L’ERC en mode survie



Dépourvu d’équipes officielles depuis le départ de Skoda puis de Peugeot en fin de saison dernière, le championnat ERC tente de faire évoluer son règlement pour attirer davantage.

erc-en-mode-survie-2017

Ainsi, la saison prochaine, les six meilleurs résultats seront retenus pour désigner le titre de champion ERC. En ERC2 et en ERC3, cette même règle sera adoptée, que ce soit pour les pilotes et les copilotes.

En Junior, sur un calendrier seulement composé de six manches, les quatre meilleurs résultats seront retenus. Autre nouveauté, le promoteur de l’ERC, Eurosport Events, va créer un classement équipe avec des structures qui pourront engager jusqu’à trois voitures en ERC, ERC2 et ERC3, les deux autos les mieux classés inscrivant des points au championnat.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kivala dit :

    Le problème c’est :
    – d’une part, comme noté sur une autre page, que le WRC se résume de + en + à un super Championnat d’Europe avec en bonus 3 épreuves hors Europe : l’ERC fait un peu double emploi;
    – d’autre part que les constructeurs s’investissent de + en + dans le WRC et le WRC2, et il ne reste donc que les privés pour animer l’ERC. Or les privés dotés d’un budget à la hauteur d’un championnat d’Europe complet, ça se compte sur les doigts d’une main (et encore…).
    Dommage car il y a quelques épreuves somptueuses !