La DS3 WRC termine sur une faute note



Victorieuse sur terre à deux reprises grâce à Kris Meeke (Portugal puis Finlande), la DS3 WRC a officiellement disputé son dernier rallye de championnat du monde au Pays de Galles.

La-DS3-WRC-termine-sur-une-fausse-note

Imbattable ou presque aux mains de Sébastien Loeb et Sébastien Ogier pour ses débuts en 2011, la DS3 a ensuite connu moins de succès, terminant tout de même avec des statistiques impressionnantes, même si en retrait face aux précédentes C4 et Xsara (40% de victoires, 46,5% de podiums, 13,2 % abandons d’après juwra.com).

Après un début de course encourageant au Pays de Galles où le duo Meeke/Breen jouait une place sur le podium provisoire, la suite fût moins glorieuse pour les DS3. Dans la cinquième spéciale, Craig Breen partait en tonneaux alors que son coéquipier perdait peu à peu du terrain face aux Hyundai de Neuville et Paddon. Pensant toujours à 2017 tout en pestant contre sa position sur la route, le pilote DS n’a ensuite plus signé un seul temps dans le top 5, se contentant finalement de sa cinquième place au général.

« Nous avons vécu une saison fantastique. C’était très important pour moi de continuer à faire des rallyes en vue de 2017. Nous avons remporté deux victoires au Portugal et en Finlande, mais nous avons aussi affiché un très haut niveau de performance au Monte-Carlo, en Suède ou en Corse. Ici, j’ai fait de mon mieux et je suis satisfait de ma prestation dans ces conditions. C’est la fin d’une période très spéciale pour moi, puisque ces trois dernières saisons m’ont permis d’obtenir ma place au plus haut niveau. Mais je suis surtout impatient d’être au départ de la saison prochaine ! » a commenté Kris Meeke à l’arrivée.

Aligné sur une troisième DS3 WRC et de retour après sa cabriole allemande avec un nouveau copilote, Gilles de Turckheim, Stéphane Lefebvre a logiquement peiné en début de rallye, évoluant à une seconde et demie au kilomètre des leaders. Le dernier jour, le français a largement réduit cet écart, retrouvant confiance en lui et en sa voiture.

A l’arrivée, le jeune nordiste s’est dit « rassuré » : « Je suis satisfait d’être à l’arrivée sans avoir fait d’erreur. Cette troisième étape m’a permis de trouver un bon rythme. Pour cela, nous avons à nouveau fait évoluer mes réglages. Avec plus de motricité, j’ai aussitôt retrouvé de la confiance au volant. Avec un ordre de départ moins handicapant, j’ai signé de bons temps en me rapprochant de Kris. Je suis rassuré car je m’étonnais d’être aussi loin des meilleurs hier. C’est évidemment très important pour le futur et je suis maintenant impatient de reprendre le volant de la Citroën C3 WRC. »

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kmarco dit :

    En même temps citroen a viré tout les bons pilotes …faute des pleures de sa majesté…
    Après logique, plus aucun pilote capable d’être en haut du classement!

  2. natlin dit :

    loeb ogier meeke, le trio majeur en ds3 wrc
    sordo hirvonen 1 victoire seulement!
    ostberg 0 victoire!
    faut esperer que la nouvelle equipe fasse briller la c3 wrc,