Di Fante, un Junior confirmé



Vainqueur du Rallye Jeunes en 2014 avec Yohan Rossel, Romain Di Fante dispute sa troisième saison consécutive en championnat Junior cette année.

Après une belle série de trois podiums de suite au Touquet, Lyon-Charbo et Antibes, le jeune nicois jouait encore la victoire au Limousin mais c’était sans compter sur une sortie de route le deuxième jour. A deux manches de la fin du championnat, Di Fante est bien en lice pour le titre avec seulement quatre points de retard sur Jérémy Jamet, le leader.

Romain, quel souvenirs gardes-tu de la saison 2014 avec la DS3 R1 en championnat de France avec notamment Marc Baldini-Bioletto ou encore au Var avec Marine Delon ?

Bonjour, avant cette année-là je n’avais encore jamais entendu une seule note en rallye, je pratiquais la moto , donc tout était nouveau pour moi , je venais de gagner rallye jeunes FFSA, le loto de tous les jeunes passionnés de rallye.

Et je me retrouvais au départ de Marchampt sans connaître la différence entre un pneu chaud et un pneu froid,donc tout à apprendre .

J’avais choisi Marc qui était néophyte tout comme moi, c’était notre année d’apprentissage .

Les premiers rallyes étaient plutôt positifs niveau performance mais jamais niveau régularité, on faisait beaucoup d’erreur. En fin d’année, changement de copilote avec Jonathan Pallone pour les Cévennes puis Marine Delon pour le Var.

Sur ces deux rallyes, j’ai énormément appris, j’ai amélioré mon système de notes ainsi que mon approche du rallye et cela a payé sur la dernière manche où je remportais le trophée junior au rallye du Var face à Laurent Pellier.

-Saison 2015 toujours en Citroën Racing trophy Junior avec des résultats plus que prometteurs, ton objectif était-il atteint pour toi l’an dernier ?

L’objectif était clairement le titre, avec Justine Obrecht nous avons bien commencé l’année avec 3 podiums sur 3 courses dont une victoire à domicile, mais la deuxième moitié de saison était plus compliquée, entre multiples crevaisons et abandon mécanique, le titre s’est envolé pour Laurent qui a fait une saison parfaite.

Plus rien à jouer, il restait le Var en fin d’année où je voulais corriger plusieurs défauts constatés au cours de l’année dont le fait d’avoir du mal à me mettre dans le rythme .

Du coup, je voulais vraiment attaquer dans la première spéciale n’ayant plus rien à jouer au championnat, 4 km plus tard les pompiers sont venus me calmer .

Avec Jean-Paul Lazzarini,comment as-tu démarré le match dans le CRTJ au Touquet puis au Lyon-Charbo ?

Au Touquet, je n’étais vraiment pas en confiance après mon accident, j’avais simplement roulé la veille au shakedown donc il fallait repartir prudemment et arriver au bout du rallye .

Contrairement à 2014 il n’y avait aucune performance pure, la régularité m’a fait terminer deuxième derrière Loïc Astier c’était un résultat positif, il fallait voir l’arrivée pour marquer des points.

Après au Lyon-Charbonnières, on perd gros dans la première spéciale, encore trop prudent, donc il fallait attaquer pour rester dans la course.

Le deuxième jour, je commençais à retrouver mon rythme de 2015 et après une belle bagarre avec Jérémy Jamet, il restait 8 secondes avant la dernière spéciale où je fais un tête-à-queue .

Donc, encore une deuxième place mais c’était encore des gros points de pris et surtout une confiance retrouvée .

Jolie victoire à l’Antibes Côte d’Azur mais abandon au Limousin ?

Antibes, oui une deuxième victoire avec mon rythme retrouvé, on a attaqué fort dans les 2 premières du samedi, ce qui nous a permis de creuser un écart de + 15 par rapport à Jérémy Jamet donc après il fallait gérer cet écart .

Le dimanche matin, même stratégie, attaquer pour creuser sachant que mon choix de pneu était différent des autres, je ne pouvais pas remettre de pneus neufs pour l’après-midi donc il fallait attaquer .

On est monté jusqu’à 30 secondes d’avance puis après on a géré la mécanique dans la dernière boucle .

Le Limousin, c’était un rallye tout nouveau pour tout le monde, avec Jérémy Jamet on est parti sur un gros rythme dès le début.

On était en bagarre avec un bon paquet de R3, on s’échangeait les meilleurs temps comme au rallye Lyon-Charbonnières, les routes étaient très sales, c’était de la survie en R1.

Le samedi, j’ai voulu hausser un peu plus le rythme dans la première, je suis remonté à 8 dixièmes de Jérémy Jamet mais je sors au départ de la suivante dans un long gauche, j’ai voulu écarter ma trajectoire, je me suis fait surprendre au point d’envoi, l’arrière m’a complètement échappé.

Nous avons regardé les caméras nous étions 10 km/h moins vite que la veille dans ce même virage .

Nous pensions avoir perdu gros mais Jérémy Jamet fait une boulette dans l’avant-dernière spéciale du rallye en assurant. Cela permet de relancer le championnat .

Comment vois-tu la suite dans le trophy Junior 2016 ?

Il reste deux courses, le rallye Mont-Blanc et le Var que j’ai déjà fait.

Le Mont-Blanc Morzine, c’est à domicile pour Jérémy Jamet, le rallye du Var pour Loïc Astier donc maintenant c’est le meilleur de nous trois qui l’emportera mais d’abord il faut réparer la voiture.

Nous avons tout l’été cela pour et nous allons faire le maximum car cela va être stratégique.

As-tu des personnes ou partenaires à remercier pour leur soutien cette année ?

J’ai énormément de monde à remercier.

Tout d’abord mes parents qui m’ont transmis la passion de ce sport ,Nicolas Bernardi et Cécile Almeras (le staff Rallye jeunes FFSA) qui nous ont merveilleusement encadrés et fait progresser en 2014, Céline Cohen la deuxième maman de tous les juniors, les nombreux teams dans lesquels j’ai pu évoluer (PH sport, Sauvan Race, PIT STOP, FB rallye, Oliver Bosch) et cette année le team CHL Sport Auto de Maxime Lecureux qui nous apporte une voiture parfaite sur chaque course ainsi que la sérénité de faire la meilleure course possible.

Aussi tous les copilotes qui m’ont apporté leur expérience, tous mes sponsors ( Monaco Electrique système, Patie Michel, ville de Nice).

Et évidemment tous les gens qui me suivent, que ce soit ma famille, ma copine et tous mes amis qui viennent nous voir dès qu’ils peuvent !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *