Lappi, une dernière marche à franchir



Présent en Australie pour décrocher le titre mondial en WRC2, Esapekka Lappi aborde ce rallye avec confiance et espère bien sortir vainqueur du duel à distance qui l’oppose à son compatriote Teemu Suninen.

Lappi-Allemagne-2016

« Le feeling est bon, la météo aussi et les spéciales ont un profil intéressant. Celles disputées en forêt sont plus compliquées mais tout est ouvert (pour le championnat) et je suis impatient de prendre le départ. »

Conscient qu’une deuxième place suffit à décrocher la couronne mondiale en WRC2, le finlandais reste néanmoins prudent tant le parcours, qu’il découvre, réserve des surprises.

« Une deuxième place suffit, c’est vrai, mais nous savons qu’en sport automobile, tout peut arriver. Nous ne sommes pas des machines, nous allons essayer d’éviter les problèmes mais le rallye sera long. »

Largement pressenti pour épauler Juho Hanninen chez Toyota en 2017, le pilote de 25 ans a évoqué récemment que le départ de Volkswagen avait changé la donne pour son avenir.

« Bien sûr, si vous êtes champion du monde, cela pourrait aider pour 2017. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Briwan dit :

    Le titre en wrc2 ! Un tremplin vers Toyota ?? À moins que ogier……..

  2. natlin dit :

    la finlande attend la releve de grolhom avec impatience!
    lappi ou suninen pourraient etre ceux la,
    on verra en 2017

    • pierre dit :

      ce qui m inquiete , c est les temps d abbring au rac ! il etait souvent devant eux et lui n est qu un pilote essayeur chez hyundai ! enfin tu comprends mon raisonnement , on parle tellement de ces 2 la comme des futurs champion du monde que de voir abbring etre devant m a surpris