Ogier : « Un moment difficile à vivre avec VW »



Naturellement déçu après avoir été battu par Andreas Mikkelsen sur le fil, Sébastien Ogier préfère retenir l’émotion engendrée par ce week-end particulier et la fierté d’avoir rapporté un dernier doublé à son équipe.

sebastien-ogier-rallye-australie-2016

En conférence de presse, le pilote gapençais a d’abord souhaité revenir sur l’aspect particulier de cette épreuve.

« Je pense que tout d’abord, je dois dire que je suis satisfait, même si ça aurait pu être mieux. Nous avons disputé la dernière journée de notre carrière avec cette équipe et c’était une grosse bagarre, cela nous a aidé à ne pas penser à toute cette émotion. Moi et Julien étions proches de réaliser une performance unique en ouvrant la route ici. Ca aurait été incroyable, mais nous avons échoué aujourd’hui. »

Dans la fameuse spéciale n°20 théâtre de la dernière bataille entre Mikkelsen et le français, le quadruple champion du monde a toujours pointé en tête avant de taper un talus, touchette l’envoyant en tête-à-queue. Avant cette erreur, l’écart entre les deux hommes n’était que de six dixièmes après 25 km de chronos !

« Nous avons eu deux magnifiques journées vendredi et samedi, avec seulement deux secondes de retard sur Andreas et Anders, c’était vraiment top. L’objectif était d’essayer de le reprendre. Je savais que ce ne serait pas facile, je sais qu’ils allaient se battre et nous avions quasiment le même rythme quand j’ai fait mon erreur. C’était seulement le second tête-à-queue de ma saison, je ne peux pas trop me plaindre. Deux tête-à-queue dans une saison ? Je signerais tout de suite pour ce même chiffre la saison prochaine. Il y avait un peu de frustration à ce moment là, mais je reste fier de ce que nous avait fait cette année et ce week-end avec Julien. Un doublé pour l’équipe nous rend heureux. »

Questionné sur le côté émotionnel de ce rallye d’Australie, le français est revenu sur les derniers moments passés avec son équipe.

« C’est dur de mettre les bons mots sur l’émotion que cela représente. C’est sympa de voir que dans ce sport, il y a tant d’émotions et c’est difficile de voir toute l’équipe à la dernière assistance avec des larmes dans les yeux en sachant que nous avons tout gagné ensemble et que c’était la dernière fois. C’est un moment difficile à vrai dire, mais nous devons aller de l’avant. Parfois, des choses arrivent sans les voir venir. Mais ok, je veux garder cette année dans ma tête pour toujours. Qui sait ce que le futur peut apporter. »

Enfin, Becs Williams, journaliste du WRC, n’a pu se retenir de poser une question sur l’avenir de l’ancien pilote Volkswagen Motorsport : « La semaine prochaine s’annonce chargée non ? ».

« Définitivement, je suis content que vous ne pouviez pas de questions sur mon avenir. Je n’ai rien d’autres à dire, mais le temps presse et dans les prochains jours et prochaines semaines, j’espère vous annoncer quelque chose, et ce le plus tôt possible. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. GG dit :

    C’est clair que ces stats ne servent à rien !

  2. Bruno dit :

    Total de points marqués en WRC depuis 1973 en appliquant le barème actuel (power stage non incluses). Entre parenthèses la progression par rapport à fin 2015.
    1. Loeb 2747
    2. Sainz 2276
    3. Hirvonen 1771
    4. Kankkunen 1734
    5. P. Solberg 1608
    6. M. Gronholm 1581
    7. Ogier 1436 (+5)
    8. Latvala 1433
    9. Alen 1361 (-2)
    10. C. McRae 1272 (-1)
    11. To. Makinen 1213 (-1)
    12. Auriol 1207 (-1)
    13. Sordo 1184
    14. Mikkola 1028
    15. Burns 992
    16. Biasion 955
    17. Waldegaard 893
    18. Blomqvist 857
    19. Salonen 729
    20. Rohrl 727
    21. K. Eriksson 716
    22. Ostberg 700 (+2)
    23. Vatanen 688 (-1)
    24. Märtin 607 (-1)
    25. Delecour 596
    26. Rovanpera 567
    27. Neuville 549 (+4)
    28. Mikkelsen 530 (+4)
    29. H. Solberg 492 (-2)
    30. Eklund 433 (-2)
    31. Duval 432 (-2)
    32. Panizzi 415 (-2)
    33. Gardemeister 383
    34. Atkinson 366
    35. Mehta 365
    36. Schwarz 349
    37. Loix 335
    38. JP. Nicolas 332
    39. Liatti 332
    40. Thiry 320
    41. Mouton 312
    42. Mat. Wilson 308
    43. Munari 307
    44. Fiorio 292
    45. Ragnotti 288
    46. M. Stohl 281
    47. Darniche 279
    48. Meeke 276 (+7)
    49. Recalde 276 (-1)
    50. M. Ericsson 269 (-1)
    51. Paddon 255 (+33)
    52. He. Toivonen 253 (-2)
    53. Lampinen 241 (-2)
    54. Saby 238 (-2)
    55. Therier 228 (-2)
    56. Tanak 226 (+16)
    57. Frequelin 221 (-3)
    58. Prokop 218 (-2)
    59. Andruet 200 (-2)
    60. E. Evans 191

    118. Kopecky 67 (+6)
    121. Hanninen 63 (-1)
    128. Sarrazin 58 (0)
    141. Breen 46 (+237)
    158. Kubica 40 (-1)
    169. Bouffier 34 (-1)
    190. Camilli 28 (NEW)
    232. Lappi 21 (+273)
    249. Lefebvre 19 (+257)
    264. Tidemand 18 (+115)
    305. Guerra Jnr 14 (-5)
    306. Ligato 14 (+114)
    401. Bertelli 9 (+179)
    441. Abbring 8 (NEW)
    442. Suninen 8 (NEW)
    449. Kremer 7 (+46)
    510. Al-Rajhi 5 (-6)
    585. Fuchs 4 (+109)
    805 (et dernier!). Gorban 1 (NEW)

    • riri73 dit :

      Bravo pour la stat, t’as du te casser les pieds un moment, je suis grand fan de stats également , sur juwra
      tu trouves presque tout.
      Pourrais tu diviser par le nombre de rallyes disputés, ce serait plus parlant (on risquerait de trouver le pilote de F1 Carlos Reutemann, car il n’a disputé qu’un seul rallye dans sa vie, et qu’il a fini 3ème (en Argentine) sauf erreur.

      • riri73 dit :

        J’ai fait un truc vite fait avec les 20 premiers de ton classement, pour avoir une idée. Le résultat n’est pas plus du tout le même et n’étonnera personne.
        1er Loeb 13.29
        2e Ogier 13.05
        3. Biasion 12.24 (les années fastes chez Lancia, le peu de rallyes courus)
        4. Sainz 11.61
        5. Hirvonen 10.86
        6. Kankkunen 10.70
        7. Alen 10.55
        8. Gronholm 10.40
        9 Rohrl 9.69
        10 Burns 9.53
        11 Waldegaard 9.4
        12 Makinen 8.72
        13 Mac Rae 8.71
        14 Solberg P 8.55
        15 Latvala 8.52
        16 Sordo 8.51
        17 Mikkola 8.35
        18 Auriol 7.94
        19 Salonen 7.67
        20 Blomqvist 7.02
        Bien sûr, on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. On sait bien par exemple qu’il y a 30 ans, les voitures étaient moins fiables qu’aujourd’hui et les voitures très difficiles à conduire, donc les anciens pilotes étaient désavantagés etc…

        • Remy dit :

          Dans les deux cas , ce sont donc des statistiques qui ne veulent pas dire grand chose et qui n’ont pas lieu d’être .

          • riri73 dit :

            D’accord, mais même si certaines stats n’ont pas de valeur, alors d’autres en ont quand même peut-être et du coup lesquelles ? Il y a bien des classements à chaque course, des titres décernés, des hiérarchies qui s’établissent, etc… (je n’ai pas la prétention d’avoir la réponse).

          • Dav38 dit :

            C’est n’importe quoi ces statistiques !

          • Bruno dit :

            Merci riri73
            Je fais cette statistique pour le plaisir, je ne cherche pas à en tirer de grandes conclusions et d’ailleurs je ne pense pas que ce serait souhaitable, a fortiori dans un sport comme le WRC où on peut par exemple participer dans des catégories inférieures.
            Je voulais surtout combler le vide statistique concernant le total des points marqués : additionner les barèmes officiels, très différents d’une période à l’autre, n’ayant aucun sens pour moi.
            Ceci étant dit, j’arrive à une moyenne de 16,25 pts pour Loeb (je pense que tu as divisé 2247 par 169 et non 2747).
            Concernant Carlos Reutemann, il a disputé 2 rallyes de championnat du monde et décroché 2 troisièmes places, soit effectivement une moyenne impressionnante de 15,00 points par départ.

            Une autre stat que j’essaie de tenir à jour et qui n’apparaît pas sur juwra.com, c’est le nombre de spéciales remportées par constructeur :
            1. Ford 2777
            2. Lancia 2314
            3. Citroen 1473
            4. Toyota 1332
            5. Subaru 1201
            6. Peugeot 1040
            7. Audi 1027
            (Volkswagen 670, Hyundai 94, Mini 24)
            Les archives étant incomplètes à ce sujet, il manque quelques dizaines de spéciales à attribuer. Et bien sûr il faut rappeler qu’on disputait beaucoup plus de spéciales avant le « reformatage » au milieu des années 90. Certains rallyes dépassaient les 70 spéciales !

          • Bruno dit :

            Cool Bruno, on est au moins 2 à être intéressés, c’est déja pas si mal.

  3. martin dit :

    Que d’émotions avec aussi l’arrêt d’Audi en WEC ce week-end.
    Ils terminent leurs carrières en sport auto par un magnifique doublé, sur que ces 2 constructeurs vont nous manquer.
    La roue tourne et la vie continue…

    • gtv6 dit :

      C’est sur qu’on aurait préféré que volkswagen continue en rallye , mais ne plus voir de diesel quant on va au Mans , ne me dérange pas du tout ….
      Cordialement .

  4. Nanou dit :

    Merci pour cette saison… à l année prochaine avec toutes ces nouveautés:-) 😉

  5. alexis volle dit :

    ogier sans doute chez ford

    • Jewel dit :

      Hummm et avec quel argent Ford (pardon M-Sport) peut-il faire venir un quadruple champion du monde !!!
      Ogier chez Hyundai à la place de Sordo .

  6. pierre dit :

    ogier , j espere que je serai au monte carlo 2017 !!! comme quoi rien n est fait