J.Heems en bagarre parmi les débutants



Après Ronald Villy la semaine dernière, Cédric est parti à la rencontre d'un nouveau pilote du championnat de France Junior : Jules Heems. 

Ce jeune pilote des Alpes-Maritimes pointe actuellement à la sixième place du championnat après un premier top 5 signé au rallye d’Antibes.

Jules, comment es-tu arrivé en rallye en tant que pilote ?

Je suis passionné de rallye depuis mon enfance, c’est mon père qui m’a transmis le virus. Il a participé au Trophée Fiat Cinquecento il y a 20 ans, j’avais donc 5 ans et cela me fascinait déjà.
Je ne sais plus le nombre de rallyes qu’il m’a emmené voir entre le Monte-Carlo, le Tour de Corse, la Finlande et les rallyes régionaux…
Forcément, on finit à notre tour dans un baquet.
Cela a commencé en 2008 en tant que copilote avec mon père sur une Mitsubishi Lancer Evo 6 sur asphalte.

Puis en 2009 et 2010 en Championnat de France terre.
Mon premier rallye en tant que pilote a été le Grasse Alpin en 2012 sur une 206 de la coupe.

Cette année, tu es engagé dans le Citroën Racing Trophy Junior avec des débuts au Touquet, comment s’est déroulée la première manche sur la côte d’Opale ?

Notre rallye du Touquet n’était pas trop mal parti, nous n’avions aucune connaissance du terrain et c’était notre deuxième rallye avec la DS3 R1.
Le premier jour, c’était la découverte des routes rapides et sales du nord; on s’est placé 6ème des DS3 à 1 minute du premier sur 9 spéciales.
Le deuxième jour, après deux spéciales, beaucoup plus en confiance, la 5ème place était à notre portée.
Malheureusement, la spéciale d’après ne se passe pas aussi bien, je commets une petite erreur qui s’avèrera éliminatoire (demi-train arraché) suite à une mauvaise lecture du terrain dans un virage qui était boueux.
J’ai beaucoup appris sur ce rallye malgré notre sortie, on n’avait jamais quitté notre région du sud sur asphalte et on a appris à rouler vite sur des routes sales et parfois étroites à haute vitesse, ce qui est très rare sur nos routes du sud.

Ensuite le Lyon-Charbonnières avec un meilleur résultat pour toi et ton copilote Théo Heems ?

Le Lyon-Charbonnières avait bien commencé, nous étions à notre place, 5ème après 3 spéciales. Malheureusement dans la spéciale d’après, une mauvaise note sur un virage qui refermait nous fait sortir dans un champ. La voiture se couche sur les portes et on perd toute chance de revenir au classement avec près de 5 minutes perdues.

Le lendemain nous profitons des conditions météo qui grâce aux erreurs de nos concurrents nous permettent de remonter 7ème au classement.
Malgré cela, je suis déçu par nos temps, les fameuses plaques de goudron noir nous font perdre un temps fou. En effet, le manque d’expérience se fait sentir, nous n’avons noté aucune plaque noire et cela devenait trop dangereux de rouler dans ces conditions sans info correcte sur le terrain.

Au volant de la DS3 R1 sur le parcours de l’Antibes Côte d’Azur, es-tu satisfait de ton épreuve et de ton résultat final ?

Le rallye d’Antibes, enfin un rallye chez nous, malgré le fait que je n’avais jamais eu l’occasion de le courir, nous sommes d’ici et le terrain nous parle.
La première étape se passe bien, malgré une pierre dans une corde dans la 4ème spéciale qui nous fausse le train avant et nous fait perdre de précieuses secondes tout se passe correctement.
Nous finissons 4ème de la première étape avec l’impossibilité d’aller chercher plus loin. Effectivement, on se rend compte encore une fois que l’expérience nous fait défaut et que les 3 premiers qui en sont à leurs deuxièmes ou troisièmes Antibes vont beaucoup plus vite que nous.
Le deuxième jour, le budget pneus nous fait défaut et il nous est impossible de tenir notre 4ème place face à un Antoine Margely en grande forme.
Nous finissons donc 5ème du rallye.

Nous sommes tout de même fiers d’être à l’arrivée à cette place. Les conditions étaient difficiles avec la chaleur et c’est une belle performance pour nous.

As-tu des personnes et partenaires à remercier pour leur soutien sur cette saison de rallye 2016 ?

Bien sûr, je remercie en premier lieu mon frère et copilote Théo qui en est qu’à son 5ème rallye et qui s’améliore de jour en jour, il n’a pas fait une seule petite erreur sur tout le rallye d’Antibes.

Je remercie toute mon équipe Lucas, Xavier, Eric, Patrick et Alan. Tous ont un rôle différent, de l’assistance aux préparations des déplacements, préparation de la voiture etc…
Ce sont les hommes de l’ombre sans qui rien ne serait possible. Je leur dois beaucoup. Je remercie aussi mon père qui m’aide tant sur le plan financier que sur le plan moral. Et ma copine qui n’est pas de la partie mais qui me supporte et Dieu sait que ce n’est pas facile avec cette passion ! (sourire…)

Je tiens à dire que nous n’avons pas de structure officielle ni aucun préparateur, le véhicule est à moi, et je m’occupe seul avec mon frère des révisions et des réparations de la voiture.

Nous sommes à la recherche de sponsors car il nous est très difficile aujourd’hui de joindre les deux bouts et nous manquons de temps pour chercher convenablement. A bon entendeur !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *