Ogier va profiter de cette victoire



Désabusé sur terre, Sébastien Ogier a retrouvé le sourire en Allemagne et dédie sa victoire à son patron de toujours chez VW, Jost Capito.

En conférence de presse d’après-rallye, le pilote français a retrouvé un siège plus habituel, assis au milieu de ses adversaires, placement synonyme de victoire.

« Je pense que je vais bien profiter de cette victoire dans les prochains jours et même semaines. Malheureusement, nous n’allons pas en Chine, donc j’ai plein de temps pour profiter de ce succès et je vais le faire, car ce n’est pas un secret, j’ai une saison compliquée cette année et c’est très bien de l’emporter, car c’est le rallye à domicile pour notre équipe et le dernier de Jost.

Nous lui avons promis de faire de notre mieux pour essayer de terminer en beauté. Cela clôture quatre années fantastiques avec lui. Nous avons eu tellement de succès avec lui, donc peut-être que ça devait se terminer comme ça. »

Cette victoire en Allemagne n’aura pas été aisée pour le triple champion du monde, longtemps menacé par un trio de feu composé de Mikkelsen, Sordo et Neuville et.

« Plus que le plaisir de la victoire, je retiens cette bataille passionnante avec ces trois gars là (Mikkelsen, Sordo et Neuville). La bagarre était intense, c’était serré pendant la majeure partie du week-end, hormis dans Baumholder où nous avons fait la différence, mais sur le reste des spéciales, c’était très serré. Je pense que c’est ce que veulent voir les gens en rallye. Nous avons adoré, mais je suis sûr que beaucoup de personnes ont aimé regarder cette course pendant tout le week-end. J’ai reçu beaucoup de messages d’amis qui m’ont dit que c’était une superbe course. C’est une autre preuve que quand nous pouvons nous battre dans des conditions quasiment similaires, c’est toujours mieux. »

Véritable acteur de ce rallye, la météo a joué des mauvais tours à certains pilotes, compliquant le choix des pneus à chaque assistance. Dans le premier passage de Baumholder, le français a dessiné sa victoire, assommant ses adversaires en un peu plus de quarante kilomètres.

« C’était un vrai Rallye Deutschland avec une météo allemande typique. C’était extrêmement difficile de faire un choix de pneus. La plupart du temps, nous avions un bon compromis mais jamais vraiment le choix parfait. Mais la chose la plus importante était de trouver la solution pour être le plus régulier possible. Comme l’an passé et comme nous l’avons dit avant le départ, la différence s’est faite dans Panzerplatte. C’est très souvent que ça arrive ici. C’est très difficile pour les pneus, et on dirait qu’une de mes forces ici, c’est de préserver les pneus un peu mieux que mes rivaux dans cette spéciale. Si vous regardez la vitesse sur la fin, c’est ici que je fait la différence.

J’ai été un peu plus décontracté ce dimanche et le matin, j’ai un peu oublié de me réveiller. Quand j’ai vu le chrono de Dani dans la première spéciale, j’ai menti un peu à Julien en lui disant que c’était correct, mais j’avais plus perdu que prévu, c’est sûr. »

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Slate dit :

    Je pense que l’on pourrait adapter la reflexion de M.CAPITO a l’encontre de K.Meeke tant la victoire de S.Ogier était attendue.

    Je précise qu’il s’agit d’un détournement fictif de l’article de Rallye Sport et en aucun cas de paroles réellement énoncées par l’ex-patron de VW Motorsport (entre parenthèse les termes modifiée) :

    le directeur allemand de VW Motorsport aurait pu ne pas été tendre avec « Seb Ogier » à l’issue du rallye « Deutschland ». Avant le départ, Capito pouvait estimer déjà que le pilote « français » serait intouchable sur cette épreuve.

    « « Seb » ne peut pas être satisfait de cette victoire. Si les conditions restent sèches et qu’il ne fait pas de grosses erreurs, quelle est la valeur de cette victoire ?

    Voilà pourquoi il était énervé quand j’ai dit qu’il n’y avait aucune chance de voir quelqu’un d’autre gagner avant le départ. Cela dévalue sa victoire, c’est un fait. S’il n’avait pas gagné, s’il avait terminé deuxième, il aurait complètement idiot. »

    Je trouve marrant ce détournement car la victoire de Seb Ogier au Deutschland était autant écrite à l’avance que celle de Kris Meeke en Finlande, avec le même avantage sur la route… Les deux champions ont eu le même comportement exemplaire et on fait leur job avec dans les deux cas une très belle victoire sportive.

    Je voulais juste rendre un hommage à M. Capito, tant sa dernière déclaration avait été agressive, injustifiée et facilement transposable à bien des situations. Ce type de commentaire ne nous manquera pas.

    • riri73 dit :

      Je ne remettrai pas en question ton post, plutôt malicieux et très bien amené.
      Juste une phrase à la fin qui m’a un peu étonné « Je trouve marrant ce détournement car la victoire de Seb Ogier au Deutschland était autant écrite à l’avance que celle de Kris Meeke en Finlande, avec le même avantage sur la route… »

       » avec le même avantage sur la route » = Si j’ai bien compris, niveau chrono, c’est aussi pénalisant de partir 8 ou 9 au Deutschland (avec les conditions 2016) que ça peut être avantageux aux 1000 lacs (avec les conditions qu’il y a eu). Permets moi d’en douter….

    • iceman dit :

      Bonjour,
      je partage totalement votre analyse et votre commentaire,que, avec voter accord, je copierai pour répondre à certains dans un autre « post » de ce site, pr rapport à J. Capito..
      Merci.

    • sebenfer dit :

      « Je trouve marrant ce détournement car la victoire de Seb Ogier au Deutschland était autant écrite à l’avance que celle de Kris Meeke en Finlande, avec le même avantage sur la route…  »

      Ce qui relève une méconnaissance totale du rallye

  2. Nanou dit :

    J ai déposé un CV les mecs.

  3. Go ! dit :

    Quelqu’un connait-il le nom du remplaçant de Capito par hasard ?

    • RS - Julien dit :

      Même au parc, c’était vraiment le mystère.

      • riri73 dit :

        Olivier Quesnel ? (humour)

        • Go ! dit :

          Ok merci RS, Capito avait dit qu’il ne partirait pas avant qu’un remplaçant lui soit trouvé, j’imagine que c’est chose faite, j’ai hâte de savoir qui c’est et ce que ça va donner … L’alchimie entre Capito et Ogier était tellement bonne, ils se ressemblaient tellement … à voir pour la suite !

    • iceman dit :

      Pour quoi pas le Team Manager actuel : Sven SMEETS ?

    • Rallyeplaisir dit :

      F.-X. Demaisons m’a présenté Sven Smeets comme son remplaçant et en présence de ce dernier. Ceci dit je ne suis pas dans le secret des dieux.

      • rallyeplaisir dit :

        …remplaçant de Jost Capito…

        • iceman dit :

          Cela serait une bonne chose. il possède une fameuse expérience en WRC (co-pilote de F. Loix et de F. Duval) et son travail de Team Manager chez V.W.

          Et puis, « last but no least », contrairement à son prédécesseur (J. Capito) et à son homologue chez Hyundai – et néanmoins compatriote – (A. Penasse) : pas de risque de déclarations  » à l’emporte-pièce »…