Consani n’a plus le temps



Malheureux l'an passé avec trois abandons en autant de manches, Stéphane Consani retente sa chance en 208 Rally Cup cette année.

Pour sa sixième saison en formule de promotion, le pilote d’Aix-en-Provence n’a plus de temps à perdre et doit s’imposer. En 2016, l’ancien membre de l’équipe de France FFSA sera copiloté par Vincent Landais et fera confiance au team de Manu Guigou, l’équipe Automeca.

Leader de la 208 Rally Cup au Terre des Causses 2013 devant un certain Stéphane Lefebvre, Consani avait du renoncer sur un problème mécanique. L’an passé, la bagare était encore belle face à José-Antonio Suarez, mais un nouveau pépin mécanique stoppait la course du pilote français.

« La 208 Rally Cup est un choix intéressant. C’est une coupe mêlant terre et asphalte, avec de grands et beaux rallyes. En s’y engageant, nous sommes certains d’engranger des kilomètres et expériences que nous retrouverons plus tard dans notre carrière, dans les championnats nationaux, d’Europe FIA ERC ou du monde WRC. De plus, la 208 R2 est une voiture que je connais bienj’ai disputé une dizaine de rallyes à son volant, parcouru des centaines de kilomètres. Je suis très confiant de ses performances, et sur certains terrains, nous pourrons jouer en bonne place au classement général.

Il est important pour moi d’être proche de mon équipe. Je veux pouvoir passer voir Jean-Michel, Manu et leur équipe quand je le veux, comme je le veux, sans devoir faire des centaines de kilomètres. L’aspect local est une part importante de ma saison. Nous pratiquons un sport très prenant, endurant et il est important pour moi d’évoluer dans un cadre connu et proche de mon lieu de vie. Je veux me battre pour la victoire finale et cette proximité m’aidera beaucoup. Pour mes partenaires, c’est une chance aussi. Il est important pour moi de les insérer à 100% dans mon programme, je souhaite qu’ils soient véritablement acteurs de cette saison, ils ont été importants à notre participation à cette première manche et nous aurons besoin d’eux cette saison. Le budget n’est pas clos, seule cette manche est confirmée pour le moment. La proximité entre ma vie quotidienne, mes partenaires et l’équipe Automeca sera déterminante et nous facilitera beaucoup les choses.”




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *