Neuville en position de force pour 2017



Après une belle série sur terre (victoire et deux quatrièmes places), Thierry Neuville attendait avec impatience le retour à l’asphalte sur son rallye fétiche.

Parfois brouillon avec quelques passages très limites, le pilote Hyundai a signé une grosse dernière journée avec deux scratchs en trois spéciales, mais « échoue » finalement pour un cheveu face à Dani Sordo !

A l’arrivée de la Power Stage, le belge était forcément déçu d’avoir perdu ce combat : « Je pense que tout le monde a entendu les quatre lettres que j’ai dit à l’arrivée de la Power Stage, car Nicolas est venu me voir et a dit : il (Sordo) ne peut pas être plus rapide que ça. Et quand je l’ai vu approcher la ligne, j’ai pensé que ça serait bon pour nous mais il était encore trop rapide. Nous étions simplement déçus.

J’ai vraiment essayé de tout donner dans cette spéciale. Je savais que ça serait difficile de reprendre trois secondes dans spéciale, spécialement en pensant à notre bagarre pendant tout le week-end. Cependant, je savais que j’avais fait une très bonne spéciale. Quand j’ai vu le chrono d’Andreas, je me suis dit que c’était peut-être possible. Et finalement je suis déçu, mais d’un autre côté, c’était un super sentiment car le week-end a été très bon. Cela fait quelques rallyes de suite où nous avons des bons résultats. Il manque toujours un petit quelque chose pour un podium, ou comme ici pour la deuxième place, mais nous sommes de retour dans le combat, ce qui est une bonne chose. »

Venu pour l’emporter en Allemagne, Thierry Neuville estime avoir fait trop d’erreurs pour atteindre cet objectif fixé avant le départ : « C’est la première fois que je fais autant d’erreurs ici en Allemagne. D’habitude, je n’en fais pas, je connais très bien les spéciales, je me sens en confiance, mais ce week-end, les conditions météos étaient difficiles et parfois j’ai un peu trop attaqué et surpiloté. Je suis sorti plusieurs fois de la route et c’est là où j’ai perdu le plus de temps. Sans ça, nous aurions pu nous battre pour la victoire. Nous avons eu un problème de direction assisté et j’ai perdu 10 secondes. Ca reste un bon week-end pour nous, ça aurait pu être pire. »

Largement questionné par les journalistes en préambule du rallye, le pilote Hyundai est resté évasif sur son avenir en conférence de presse d’après-rallye : « Non pas du tout, Comme Jost part, peut-être que le nouveau patron de VW m’aime un peu plus et qu’il va m’offrir un siège, je ne sais pas. Non, c’est une blague. Je suis totalement concentré sur mes rallyes jusqu’à maintenant, comme je l’ai dit auparavant. Pour moi, l’objectif principal est de redevenir compétitif après une période difficile en début d’année et en fin de saison dernière. Les négociations sont plus faciles quand vous êtes compétitifs, donc j’attends des offres. »

Pour mieux apprécier les commentaires du belge à l’arrivée, retrouvez ci-dessous quelques frayeurs de Thierry Neuville ce week-end.

Tête-à-queue le vendredi

Frayeur le samedi

Tout-droit

Tout-droit le dimanche




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    NEUVILLE, le retour…
    Après une difficile période qui a, à mon sens trop duré, ternissant le pur talent du pilote belge, c’est la période du « retour aux affaires ».
    Cela fait extrêmement plaisir. TN a visiblement repris les choses en main pour être de nouveau compétitif et démontrer son réel niveau de performance. Certes, il a été particulièrement brouillon sur ce rallye qui en principe lui réussit, certes il peut donc en tirer quelques déceptions. Néanmoins, la « bataille » avec SORDO a été superbe : Merci à HYUNDAI pour avoir très sportivement, laissé les pilotes s’exprimer ! Mais, en regardant au-delà de ce dernier rallye, on peut constater qu’il est sur une nouvelle dynamique, positive. Pourvu qu’elle perdure et, qu’il ne se laisse pas déconcentrer par les transferts, les offres et que d’ici là, il puisse encore prouver qu’il est l’un des rares à être compétitif sur l’ensemble d’une saison pleine s’il a une auto performante et fiable. C’est tout ce que je lui souhaite. L’avenir de TN est plus que jamais entre ses mains et, je ne serai pas étonné que les choses évoluent favorablement…

  2. roland59 dit :

    Neuville, depuis sa « reprise en mains des choses » est , à l’évidence, la clé des transferts..
    ses ambitions de conquête du titre à court terme sont parfaitement légitimes. dès lors, les 2 « meilleures » possibilités seraient VW en 1 et Citroen en 2.
    hyundai étant depuis le départ toujours un peu en retard, Toyota revient donc aura sans doute besoin d’un peu de temps et Ford, malgré toute la bonne volonté, la détermination et l’énergie de Wilson reste, hélas un second choix

  3. DJ KiiM dit :

    Il lance un pique à VW et confirme son envie de partir de chez Hyundai en disant « j’attend les offres » je le sent bien chez citroen ou toyota, à voir en tout cas les transfert sont toujours ou souvent pleins de surprises attendons de voir

  4. natlin dit :

    Y a déjà un top driver chez citron
    Il en faut un chez toy

  5. iceman dit :

    c’est certain que le Belge (avec un « B » majuscule car c’est un nom propre) … , ou le pilote belge ( « b » minuscule car adjectif qualificatif) ….détient les clés des transferts ( et ce, qu’il ait déjà signé ou pas )

  6. makkarinen dit :

    Voila des coms nets, précis, simples, j’adore ! tout le contraire de certains autres !!!. Et si le remplacent de Capito envoyait Latvala ailleurs ? vu les résultats !…

  7. diabolo dit :

    Je ne suis pas inquiet pour Lefebvre. Yves Matton s’est exprimé sur l’antenne de RMC ce dimanche (http://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/audio/rmc-2108-motors-347822.html) en précisant que la politique de Citroen est et restera le soutien aux jeunes pilotes pour les amener au plus haut niveau. D’autant plus que le réglement WRC devrait évolué pour 2017 quant aux voitures constructeurs qui marqueront des points. Il semble qu’il ne sera plus nécessaire de nominer des pilotes mais que les 2 premiers classés seront comptabilisés. d’où sans doute l’engagement d’une 3eme voiture quasi systématique pour les constructeurs. Aussi plusieurs options peuvent être envisagées par Citroen pour leur line up de pilotes. Stephane ayant clairement montré qu’il avait du potentiel (de même que Breen) je pense que l’un et l’autre pourraient être appelé à prendre le volant de la C3 WRC, même pour un programme partiel, aux côté d’un duo d’équipages plus expérimentés.

    • Boris STi dit :

      Le top serait une equipe deux avec :
      equipe : Meeke et Neuville ou breen
      equipe 2 : Lefebvre ou Breen et Al Quassimi
      A moins que Al Quassimi reste avec une WRC 2016

  8. Boris STi dit :

    A mon avis Neuville va faire bouger beaucoup de choses lors du « mercato » (si on peut appeller sa comme sa).
    J’ai peur personnellement pour Lefebvre,si il venait a signer chez Citroën.