ES12- Neuville s’accroche (Allemagne)



ES12- Bosenberg 2 (14,45 km) à partir de 16h04 (Samedi 20 Août 2016)

PROFIL (par Vincent Dubert)

La spéciale est marquée par de très nombreux changements de rythme avec également quelques parties bien déformées. Au milieu de ces conditions de route assez délicates, on retrouve une grosse partie très large typée circuit où les trajectoires devront être très tendues.

Les 4 premiers kilomètres de cette spéciale sont nouveaux, mais le reste du chrono reprend le tracé de 2015.

Au premier passage, Sébastien Ogier avait signé le scratch en 7:42,6.

FAITS MARQUANTS

En proie à des problèmes d’alternateur, Ott Tänak doit renoncer et abandonner sa cinquième place au profit de Hayden Paddon, de peu devant Mads Ostberg. Devant, Thierry Neuville arrache le scratch malgré un capot à demi-ouvert, et maintient la pression sur Andreas Mikkelsen. Plus à l’aise dans des conditions moins grasses, ce dernier reste à moins de vingt secondes de Sébastien Ogier.

En WRC-2, Esapekka Lappi n’est toujours pas inquiété, alors que Jan Kopecky, ralenti par une crevaison le premier jour, poursuit sa remontée. Hors championnat, Pontus Tidemand occupe une excellente huitième place, à seulement 13s de Lappi.

En JWRC, la bagarre Tempestini/Koci est toujours superbe, le premier conservant 3s2 de marge sur son rival ! Côté tricolore, Vincent Dubert signe encore un joli chrono mais reste cinquième derrière Folb et Martel.

En Drive Dmack Fiesta Trophy, Osian Pryce écrase toujours cette course, plus d’une minute devant Max Vatanen alors que Nicolas Ciamin reste cinquième.

RÉACTIONS DES PILOTES

Ogier« C’est totalement humide. Au moins, nous avons les bons choix de pneus et je savais à quoi m’attendre. »
Mikkelsen« Il n’y a pas trop de cordes ici, moins de passages surprises sur la boue et ça aide. C’était une bonne spéciale, on attaque assez fort. »
Paddon« J’essaye des choses différentes à chaque virage pour apprendre un peu plus du pilotage sur asphalte. »
Neuville« Le capot s’est ouvert d’un côté, j’ai du ralentir plusieurs fois pour éviter de sortir. »
Ostberg« Les conditions ne sont pas trop mal, c’est juste humide, on sait à quoi s’attendre. »
Sordo« Le feeling est bon mais mes chronos dans ces spéciales ne sont jamais très bons. »
Camilli« C’est une bonne spéciale pour nous. J’espérais que le chrono soit meilleur mais je sais où je peux m’améliorer. Nous avons plus de confiance dans la voiture maintenant et c’est la chose la plus importante. »
Latvala« Je dois être prudent dans cordes boueuses, c’est l’une des choses les plus difficiles quand on roule derrière comme ça. »
Kopecky« Quand c’est très glissant comme ça, je pense que les Finlandais sont pus habitués et j’ai loupé un carrefour. On dira qu’Esapekka attaque fort. »

PROCHAINE SPÉCIALE : ES13- Arena Panzerplatte 3 (2,87 km) à partir de 17h40 (Samedi 20 Août 2016)

Classement ES12 / Classement après ES12 (14,45 km)


Classement en cours de chargement...




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Briwan dit :

    Otsberg n’a pas eu le temps de profiter de sa cinquième place!!! Paddon vient de lui passer devant!!!!

  2. Briwan dit :

    Le prochain passage dans panzerplatte s’annonce décisif !!!! rien n’est fait entre mikkelsen, Neuville et sordo………

    • Boris STi dit :

      C’est quoi qui fait que Panzerplat est vachement redouté ? Car si c’est que les kilometres je trouve cela faible.

      • Keber08 dit :

        Les plots en béton sur le bord de la route, les changements de revêtements, 3 différents si je ne me trompe pas et surtout l’usure des pneus

      • riri73 dit :

        JML l’explique très bien ici http://www.rallye-sport.fr/ambition-mesuree-latvala/
        extrait =

        L’an passé, j’ai été un peu trop prudent dans les spéciales de Panzerplatte et perdu beaucoup de temps dans ces chronos. Je veux améliorer ça cette année. Panzerplatte, c’est vraiment difficile. Il y a sept types de surface différentes dans cette spéciale. Du béton neuf, du vieux, du béton friable, et même de l’asphalte « normal », il y a vraiment de tout.

        C’est également important d’avoir un bon feeling au freinage dans les spéciales de Panzerplatte car il y a de nombreux carrefours. C’est aussi primordial d’avoir une voiture parfaitement équilibrée pour les nombreux passages rapides. »

  3. Jeremy dit :

    Super loubet bon jeune ça aussi :p