La confirmation Evans



Après une première victoire de prestige au Monte-Carlo, Elfyn Evans a de nouveau impressionné face aux scandinaves en Suède.

Evans M-Sport Suede 2016

Rapidement leader devant Fredrik Ahlin et les Skoda officielles, le gallois devient un ambassadeur de luxe pour M-Sport et sa nouvelle Ford Fiesta R5 Evo.

Très régulier (100% des chronos dans le top 4) et meilleur performer du WRC-2 en compagnie d’Esapekka Lappi avec 4 scratchs, Elfyn Evans démontre également une force de caractère intéressante après son éviction du WRC.

« Je m’attendais à que ce soit difficile, et c’est fondamentalement ce qui s’est produit. Au Monte-Carlo, il n’y avait pas les voitures qui étaient présentes ici, et défier les scandinaves à domicile était un gros challenge pour nous. Nous sommes très contents de l’emporter.

C’était seulement mon troisième rallye sur neige, après 2014 et 2015 ici. Normalement, ça me prend du temps avant d’être dans le rythme et c’était un peu le cas vendredi matin, mais nous avons réussi à hausser le rythme plus vite que d’habitude. A la fin de la première journée, nous avions une avance convenable, et il fallait ensuite gérer. »

Nous n’avions pas un super rythme dans la seconde spéciale du samedi mais dans la position où nous étions, nous ne voulions prendre aucun risque et je n’ai pas paniqué. La spéciale d’après était bonne mais nous avons eu le problème de direction et avons perdu du temps. »

 


Par Julien R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    Une preuve de plus de la faiblesse du plateau WRC2.

  2. Spectator dit :

    La différence de niveau entre le WRC2 et le WRC est assez énorme, le rythme n’a rien à voir, en WRC avec la vitesse imposée par Ogier, c’est à 100% du début à la fin, on voit d’ailleurs qu’Evans domine sans trop forcer en WRC2. Meeke a franchi un cap en expérience, c’est un fait mais pas en vitesse, la vitesse il l’a depuis sa période IRC et même avant…mais Kris est tout simplement un bon niveau au dessus d’Evans.

  3. Kaizer Sauzée dit :

    On peut être au top en WRC2 et pas top en WRC…
    Le niveau n’est pas le même et, même si la différence ne parait pas énorme, cela peut tout changer.
    C’est un peu le cas de Lefebvre et Camilli en ce moment.
    Ils ont le niveau WRC2 et pas encore le WRC.
    Meeke lui semble avoir franchi le cap…

  4. DELAUNEY dit :

    Aujourd’hui en 2 saisons il faut être au top, mais l faut aussi une bonne auto. Cette dernière Fiesta R5 semble performante, du coup c’est plus facile de gérer une course avec une auto performante.

    A li’inverse pour performer avec une auto en deçà, il faut rouler à plus de 100 % et prendre plus de risques.

    Avec l’arrivée d’une nouvelle équipe, je pense qu’on le reverra en WRC dans les années à venir