Un Mikkelsen en deux temps



Au Portugal, Andreas Mikkelsen aura véritablement connu deux périodes distinctes : une décevante le vendredi et une éclatante sur les deux dernières journées du rallye.

Samedi matin, le norvégien avait déjà annoncé la couleur à l’arrivée du premier chrono : « Je suis malade et fatigué d’aller si lentement« . En conférence de presse, le pilote Volkswagen a expliqué ce soudain changement de rythme, illustré par quatre scratchs en cinq spéciales.

« Bien, vendredi ce n’était pas très bon, en partie mon pilotage mais également la voiture qui n’était pas vraiment comme je voulais. Donc je me suis assis avec Richard, mon ingénieur, et nous avons discuté en vue de samedi matin pour changer le setup de la voiture. Ainsi, nous l’avons fait et mon pilotage était parfait, la voiture répondait parfaitement à ce que je voulais. Quand vous êtes dans cette situation, tout n’est pas facile, mais c’est juste ce qu’il faut. Nous avons réussi à rattraper Dani, puis sur la fin, Sébastien. Donc les derniers jours ont été probablement mes meilleurs jours au volant d’une voiture de rallye. »

Revenu à seulement trois secondes de son coéquipier Sébastien Ogier samedi soir, le norvégien avait bien étudié la dernière étape pour sortir vainqueur de ce duel face au triple champion du monde.

« Oui bien sûr. J’y ai beaucoup pensé samedi soir et j’ai regardé les vidéos des spéciales très tard. Je savais que rattraper Sébastien avec trois secondes d’écart ne serait pas facile. Mais s’il y avait une spéciale où je pouvais faire une différence, c’était la première de la matinée. Je me suis concentré sur celle-là et nous avons réalisé un très bon temps, ce qui a nous a permis de passer devant avec un peu de marge. Je savais que Sébastien avait été très fort dans Fafe l’an passé, donc j’ai essayé de piloter très vite dans le premier passage et nous avons réussi à augmenter l’écart. Après ça, il fallait veiller à ne pas qu’il nous rattraper C’était une super journée. La boucle du matin a été fantastique et dabs seconde, j’ai essayé de contrôler autant que possible. »

Grâce à ce troisième podium en cinq rallyes cette saison, Mikkelsen gagne deux places au championnat et retrouve la deuxième position derrière Sébastien Ogier.

« C’est bien d’être de retour à la seconde place. Nous avons perdu beaucoup de points au Mexique mais je pense que nous sommes de retour maintenant. Je sais que nous pouvons continuer sur cet élan lors du prochain rallye en Sardaigne et si tout va bien, décrocher un bon résultat pour revenir un peu plus près de Seb. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    En même temps, et sans mettre le moindre du monde, le vrai talent de Mikkelsen en doute, le Norvégien dispose aussi de la meilleure WRC du plateau.