Hirvonen vise le podium (Etape 12 – Dakar)



Avant dernière marche à franchir avant l'arrivée à Rosario, l'étape du jour propose le plus long parcours (liaison + spéciale) du Dakar 2016.

L’étape du jour : San Juan – Villa Carlos Paz

Si les concurrents commencent à entrevoir l’arrivée, qui sera célébrée demain à Rosario, il faudra néanmoins se méfier de cette journée. En effet, avec 931 kilomètres dont 481 chronométrés, la plus longue étape de ce Dakar (liaison + spéciale) pourrait jouer quelques tours aux concurrents encore en course. Sur un profil roulant proche de celui emprunté en début de Dakar, le pilotage pur sera forcément de la partie !

Premier concurrent auto sur la route aujourd’hui, Nasser Al-Attiyah prendra le départ à 15h57 (heure française).

Résumé de l’étape précédente

Bien emmenée par une lutte à la seconde entre Loeb, Peterhansel et Al-Attiyah, la spéciale disputée ce jeudi a encore connu un dénouement épique.

Leader au général, Peterhansel finit prudemment la journée au quatrième rang, en restant à l’écoute de sa mécanique pour éviter les mauvaises surprises.

Le trio devenant duo, la lutte s’intensifie jusqu’à ce que l’alsacien soit stoppé à quelques encablures de l’arrivée suite à la casse d’un cardan.

Le nonuple champion du monde finit la spéciale, tracté par Cyril Despres, et signe pour l’anecdote le deuxième temps du jour.

Épargné par les problèmes, Nasser Al-Attiyah remporte sa deuxième victoire de spéciale sur ce Dakar et consolide sa place de dauphin sur le podium provisoire.

Discrètement comme à son habitude, Mikko Hirvonen se rapproche du podium à la faveur du troisième temps de la journée.

=> Retrouvez les classements mis à jour après la dernière étape disputée.

Faits Marquants

À 16h15, la spéciale catégorie autos vient de s’élancer. Al-Attiyah ouvre la route. Étrange, alors qu’il devait partir trois minutes après la Mini, Sébastien Loeb n’est pas sur la ligne de départ. L’alsacien est finalement parti en quatrième position sur la route derrière Hirvonen et Peterhansel.

Au premier point de passage, Nasser Al-Attiyah devance de 27 secondes Mikko Hirvonen. Sébastien Loeb est à 33 secondes. De son côté, Peterhansel lâche déjà plus d’une minute.

Beau tir groupé des Mini en ce début de spéciale, Nani Roma s’intercale à 24 secondes du qatari.

Giniel De Villiers compte bien s’accrocher à sa place sur le podium ! Le pilote Toyota passe en tête et possède 30 secondes d’avance sur Hirvonen. La lutte pour le podium finale est lancée !

Décidément, Poulter récupère le meilleur temps pour 3 secondes. Chaud !

En résumé : Poulter, De Villiers +3s, Al-Attiyah +6s, Roma +30s, Hirvonen +33s, Loeb +36s, Peterhansel +1min05s.

Au deuxième point de passage, le classement n’évolue quasiment pas dans le top 10 avec le duo Toyota Poulter/De Villiers en tête devant un trio Mini composé de Al-Attiyah, Roma et Terranova. Les cinq hommes sont regroupés en seulement cinquante secondes !

Premier du clan Peugeot, Sébastien Loeb est en huitième position alors que Stéphane Peterhansel gère sa place de leader à deux minutes de la tête.

Au troisième point de passage, les Toyota conservent l’avantage mais les écarts sont infimes après 1h et 36 minutes de course. Derrière Poulter/De Villiers, Nasser Al-Attiyah est à 9s, Vasilyev à 50s et Roma/Loeb à 53s.

A la lutte face à De Villiers pour un podium final sur ce Dakar, Mikko Hirvonen est seulement septième mais à moins d’une minute du sud-africain.

En fin de top 10, Stéphane Peterhansel continue de gérer à plus de deux minutes.

Après deux heures de course, la tendance du début d’étape se confirme avec Poulter en tête devant De Villiers à 15 secondes et Al-Attiyah à 23. Derrière, le trou semble fait avec notamment Hirvonen à 1min23s et Loeb à 1min36s.

Pour Stéphane Peterhansel, auteur du septième temps provisoire, tout va bien malgré un retard dépassant désormais les trois minutes.

Au cinquième point de passage, Leeroy Poulter creuse légèrement l’écart face à son compatriote De Villiers (21s) alors que Nasser Al-Attiyah reste en embuscade (30s). Quatrième provisoire à plus d’une minute, Mikko Hirvonen devance toujours Sébastien Loeb.

Le finlandais devra faire mieux sur la deuxième partie de la spéciale s’il veut chiper la troisième place du général à De Villiers !

Au septième point de passage, le sud-africain Poulter est toujours en route vers une première victoire sur ce Dakar mais l’étape comporte encore plus de deux cent kilomètres ! Derrière le pilote Toyota, on retrouve désormais Al-Attiyah (+38s), le qatari ayant pris l’avantage sur De Villiers pour seulement neuf secondes.

A plus d’une minute de Poulter, Sébastien Loeb se retrouve à la lutte face à Mikko Hirvonen alors que Stéphane Peterhansel accuse quasiment quatre minutes de retard sur la tête de course.

Aux trois quarts de la course, la tendance se confirme pour Leeroy Poulter qui augmente même son avance. Bonne journée pour les Toyota pourtant trop discrètes depuis le départ, puisque le sud-africain devance son coéquipier De Villiers.

Après quatre heures de course, Poulter conserve son avance supérieure à la minute. Dans la lutte qui oppose De Villiers à Hirvonen, le pilote Toyota garde l’avantage pour 51 secondes.

De son côté, Sébastien Loeb navigue à 6 minutes et assure le rôle de porteur d’eau à Peterhansel, en cas de problème sur la voiture du leader. Chez Peugeot, on assure la victoire finale !

À l’arrivée, Nasser Al-Attiyah signe la première marque de référence en 5h34min26s. Toujours en lutte pour le podium final, Mikko Hirvonen améliore le temps du qatari de 9 secondes.

Dans le sprint final, le finlandais grappille même 57 secondes à Giniel De Villiers et compte désormais 4min26s de retard au général.

Alors qu’on s’attendait à un scratch de Poulter, le sud-africain perd 2 minutes dans les 30 derniers kilomètres. Venu pour gagner, Toyota n’y arrive pas cette année.

Cette contre-performance offre donc une première victoire de spéciale à Mikko Hirvonen qui dispute là son premier Dakar !

=> Retrouvez le classement général mis à jour après la spéciale disputée ce vendredi.

Classement provisoire de l’étape

Pos.NomMarqueTempsécart
1HIRVONEN (FIN)
PERIN (FRA)
MINI05:34:17
2AL-ATTIYAH (QAT)
BAUMEL (FRA)
MINI05:34:2600:00:09
3POULTER (ZAF)
HOWIE (ZAF)
TOYOTA05:35:0200:00:45
4DE VILLIERS (ZAF)
VON ZITZEWITZ (DEU)
TOYOTA05:35:1400:00:57
5ROMA (ESP)
HARO BRAVO (ESP)
MINI05:37:2600:03:09
6VASILYEV (RUS)
ZHILTSOV (RUS)
TOYOTA05:38:4000:04:23
7TERRANOVA (ARG)
GRAUE (ARG)
MINI05:40:1700:06:00
8LOEB (FRA)
ELENA (MCO)
PEUGEOT05:42:5000:08:33
9DESPRES (FRA)
CASTERA (FRA)
PEUGEOT05:43:3400:09:17
10PETERHANSEL (FRA)
COTTRET (FRA)
PEUGEOT05:45:2200:11:05
11ALRAJHI (SAU)
GOTTSCHALK (DEU)
TOYOTA05:46:0700:11:50
12PRZYGONSKI (POL)
RUDNITSKI (BLR)
MINI05:47:0200:12:45
13GORDON (USA)
WALCH (USA)
GORDINI05:47:3300:13:16
14PROKOP (CZE)
TOMANEK (CZE)
TOYOTA05:51:0200:16:45
15VAN LOON (NLD)
ROSEGAAR (NLD)
MINI05:56:1600:21:59
16GARAFULIC (CHL)
PALMEIRO (PRT)
MINI05:58:2700:24:10
17CHABOT (FRA)
PILLOT (FRA)
TOYOTA05:58:4300:24:26
18DUMAS (FRA)
BORSOTTO (FRA)
PEUGEOT06:00:2600:26:09
19LAVIEILLE (FRA)
POLATO (FRA)
RENAULT06:00:3800:26:21
20ZAPLETAL (CZE)
MARTON (POL)
HUMMER06:01:3700:27:20
21PONS (ESP)
TORLASCHI (ARG)
FORD06:03:0600:28:49
22DABROWSKI (POL)
CZACHOR (POL)
TOYOTA06:04:3100:30:14
23HUNT (GBR)
SCHULZ (DEU)
MINI06:06:1800:32:01
24MAS VALDES (CHL)
LATRACH VINAGRE (CHL)
FORD06:06:5000:32:33
25VANAGAS (LTU)
ROZWADOWSKI (POL)
TOYOTA06:10:4800:36:31
26BULACIA (BOL)
GARCIA (ARG)
TOYOTA06:12:0800:37:51
27PELICHET (FRA)
DECRE (CHE)
TOYOTA06:18:1900:44:02
28BERNARD (FRA)
VIGNEAU (FRA)
BUGGY06:18:3600:44:19
29JUKNEVICIUS (LTU)
SLAPSYS (LTU)
TOYOTA06:20:0000:45:43
30CORBETT (ZAF)
MOHR (ZAF)
CENTURY06:30:3300:56:16
31COFFARO (VEN)
MENESES (VEN)
TOYOTA06:35:4001:01:23
32OUREDNICEK (CZE)
VACULIK (CZE)
HUMMER06:37:2301:03:06
33LOPEZ (ARG)
LAFUENTE (URY)
MINI06:41:2301:07:06
34GIBON (FRA)
GARCIN (FRA)
TOYOTA06:43:2901:09:12
35PETER (CZE)
MOSCATT (AUS)
TOYOTA06:45:2101:11:04
36CHEREDNIKOV (KAZ)
TSYRO (UKR)
FORD06:46:5001:12:33
37CORONEL (NLD)SUZUKI06:52:4501:18:28
38FOJ (ESP)
SANTAMARIA (ARG)
TOYOTA06:56:4201:22:25
39REITZ (ZAF)
GREYLING (ZAF)
NISSAN07:06:4801:32:31
40MIURA (JPN)
LICHTLEUCHTER (FRA)
TOYOTA07:06:5701:32:40
41BLANGINO (ARG)
GAGLIARDI (ARG)
TOYOTA07:14:5301:40:36
42MERCEIJ (NLD)
ERREN (NLD)
TOYOTA07:17:3901:43:22
43CINOTTO (ITA)
DOMINELLA (ITA)
POLARIS07:19:2301:45:06
44GUTIERREZ FLEIG (BOL)
RUBI MONTSERRAT (ESP)
TOYOTA07:25:2301:51:06
45THEURIOT (FRA)
PROT (FRA)
NISSAN07:27:2201:53:05
46MORENO PIAZZOLI (CHL)
ARAYA DIAZ (CHL)
FOTON07:31:5101:57:34
47MATTHEWS (ZAF)
BURKE (ZAF)
CENTURY07:36:1402:01:57
48ZHITAO (CHN)
ZHAO (CHN)
TOYOTA07:44:4902:10:32
49TORRES (BRA)
ROLDAN (BRA)
POLARIS07:45:0902:10:52
50VALLEJO (CHL)
BARONIO (PER)
VOLKSWAGEN07:51:4902:17:32
51FRANCIOSI (BRA)
GUGELMIN (BRA)
MITSUBISHI07:59:1602:24:59
52SEAIDAN (SAU)
DELAUNAY (FRA)
TOYOTA08:03:3802:29:21
53CHICHARRO (CHL)
LEGARRETA (CHL)
FOTON08:05:1102:30:54
54REINA (ARG)
PELAYO (ARG)
TOYOTA08:06:2002:32:03
55SPATARO (ARG)
LOZADA (ARG)
RENAULT08:21:1902:47:02
56RAUD (FRA)
BALTES-MOUGEOT (FRA)
TOYOTA08:29:1602:54:59
57SALAZAR VELASQUEZ (COL)
SALAZAR SIERRA (COL)
TOYOTA08:46:3603:12:19
58MALYSZ (POL)
PANSERI (FRA)
MINI08:59:1303:24:56
59RUIJIN (CHN)
KA CHUN (HKG)
POLARIS08:59:5903:25:42
60AMOR (ARG)
DI PALMA (ARG)
TOYOTA09:35:3304:01:16
61WILLEMS (NLD)
VAN PELT (NLD)
TOYOTA10:02:5804:28:41
62SILVA (ARG)
GLAVIC (HRV)
MERCEDES10:10:1804:36:01
63GRACIA (ESP)
VALLEJO (ESP)
MITSUBISHI10:46:1705:12:00
64PIANA (FRA)
GRIENER (CHE)
TOYOTA10:51:3105:17:14
65AMOS (ITA)
TORNABELL CORDOBA (ESP)
POLARIS11:13:4705:39:30
66RODI (ITA)
THOMPSON (GBR)
RALLYRAID UK13:19:0907:44:52



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. toto dit :

    oui tout a fait, mais tout de meme il faut admettre qu’il a bien piloter aussi.

  2. rene dit :

    n’oublier pas que son copilote et Michel Perin un top .très certainement grace a lui.
    et a son expérience.

  3. toto dit :

    Hirvonen c’est très bien débrouillé, avec moins d’essais et surtout moins de tapage que loeb, discrètement dans son coin (comme il a toujours été) il a fait un très bon DAKAR 2016
    bravo a lui

  4. petter11 dit :

    Pas trop non plus Pour Prokop, on en parle pas mais il est toujours la..

  5. Denis dit :

    Belle spéciale aujourd’hui, sous contrôle pour les PEUGEOT qui se devaient d’assurer pour une victoire finale ;
    on retient plus les vainqueurs du Dakar que les victoires d’étape.
    Hier, si les pilotes des 2008 DKR se sont tirés la bourre, LOEB n’ayant rien à perdre et jouant sa carte perso, PETERHANSEL jouait gros et risquait de mettre en péril tout ce qu’il a intelligemment construit, étape après étape, fort de son immense expérience sur cette épreuve atypique.
    J’imagine que le team manager chez PEUGEOT a souhaité que les positions soient figées, surtout vu la fiabilité encore perfectible des autos.
    Sinon, sur cette spéciale très rapide, les puissants TOYOTA et les MINI se sont bien illustrés.
    Bravo HIRVONEN !

  6. Boris STi dit :

    Super pour Hirvo et le sport

  7. briwan dit :

    pas mal pour hirvo!! le podium est possible…….

  8. 335 dit :

    L année prochaine victoire de Loeb mais à une seule condition qu il n’y ait pas de sable

  9. ti miche 14 dit :

    les consignes sont passé chez peugeot !

    • Kaizer Sauzée dit :

      Surement, mais même sans consignes, les pilotes sont assez intelligents pour ne pas tout gâcher la veille de l’arrivée.

  10. alain dit :

    a tous les pilotes pour ce joli Dakar………………………………..

  11. max74 dit :

    Allez de Villiers envoie du gros gaz avec le hilux c est bon ça.
    bravo à tout les pilotes pour se jolie Dakar que vous nous faites.