Loubet, également performant sur asphalte



Performant sur terre lors des ses premières apparitions en WRC-2, Pierre-Louis Loubet a démontré une belle pointe de vitesse sur asphalte cette semaine.

Propulsé en tête des voitures PSA après seulement quatre spéciales, le français de 19 ans a bien tenu le rythme pour conclure son rallye à la cinquième place du WRC-2 derrière quatre Skoda. Grâce à ce premier top 5 de la saison, le jeune corse se relance dans le « WRC2 Ultimate Challenge », championnat réservé aux DS3 R5, et pour l’instant dominé par Quentin Gilbert (27 points) devant Yoann Bonato (11) et lui-même (10).

Avant de prendre la route de la dernière spéciale du rallye, Pierre-Louis s’est confié au regroupement de Trier : « Je pense que de toute façon à la régulière, il aurait été difficile d’être devant les Skoda. C’est sûr que les points du Challenge sont une bonne chose pour nous car cela nous relance dans le championnat et on garde nos chances pour le Tour de Corse. Pour l’instant, j’ai une troisième place de retard sur Quentin Gilbert, on verra bien.

Je n’avais jamais roulé avec la voiture sur asphalte, je pense que l’auto est moins désavantagée sur cette surface face aux Skoda. Après, je pense que côté moteur, il y a encore du boulot, mais en comportement, je suis vraiment satisfait. J’ai fait quelques erreurs bête, j’ai eu un peu de mal à faire tourner la voiture au frein à main, notamment dans les épingles en rentrant parfois un peu trop fort.

Ce dimanche, j’ai vraiment assuré car nous étions bien installés à la cinquième place avec trois minutes d’avance et en plus nous n’avons pas changé nos réglages par rapport à la veille. Et comme c’était très sec, c’était plus compliqué, il aurait fallu durcir la voiture.

J’ai vraiment adoré la spéciale de Baumholder, c’était ma préférée du rallye, mais j’ai fait un tête-à-queue sur la fin donc j’ai perdu une dizaine de secondes. Je n’ai pas pensé à l’accident de Stéphane, j’ai eu de la peine pour lui mais il fallait qu’on reste dans notre course. Dans ce virage où Stéphane est sorti, j’ai forcément lâché, c’est évident, mais il faut essayer de faire abstraction de ça, sinon on ne peut pas y arriver. Il est certain que Panzerplatte reste une spéciale dangereuse. Si tu rentres dans les hinkelsteins, le problème c’est que même si tu ne tapes pas très vite, tu arraches tout et l’arrêt est net. Mais cette spéciale est vraiment belle en elle-même et très compliquée. Après, ça reste typique de l’Allemagne donc c’est difficile de l’enlever. Dans ces cas-là, on peut également se dire que les voitures 2017 seront dangereuses et qu’il faut les interdire.

Pour ce rallye, nous n’avions pas pris les évolutions car il y a pas mal de problèmes de fiabilité, notamment avec la direction assistée. En essais, tout le monde cumule les problèmes pour l’instant donc on a décidé de rester comme ça de notre côté. »

Loubet-Allemagne-2016-2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. enzo dit :

    on voit ici que le kit evo PSA est foireux.
    DA modifié en mal… (Bonato s’en plaint beaucoup)
    moteur toujours anémique face aux skodas ou la ford evo.

    PSA a perdu la main…

  2. teisseijc dit :

    Pierre-Louis un futur Grand du rallye WRC, le talent est bien présent. Rendez vous en Corse.

  3. Briwan dit :

    Un jeune qui pousse et qui promet !!!!! Son niveau de performance me séduit à chaque rallye !! Il n’a pas l’expérience de ces adversaires et pourtant il n’est pas si loin…….( les chiens ne font pas des chats…….)

  4. kevin lurette dit :

    Ah enfin un article sur Pierre-Louis, que je connaissait pas mais il a roulé tres propre en Allemagne et pour son âge c’est assez promoteur
    je vais le suivre ce petit jeune

  5. Staal dit :

    Quelle est la récompense pour le vainqueur du Challenge ?

    • RS - Julien dit :

      Les rallyes d’Espagne et de Grande-Bretagne en DS3 WRC 😉

      • Rallyman84 dit :

        Et quel est la base de Citroën pour l’attribution des points ? Car au classement WRC-2 Gilbert et Loubet sont à égalité avec 26 points 🙂

        • RS - Julien dit :

          Un pilote DS3 R5 avec des pneus Michelin doit terminer dans le top 5 du WRC-2 pour marquer des points à ce challenge. Ainsi, il « reprend » les points marqués du WRC-2 + 1 point par scratch de WRC-2

          • Rallyman84 dit :

            Ok merci Julien pour ces précisions 😉

          • Staal dit :

            Merci pour la réponse. Du coup j’espère que la récompense n’ira pas à QG, un peu marre qu’il ait droit à ses récompenses sans gros resultat derrière. Sans vouloir lancer de polémique, pour moi il est dépassé

          • Madmax dit :

            J’espère simplement qu’il va remporter le challenge , et faire deux grosses perfs au RACC et au Wales pour te faire changer d’avis .;-)
            @staal