Deux soeurs en Visa GT



Depuis 2013, Léa et sa soeur Solène, se sont lancées dans une aventure assez atypique en participant au championnat de France des rallyes Terre à bord d’une Citroën VISA GT.

Lea-Francois-Filles-en-Visa-GT

Si cette VISA n’est pas un monstre de puissance, elle permet avant tout à la famille François de rouler avec plaisir à moindre coût, l’essence même du rallye. Avant le Terre des Cardabelles, Léa et Solène ont répondu à des questions retraçant leur parcours.

Léa, comment as-tu débuté en rallye ?

J’ai effectué une grande partie de ma conduite accompagnée avec Raymond GIRARDIN, propriétaire de la Citroën Visa.

Permis en main, il m’a demandé ensuite de prendre le volant et participer à des rallyes terre. Mon premier rallye était le rallye terre de Langres en 2012.

Par la suite, nous avons partagé avec Raymond, le baquet de pilote et copilote afin que je puisse être opérationnelle aux deux places.

On te voit souvent avec ta soeur Solène sur les rallyes terre, pourquoi ce choix des rallyes terre uniquement ?

Ma sœur Solène a commencé à copiloter avant ma première participation à des rallyes terre.

Si nous avons choisi le rallye terre c’est parce que nous habitons à Langres, haut lieu d’une manche du championnat terre.

Bien entouré par des amis qui partagent la même passion pour ce type de course, ils nous a été facile d’obtenir un maximum de conseils. Solène a su par ailleurs me motiver et nous sommes très complémentaires.

Dès cette saison, je participe en tant que copilote à des rallyes asphalte régionaux et nationaux (rallye de Bourbonne Les Bains, l’Ajolais, Mouzon-Frézelle, La Plaine, Alsace Bossue pour améliorer mes compétences.

Côté véhicule, il est plus difficile pour moi d’effectuer des rallyes asphalte en tant que pilote pour une question de budget, étant encore étudiante.

Peux-tu nous présenter ton véhicule que tu pilotes sur terre: une Citroën Visa GT ?

C’est une Visa GT catégorie F2000 11. Ce véhicule ne possède bien sûr pas de direction assistée ni d’autobloquant.

Aussi sur un championnat, nous ne courons vraiment pas avec le même type de véhicule que de nombreux concurrents. Mais le plaisir d’une vraie conduite est là.

Comment se déroule ta saison et seras-tu présente au Terre des Cardabelles ?

La saison n’a pas très bien commencé avec de nombreux soucis mécaniques (pompe à essence…) et une sortie de route. Nous avons terminé le dernier rallye de Lozère avec la classe à la clé.

Nous participerons avec Solène au rallye des Cardabelles ( et peut-être à celui du terre de Vaucluse.

Entre-temps, je participerai à quelques rallyes asphalte comme copilote (rallye Alsace Bossue).

Tu connais bien le championnat de France terre,à ton avis, quelles évolutions faudraient-il apporter à ce championnat pour qu’il soit au niveau digne d’un championnat de France ?

Plus les années passent et plus le nombre de concurrents diminuent. Les petites classes sont sous représentées. Le championnat devient élitiste et au final faute de concurrents, les différentes ASA ne peuvent plus organiser de courses.

Je pense qu’il s’agit d’une question de budget pour les pilotes mais également d’un manque de soutien financier de la fédération pour qui le rallye terre ne constitue pas une priorité à mon avis. La fédération doit prendre le relais des instances départementales et régionales, pour qui, il devient difficile d’allouer des subventions aux organisateurs des différentes manches.

As-tu déjà un programme pour 2017 ? Quels sont les partenaires ou autres que tu souhaites remercier ?

Pour l’instant, je n’ai pas de programme d’établi. Je me consacre à la fin de mon cycle d’étude en juin 2017 et ensuite on verra.

Côté partenaires, ce sont surtout les parents et amis que je dois remercier et en particulier Raymond Girardin.

A l’avenir, si nous partons sur d’autres projets, acquisition de véhicule ou pourquoi pas rallye asphalte, il est bien évident que nous solliciterons des partenaires sans lesquels rien ne sera possible.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. enriche dit :

    Félicitations à Rallye-Sport pour la publication et valorisation de reportage concernant des équipages amateurs, vraiment bravo…
    PS: Hors WRC… ce sont bien ces amateurs qui parrainent TOUTES les épreuves de sport auto… sans oublier les commissaires… SANS EUX => PAS D’EPREUVE.
    Le championnat du monde (WRC), c’est une histoire de fric… pour preuve: dans les années 70/80 => 300 engagés au Monté-Carlo, aujourd’hui dans certaines épreuves => 40 engagés, alors il faut bien une entrée d’argent…