, ce qui démontre un peu la polyvalence du bonhomme. A ses débuts, Sébastien Loeb s’est beaucoup inspiré du pilotage de Markko sur asphalte qui était d’une efficacité incroyable. Avec Burns, Mc Rae et quelques autres, c’est vraiment un type qui a marqué la discipline par son pilotage et qui a fait évoluer le pilotage en rallye dans ce qu’il est devenu aujourd’hui. Martin était un attaquant pur et dur mais il conservait toujours cette efficacité et la bonne ligne pour rechercher la meilleure adhérence, un véritable artiste!