Ogier : « Difficile de faire mieux à l’avenir »



Fautif en Catalogne, Sébastien Ogier a terminé son année comme il l'avait commencé, par une victoire incontestable. Auteur de cinq scratchs en six spéciales lors de la première étape, le pilote français a ensuite pu gérer son rythme pour remporter sa troisième victoire consécutive au Pays de Galles.

En conférence de presse, il est revenu sur sa performance du week-end mais également sa superbe saison.

Seb, c’était un week-end difficile. Comment vous sentez-vous à propos de cette victoire ?

J’ai un sentiment étrange je dois dire. Ca commence à être difficile de répéter ça tout le temps, personne n’aime parle de cela mais quand vous avez cela à l’esprit, les atrocités dans Paris, c’est difficile de sortir ça de votre tête.

Je vais essayer de parler plus de la course. Cela a été un week-end très difficile, un vrai rallye de Grande-Bretagne avec de beaucoup de pluie et de boue mais c’était une belle course. Je suis vraiment heureux sportivement. Je ne vais pas montrer beaucoup de bonheur maintenant mais bien sûr, je suis content de terminer la saison comme ça.

Les statistiques sont assez bonnes avec huit victoires et mon troisième succès consécutif ici. Je tiens à remercier l’équipe Volkswagen qui a rendu tout cela possible. J’ai dit que je voulais faire la saison parfaite et je l’ai presque faite à l’exception d’une erreur en Espagne. Mais mon co-pilote a fait la saison parfaite sans aucune erreur, donc félicitations à Julien.

C’était le rallye de Grande-Bretagne le plus difficile pour vous ?

Non je ne crois pas. J’ai déjà connu pire, rappelez-vous pour la première fois en 2008. Ce fut vraiment terrible, bien pire que cette année. Il y avait de la glace et de la neige et nous avons piloté avec des pneus terre.

Il était très difficile de rester sur la route à l’époque et je n’y étais pas resté d’ailleurs. Cette année, nous avons eu beaucoup de pluie mais quand il pleut comme ça, le grip est meilleur finalement, cela nettoie la boue. Mais dans un même temps, il y a beaucoup de gués et plus de changements d’adhérence. Quand il ne pleut pas, ça glisse tout le temps mais cette fois, il y avait parfois un excellent grip et dans la boue, plus de grip. C’était assez compliqué. Je suis très content de ne pas avoir fait d’erreurs, c’est une saison fantastique. Ca va être difficile de faire mieux à l’avenir.

Quel a été votre meilleur moment de l’année ?

Je dirais que le point culminant de la saison, c’est toujours le titre, c’est l’objectif numéro un. Pour réaliser cela, vous avez besoin de plusieurs victoires et bien sûr, elles sont toutes agréables et cela signifie que vous avez fait mieux que les autres.

Le gros moment a été en Allemagne, je voulais vraiment cette victoire pour moi mais aussi pour toute l’équipe. J’étais vraiment satisfait, plus pour eux que pour moi.

Puis je dirais le Monte-Carlo où il est toujours sympa de gagner là-bas parce-que c’est mon épreuve à domicile et la plus difficile de la saison. C’est toujours mon objectif d’essayer de gagner là-bas et ce sera encore le cas dans deux mois.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. SmartiZ dit :

    Je ne comprends pas trop ce que toyota fait? Le travail de TMG sur les pilotes et voiture est completement annulé et makinen repart de zero?

  2. Denis dit :

    A la lecture de ces quelques paroles à l’issue de la dernière course de ce championnat dominé comme il fallait s’y attendre, par VW, je constate que OGIER a grandi.
    Pleurnichant systématiquement avant chaque départ en début de saison à en devenir lassant, puis après avoir été arrogant, il me semble à présent plus mûr, plus humble et, respectueux de ses concurrents sans le mépris qu’il pouvait supposer.
    Voilà pour le personnage.
    Sinon, pour ce qui est du pilote, il n’y a rien à redire : il est largement au-dessus du lot.
    Réfléchi, méticuleux, fin stratège, résistant à la pression, fin technicien et fin pilote, il est quasi imbattable.
    Bénéficiant en effet d’une auto et d’un copilote au top, il ne peut qu’admettre une seule erreur, (par excès ?) en Espagne.
    Ce, sur toute une saison : Chapeau !
    Je ne vois pas comment un 4éme titre pourrait lui échapper l’année prochaine ?

    • sebenfer dit :

      C’est ni plus ni moins que la retranscription de la conférence de presse d’après course. Partant de là, pas étonnant de lire un peu partout les mêmes choses.

  3. iceman dit :

    en 2016, c’est clair que le binôme Ogier/Polo sera tjrs imbattable.
    par contre, en 2017 : …. wait and see !

    • speedestracing dit :

      pour 2017 c’est bien partis pour que vw continue a domine vu que c’est les seuls a faire déjà rouler un proto 2017

      • sebenfer dit :

        C’est clair. VW est tranquille au moins jusqu’à la saison 2019.

        • VIALLE dit :

          Vous emballez pas ! VW montre que leur voiture roule …. Les autres ne le montrent peut être pas !
          TOYOTA planche sur un moteur depuis 2 ans et cela pour 2017 ! Font rouler une yaris et meme une auris pendant un temps !
          Ford je leur souhaîte davoir un soutien plus officiel ! Sur les 10 dernières années ca a été le team outsider à chaque fois !
          Hyundai ils se sont éparpillés dans les développements , ils ont perdu du temps , de l’énergie … En espérant que la voiture 2016 soit mieux ! Car sinon je vois pas l’intérêt de continuer en 2017 ils ne seront pas prêts !
          Citroen la grande inconnue ! WTCC ? WRC ? Rien ? CITROEN ? DS ? Loeb Racing ? Rien ?
          J’espère simplement que les saisons à venir seront plus disputées …
          Apres la reglementation 2017 me fait assez peur ! Ces espèces de « groupe B des temps modernes  » qui ressemblent plus à des « DTM » qu’à des voitures de rallye ! Plus puissantes plus performante mais moins spectaculaires si on se fit aux trajectoires et au comportement de la voiture dans les vidéos de VW…
          Wait ans see …

          • sebenfer dit :

            Tu n’as pas du suivre les derniers développement de l’histoire Toyota/TMG/Mäkinen… Pour le reste, sur les vidéos de la Polo on voit bien que ça ne roule pas du tout à bloc. Ca passe systématiquement à 20cm des cordes…

          • VIALLE dit :

            Info et intox !!! on voit ce qu’il ont envie de nous montrer !Tout cela est stratégique !
            Pour Toyota oui je suis au courant de la « mafia MAKKINEN » et TOY …Cela n’est rien !
            Ça fait parler…
            Je pense qu’il y aura des surprises … ( si c’est pas le cas c’est la fin du rallye…)

          • sebenfer dit :

            Pourquoi la fin du rallye ? On a bien eu une décennie de domination Loeb/Citroen… et le rallye est toujours là.
            Je ne vois pas pourquoi il ne supporterait pas une autre décennie de domination Ogier/VW.
            On a un top pilote et un top team, ça va être très compliqué de les déboulonner. surtout que ce team bosse énormément, ils ne sont pas arrivé là par hasard, sur un coup de chance ou parce que la concurrence était faible. Ils y sont arrivé par de gros investissements et beaucoup de travail. Partant de là, pour les battre il va falloir beaucoup investir et beaucoup travailler… Pour qui que se soit qui cherche à relever ce challenge, ça prendra necessairement du temps. Deux, trois saisons ? Ca me semble être un minimum.

  4. sebenfer dit :

    Vivement le Montecarl’ même si celui de2016 sera loin du monument qu’a pu représenter l’édition 1986.