Les annulations marquantes du WRC



Depuis sa création en 1973, le championnat du monde a connu 7 annulations (rallyes complets) sur les 546 rallyes disputés jusqu'à présent (Suède 2016 incluse dans ce total). 

Un an après sa création, le championnat du monde connait un premier revers d’envergure puisque tour à tour, le rallye Monte-Carlo, le rallye de Suède et le rallye de l’Acropole sont annulés suite au premier choc pétrolier qui secoue économiquement la planète.

Suite à cette crise survenue en octobre 1973 (pénurie puis augmentation en flèche du prix du baril), la saison 1974 du championnat du monde perd donc trois rallyes et s’inscrit dans les statistiques comme la saison la plus courte de l’histoire (à égalité avec 1995) avec seulement huit rallyes disputés.

Huit ans plus tard, en pleine guerre des Malouines (conflit opposant l’Argentine et le Royaume Uni pour la souveraineté de plusieurs archipels dans le sud de l’océan Atlantique), le rendez-vous sud-américain est annulé pour des raisons évidentes.

En 1986, le WRC écrit un nouveau chapitre de son histoire puisque pour la première fois, un rallye est annulé suite à une irrégularité sportive. En effet, lors du rallye San Remo, les trois Peugeot 205 T16 sont disqualifiées pour une non-conformité de la carrosserie (fameuse histoire des « jupes »). La FISA (fédération internationale des sports automobiles) estime après coup que l’exclusion des Peugeot était illégale, et décide finalement de ne pas valider les résultats du rallye San Remo 1986.

Quatre ans plus tard, le rallye de Suède connait un hiver doux et doit être annulé pour manque de neige. En 1998, le championnat du monde connait sa dernière annulation en Indonésie suite à la crise politique et économique qui touche le pays.

Plus récemment, des situations exceptionnelles ont imposé des changements radicaux sur les programmes initialement prévus. En 2007, le rallye d’Argentine avait notamment été amputé de sept spéciales suite à des problèmes de liaisons aériennes. En 2011, des problèmes rencontrés par le bateau acheminant une bonne partie du matériel des équipes avaient entraîné l’annulation de la première journée de course en Jordanie. En octobre dernier, le Tour de Corse voyait également son programme fortement modifié suite aux inondations survenues sur l’île de Beauté.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. sebenfer dit :

    Chouette résumé. Merci.