Derrière le trio de tête, Chagot s’illustre



Jeune haut-savoyard, Maxime Chagot dispute sa troisième saison consécutive en championnat de France Junior cette année.

Riche de cette belle expérience, le pilote de St Jorioz vient de signer deux quatrièmes places consécutives, dont une au Mont-Blanc, son épreuve à domicile.

Maxime, peux-tu te présenter et nous dire pourquoi as-tu choisi de faire du rallye en tant que pilote ?

Bonjour. Je m’appelle Maxime Chagot et je travaille actuellement en tant que technicien dans l’industrie. Mais ma passion première reste le rallye !

Mon papa courait depuis de longues années,quand j’ai eu enfin l’âge de prendre le volant j’ai décidé de rouler et donc j’ai été bercer par la course dès mon plus jeune âge !

De plus ,lui étant copilote, le défi de passer derrière le volant était trop tentant.

Tu avais fini ta saison 2015 par un résultat prometteur avec une quatrième place dans le Citroën Racing Trophy Junior au rallye du Var,comment s’était passé ton programme rallye 2015 avant le Var ?

En effet pour une première en championnat de France avec ma copine à droite nous avons été très surpris du résultat. Surtout que la saison a vraiment très mal commencer avec une sortie de route au Charbo et tout de suite une autre au rallye du Beaufortain deux semaines après. J’ai été alors pris d’appréhension pour rouler sous la pluie et le reste de la saison j’ai eu du mal à reprendre confiance en moi.

Ce résultat au Var est l’élément déclencheur de ma décision concernant la saison 2016 où nous avons décidé de repartir en Citroën Racing Trophy Junior.

Qu’est-ce que tu apprécies avec la DS3 R1 ?

La DS 3 R1 est une voiture d’apprentissage exceptionnel car facile à conduire mais difficile à emmener vite !

En effet le châssis est excellent et permet des cadences affolantes en descente mais il faut rester très propre dans la conduite en n’oubliant pas la faible puissance du moteur.

C’est également l’une des voitures la plus économique à faire rouler à ce jour surtout lors de grand rallye comme le championnat de France.

De plus, l’image de la DS3 est bonne et c’est une voiture qui plaît vraiment au spectateur !

On te retrouve de nouveau dans le CRT Junior cette année,comment as-tu démarré cette formule de promotion très relevée ?

Cette année, je suis parti au rallye du Touquet avec Xavier Machet qui est quelqu’un de très doué à droite doter aussi d’un sens de l’humour sans limites!

Et pour la suite, Xavier n’étant pas libre je suis parti avec Sébastien Brouard, qui est un super ami avec, lui aussi, une grosse expérience en course et une analyse constante tant en reco qu’en course, qui nous permet un travail remarquable !

Je suis très heureux de notre début de saison, un abandon mécanique au Charbo et une sortie de route à Antibes mais nous sommes repartis en rallye 2 et avons pris beaucoup d’expérience. Au Limousin, les conditions météo et les faits de course nous ont permis une 4ème place.

Malgré cela je dois avouer que le niveau du trio de tête est absolument époustouflant !

Tu obtiens deux 4emes places au Limousin et au Mont-Blanc,quels points précis dois-tu améliorer pour monter sur le podium ?

Les points précis, nous les connaissons, je dois améliorer ma pointe de vitesse sur certains passages très rapide et notamment en descente ou sur les terrains gras.

Il y a aussi certainement un déclic qui ne s’est encore pas fait dans ma tête, même si je persiste à dire que le podium est vraiment verrouillé de très loin par Jeremy,Loïc et Romain…

Quelle est la suite de ton programme ? et pour 2017 ? as-tu des partenaires et autres à remercier ?

Pour la suite, nous serons au rallye des Bauges qui est notre épreuve locale avec ma copine avant de retrouver Seb pour la finale au Var.

2017 n’est encore pas défini, je ne pense pas avoir le budget pour la nouvelle Fiesta R2, mais je serais bien repartant pour une année de championnat de France avec, soit le trophée Michelin, soit une éventuelle coupe hors programme officiel FFSA… Attendons de voir ce que Citroën propose pour les DS3 R1…

Je tiens aussi à remercier énormément WPA racing avec Aymeric Willot et Landry Maulet qui se donne un mal fou sur la voiture lors des assistances pour un boulot absolument remarquable.

La société Isolac Genève, l’Annecienne des Taxis, l’auto école des Creusettes, le garage Citroën Alp’Auto à Sevrier sans qui nous ne pourrions évidement pas courir !

Et bien évidemment mon père fort de plus de vingt ans d’expérience en compétition ainsi qu’une passion pour la course et une énergie débordante me permettant de réaliser tout cela !

Je suis bien évidemment en quête de sponsors pour 2017 donc avis aux intéressés…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *