Loeb : “On est tombé dans une tranchée”



Leader surprise du Dakar au départ de la huitième étape ce matin, Sébastien Loeb est passé proche de l'abandon aujourd'hui.

A la lutte avec Nasser Al-Attiyah sur la première partie de la spéciale, le nonuple champion du monde des rallyes a d’abord perdu près de six minutes en ensablant sa 2008 DKR avant d’effectuer des tonneaux à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée.

Au prix d’un bel effort, le duo Loeb/Elena a tout de même pu rejoindre l’arrivée après avoir changé deux roues et un cardan sur une Peugeot 2008 DKR bien fatiguée suite à cette figure.

Forcément déçu après l’étape du jour puisqu’on a perdu nos espoirs de victoire. On avait roulé sur un rythme correct au début, puis on a perdu quelques minutes en s’ensablant à un moment, et un peu avant l’arrivée, on a fait des tonneaux. Dans un rio, je n’ai pas vu une grosse marche et on est tombé dans une tranchée… On essaie en général de suivre un peu les traces, mais parfois ça part dans tous les sens. Là, je n’étais pas sur la bonne trace.

La voiture avait pas mal de dégâts, on a pu repartir après avoir fait de la mécanique, changé deux roues et un cardan… ça nous a coûté beaucoup de temps. Déjà, on était pas certain de rejoindre l’arrivée ce soir…”

Tonneaux-Loeb-Dakar-2016-2

Relégué à plus d’une heure de Stéphane Peterhansel nouveau leader du général, le pilote Peugeot veut désormais emmagasiner de l’expérience en vue de l’année prochaine.

“On savait qu’on allait devoir apprendre pour notre première participation et on apprend. Si proche de l’arrivée de l’étape, c’est frustrant, mais c’est ainsi. On a encore des choses à faire, de l’expérience à prendre. On va repartir de l’avant demain.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Dommage…
    Mais l’équipage est indemne et c’est là l’essentiel.
    Maintenant, cette bévue fait partie de l’apprentissage du rallye-raid qui jusqu’ici était “facile” car cela ressemblait plus à du WRC, d’où une adaptation surprenante.
    Entré dans cette 2éme semaine, le “Dakar” change de physionomie.
    Puis, LOEB/ELENA restent en course, même éloignés de la victoire, ils pourront continuer à engranger de l’expérience pour le futur.
    De toutes façons, rares sont les victoires qui se construisent sur une telle épreuve, même amputée d’une semaine, dès la 1ére étape.
    Les 1ers d’entrée de jeu, sont rarement les 1ers à la fin.
    AL-ATTIYAH y était parvenu en 2015 mais cela reste exceptionnel.

  2. toto dit :

    oui tout a fait

  3. toto dit :

    ce ne sont plus des spéciales de WRC