L.Baud : « Gagner le titre sur terre »



Marqué par un Dakar dramatique, Lionel Baud est revenu en force en fin d’année, signant notamment deux podiums au Mont-Blanc et aux Cardabelles avant de gagner le rallye Terre de Vaucluse.

lionel-baud-terre-de-vaucluse-2016

A ses côtés sur trois épreuves cette saison, sa fille Lucie, a également brillé au rallye du Vaucluse VHC aux côtés d’Ugo Canavese en Lancia Delta. Dans cet interview, la « famille Baud » revient sur cette année 2016 et évoque également leurs perspectives pour l’année prochaine.

Lucie, tu as débuté en copilote en 2014, quels sont tes meilleurs souvenirs et qu’est-ce que tu apprécies dans le rôle de copilote ?

J’ai effectivement débuté en janvier 2014 lors du rallye de la Ronde du Jura après avoir reçu ma licence comme cadeau d’anniversaire.

Parmi mes meilleurs souvenirs, je me rappelle de ma toute première sensation durant la première spéciale… J’avais enfin trouvé un sport qui allait rapidement se transformer en une vraie passion.

L’année 2014 m’évoque aussi de magnifiques podiums.

Lors du Rallye des Bornes lorsque nous avons terminé premiers après une belle bagarre, mon rêve se réalisait…

Par la suite sur le rallye du Mont-Blanc, nous étions aux prises avec de grands pilotes et nous avons réussi à nous classer 3ème après une lutte sévère avec David Salanon. Lorsque nous avons franchi la ligne d’arrivée, ce fut un pur moment de joie.

J’étais sur le podium de ce magnifique rallye alors qu’il s’agissait de mon deuxième rallye. Inespéré !

Le Mont-Blanc est un rallye que j’affectionne tout particulièrement depuis que je suis toute petite, j’y ai encouragé mon papa sur le bord des spéciales.

Toujours en 2014, lorsque nous partons avec Ugo Canavese pour le rallye Terre de Langres nous sommes sans expérience des rallyes terre. Nous finissons pourtant premiers. Nous en avons été très fiers.

Autre souvenir intense : le rallye des Cardabelles de cette année. Pour ce premier essai en WRC sur terre, j’étais la copilote de Papa et j’ai vécu une magnifique aventure.

Enfin, ce rallye VHC du Vaucluse qui fut encore un grand moment. Confrontés à des pilotes chevronnés, nous n’avons rien lâché et avec Ugo nous finissons la saison en beauté.

Le rôle de copilote me plaît beaucoup : j’adore annoncer les notes et « prendre en main » la course autant sur les parties de route que dans les épreuves spéciales. J’aime cette montée d’adrénaline qui me mobilise tout entière pour être hyper concentrée. De plus les moments partagés dans une voiture sont uniques.

Tu étais présente aussi au Terre de Vaucluse tu préfères l’asphalte ou la terre ? As-tu des rallyes que tu souhaiterais faire un jour ?

Je n’ai pas de préférence. L’asphalte et la terre sont différents.

Pour l’instant, je connais mieux le championnat terre. Sur asphalte j’ai l’expérience des rallyes des Bornes et du Mont-Blanc. La terre c’est magnifique. Surtout ces sensations uniques de glisse.

La route est différente. Elle change à chaque passage. L’avantage de l’asphalte pour le copilote c’est d’être bien calé avec ses notes et de pouvoir ainsi perfectionner ses annonces.

J’essaierais bien d’autres rallyes asphalte comme celui du Var ou de Lyon-Charbonnières et pourquoi pas tenter une manche du championnat du monde.

Rouler à nouveau sur la neige fait aussi partie de mes envies.

Je souhaite remercier Ugo et tout le team Milano Racing qui me font confiance et me permettent de vivre ma passion. Merci aussi à Papa qui m’a fait découvrir le rallye et qui est toujours de bon conseil tout comme l’équipe FDS. Je voudrais enfin dire merci à Maman à mon frère et à mes amis qui sont toujours là sur le bord des spéciales pour nous encourager.

Lionel, tu termines cette saison par une magnifique victoire au Terre de Vaucluse es-tu satisfait de ton championnat Terre 2016 ?

Oui. Surtout pour notre équipe et pour tous ceux qui m’ont soutenu cette saison.

Après le douloureux épisode du Dakar qui nous a tous marqué, j’ai souhaité prendre du recul et j’ai arrêté les rallyes pendant quelques mois.

J’ai recommencé à courir sur le rallye Terre de Lozère en août. Une belle 3ème place pour une reprise. Au Mont-Blanc et aux Cardabelles avec Lucie en copilote, nous nous sommes classées 2èmes. Et aujourd’hui cette magnifique première place en Vaucluse.

Terminer sur cette victoire nous fait vraiment le plus grand bien. Je veux remercier Fabrice et FDS Racing pour le travail remarquable qu’ils ont accompli ainsi que tous ceux qui m’ont soutenu tout au long de la saison : les partenaires les amis et bien sûr tous nos supporters.

Quel bilan fais-tu de tes rallyes avec la Fiesta WRC avec notamment le Mont-Blanc-Morzine avec Lucie à tes côtés ? Que prévois-tu en 2017 ?

Côté mécanique j’ai testé plusieurs voitures cette fin de saison.

La Ford Fiesta WRC que j’ai effectivement piloté au Mont-Blanc et une nouvelle Ford Focus WRC que j’ai vraiment prise en main en Vaucluse. J’ai une préférence pour la Focus.

Le moteur est plus puissant avec plus de couple. La palette au volant pour changer les vitesses apporte plus de confort et d’efficacité. J’ai beaucoup de plaisir à piloter cette voiture qui me permet d’être encore plus rapide.

Si l’on parle plus spécialement du Mont-Blanc je suis évidemment le plus heureux des pères lorsque Lucie est mon copilote et encore plus heureux lorsque nous terminons 2èmes sur le podium.

Pour l’avenir il ne me manque plus que le titre Champion de France des rallyes Terre.

J’ai emporté deux fois la formule de promotion Peugeot. J’ai été Vice-Champion de France.

Reste donc maintenant à gravir la plus haute marche du podium. C’est mon objectif pour la saison prochaine.

Et après avoir fait 3èmes puis 2èmes au rallye du Mont-Blanc, mon grand rêve en 2017 serait de le gagner avec Lucie.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. TIT 12 dit :

    On vous attends au TERRE DES CAUSSES 2017…