M-Sport dans l’histoire du WRC



Hier, au terme du rallye du Mexique, M-Sport a enregistré sa 200e arrivée consécutive dans les points d'une manche du championnat du monde des rallyes, en signant notamment un nouveau podium grâce à Mads Ostberg.

« C’est un énorme accomplissement pour Ford et M-Sport, et nous en sommes tous très fiers » a précisé Malcolm Wilson. « Gagner des rallyes relève essentiellement des pilotes, mais finir des rallyes est à créditer au profit de l’équipe et ce résultat est une réflexion sur le dévouement, l’engagement et l’expertise technique de toute l’équipe. Lorsque nous avons commencé cette série, il n’y avait pas la règle du Rally-2, ce qui est d’autant plus impressionnant.

Je suis convaincu que ce sera très compliqué pour un autre constructeur de battre cela et je dois remercier toute l’équipe de M-Sport. Sans eux, cela n’aurait pas été possible. »

Il faut remonter au rallye Monte-Carlo 2002 pour trouver trace du premier résultat de cette incroyable série en cours. À l’époque, Carlos Sainz avait signé une troisième place devant son coéquipier, Colin McRae.

Depuis, l’équipe britannique a notamment accumulé 41 victoires dans 18 pays différents, 154 podiums, 889 meilleurs temps en spéciales et inscrit 2811 points au classement constructeurs.

17 pilotes ont contribué à ce record : Mikko Hirvonen (95 arrivées dans les points), Jari-Matti Latvala (56), Marcus Grönholm (29), Markko Märtin (28), Elfyn Evans (22), François Duval (19), Mads Østberg (16), Toni Gardemeister (13), Ott Tänak (12), Petter Solberg (11), Evgeny Novikov (11), Roman Kresta (10), Carlos Sainz (9), Colin McRae (9), Janne Tuohino (2), Henning Solberg (1) et Éric Camilli (1).

M-Sport accuse cependant une statistique beaucoup moins encourageante puisqu’elle n’a pas remporté de rallye depuis 2012 et le rallye de Grande Bretagne.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bruno dit :

    Dommage que Ford ait lâché M-Sport, dommage aussi que McRae ait merdé sa fin de saison 2001 en beauté…

    Pour ceux que ça intéresse, je tiens un classement des victoires de constructeurs en spéciales depuis la création du championnat du monde en 1973. Les chiffres ne sont pas parfaitement précis (disons grosso modo une marge d’erreur d’une ou deux dizaines) vu que les stats manquent pour certains rallyes, mais ça donne ceci à la fin de la saison 2015 : 1. Ford 2743, 2. Lancia 2314, 3. Citroën 1444, 4. Toyota 1332, 5. Subaru 1201, 6. Peugeot 1040, 7. Audi 1027, 8. Fiat 688, 9. Mitsubishi 634, 10. Volkswagen 534, 11. Opel 260, 12. Saab 230, 13. Alpine-Renault 131, 14. Talbot 93… (Porsche 74, Hyundai 44, Mini 24, Ferrari 18, Skoda 14)

  2. natlin dit :

    beaucoup de respect pour wilson loriaux et les autres……………..
    d’autant plus beau que depuis 2014, ils sont pas soutenus par un gros sponsor ce qui est completement anormal, ah si malcom avait l’argent de hyundai, quel carton ce serait, 3 voitures partout, des victoires a tire la rigo, ( j’adore cette expression) et pas de motorhome de 900 m2 pour faire les barbots, j’espere un mega sponsor pour 2017 avec la fiesta maxi wrc,

  3. Roro26 dit :

    Pas de Neuville ?

  4. jack18 dit :

    Camilli ayant abandonné arrive quand meme à marquer 1 point drole de réglement que celui du Rallye 2.

    • RS - Arno dit :

      Le nombre entre parenthèses correspond au nombre d’arrivée dans les points. Camilli a marqué 4 points ce weekend au Mexique, grâce à la règle du Rally-2…