ES1- Brunson démarre le plus fort (Limousin)



ES1- Masseret (11,40 km) à partir de 09h40  (Vendredi 17 Juin 2016) 

PROFIL (par Yoann Bonato)

Une spéciale relativement large qui devrait être la plus rapide du rallye avec une vitesse moyenne très élevée. Il y a seulement un gros freinage dans la spéciale, c’est au niveau du village de Salon-la-Tour devant des maisons pour un carrefour à gauche.

Ca devrait être un passage assez chaud de ce chrono, sinon le reste est en 4e, 5e ou même en 6e avec beaucoup de passages au rupteur pour nous en R5 (la DS3 rupte à 165 km/h).

FAITS MARQUANTS

Attendue tout le week-end, la pluie fait déjà son apparition au Limousin et Eric Brunson en profite pour signer le scratch, quatre secondes devant un trio composé de Salanon, Bonato et Michel.

Eric Mauffrey est un excellent cinquième à seulement une seconde des R5, tout comme Fabiano Lo Fiego, alors que Pierre Roche est très loin en huitième position.

Dans le trophée Clio, Charles Martin signe le scratch pour un peu plus d’une seconde devant Van Deijne et Corneau. Dans cette classe R3, les concurrents du Trophée restent devancés par Manu Guigou et Jean-Sébastien Vigion, ces deux hommes étant séparés par quatre dixièmes.

Pour ses premiers kilomètres en Opel Adam R2 Performance, Cédric Robert signe un excellent 14e temps, à seulement 3s8 de Manu Guigou. Mais la performance de “Bob” est éclipsée par le fabuleux chrono de Nicolay Gryazin, jeune pilote de l’ERC Junior.

En championnat Junior, Jérémy Jamet signe le scratch, trois dixièmes devant Romain Di Fante et 3s7 sur Antoine Margely.

REACTIONS DES PILOTES (FR MediaLive)

Salanon“Ca glisse énormément, j’ai une hernie sur un pneu que je dois changer sur la liaison.”
Brunson“On a pris la pluie à mi-spéciale, on est sur des oeufs.”
Michel“Je ne prends pas de risque, j’ai pris un orage au départ.”
Roche“Je n’arrive pas à trouver le rythme avec les pneumatiques.”
Bonato“J’étais prudent sur les parties glissantes de la fin. J’ai des retours de volant avec le kit évo et la direction assistée, mais ce n’est pas trop gênant, on s’y fait.”
Mauffrey“Avec la pluie, c’est très piégeux.”
Raynak“Ca glisse beaucoup, j’ai assuré sur la fin car c’est facile de faire une faute.”
Beaubelique“J’ai fait un choix de pneumatiques pour la spéciale suivante.”
Lo Fiego“Pour une remise en jambes, c’est très compliqué.”
Rouillard“Il y a beaucoup de plaques de goudron noir, le choix de pneumatiques n’est pas évident.”
Guigou“C’est très compliqué.”
Martin“Globalement, ce n’est pas trop sale mais j’ai du mal à lire l’adhérence.”
Berard“Je n’ai pas de puissance, la voiture ne marche pas.”

PROCHAINE SPECIALE : ES2- Virgeois Orgnac (18,90 km) à partir de 10h43 (Vendredi 17 Juin 2016)

Classement ES1 / Après ES1 (11,40 km)


Classement en cours de chargement...




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. enriche dit :

    Attendez un peu vous allez être estomaqué… dans l’ES2 bruson se prend 8s en 18 bornes par une petite R5…

  2. vroum vroum dit :

    Heureusement que tu sois pas au volant sinon 5 min derrière. ..sebenfer

  3. sebenfer dit :

    Heureusement que Brunson et Salanon sont en WRC parce que 4 secondes sur 18 bornes, ça fait pas lourd.