Meeke déjà aux anges avec la C3



La semaine dernière, la Citroën C3 WRC a effectué ses premiers essais sur terre aux mains de Kris Meeke puis Craig Breen.

Au lendemain de ses tests, Kris Meeke livre ses impressions sur cette nouvelle machine. « Dès les premiers tours de roues, j’ai senti que j’étais au volant d’une vraie machine de rallye, bien née. J’ai été impliqué dans le développement de plusieurs voitures ; généralement, on passe plus de temps à attendre qu’à rouler lors des premières séances d’essais. Là, j’ai pu accumuler les kilomètres et commencer à explorer les réglages. Comme dans un rêve !

Avec la puissance et l’efficacité aérodynamique, ces voitures sont fascinantes. Après mon premier run, un des mécaniciens a filmé mon visage. Je ne m’en rendais pas compte, mais mon sourire en disait long sur le plaisir que je venais de ressentir… »

Avec l’arrivée de ce nouveau modèle, Citroën Racing fait à nouveau du WRC sa grande priorité, et Meeke a déjà ressenti ce changement. « Depuis deux ans et mon arrivée dans le giron de Citroën Racing, la priorité était sur le WTCC et le développement de la WRC était assez limité. Là, je sens une grande énergie, avec des ingénieurs qui reviennent au rallye avec l’expérience acquise en circuit. La machine Citroën Racing est lancée à pleine puissance et cela me motive pour faire un travail encore meilleur. Tous ensemble, nous pouvons faire quelque chose de grand dans le futur ! « 

Le pilote n°1 de chez Citroën a également donné son avis sur la nouvelle réglementation du WRC, offrant un aérodynamisme bien différent aux voitures vues depuis la création de cette catégorie en 1997.

« J’ai toujours pensé qu’il ne fallait pas que l’aérodynamique prenne trop d’importance, car le rallye ne doit pas devenir du circuit. Je crois que nous sommes à un bon équilibre et que ces voitures seront aussi excitantes à conduire qu’à regarder. Mais je pense que le facteur humain aura plus d’importance qu’à l’heure actuelle. À mon avis, les WRC 2017 devront rester exclusives au Championnat du Monde, comme les F1 ou les machines du MotoGP. « 

Yves Matton, directeur du Citroën Racing depuis 2012, valide ce nouveau règlement : « Tous les facteurs que nous voulions améliorer, qu’il s’agisse du bruit, de l’impression de vitesse ou de l’agressivité sont déjà réunis, alors qu’il ne s’agissait que des premiers kilomètres de la voiture ! Je crois que les fans de rallye apprécieront la nouvelle génération du WRC. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Boris STi dit :

    Bon ben espérons quelle soit aussi performante que la Polo.

    • didier dit :

      je me fais pas de souci avec l’expérience qu’ils ont, le souci pour moi viens plutôt de hyundai ford ou toyota?

      • Boris STi dit :

        Pas faut,Hyundai prépare la R5,Toyota ben c’est un peux flou tant au niveau de la voiture que des pilotes,et M-Sport il leur manque du budget,si seulement Ford pourrait leur apporter un soutient.