Premier vrai test pour Sébastien Loeb



Octuple vainqueur de la manche argentine du WRC, Sébastien Loeb a parfaitement mis à profit son expérience du terrain lors des deux premiers jours, pour prendre la tête du Dakar.

Leader incontestable au général, l’alsacien a, en plus de son talent inoxydable, mis en avant les progrès d’une voiture qui semblait pourtant inaboutie, il y a un an.

Après deux journées passées sur des pistes au profil “familier”, le pilote Peugeot va (enfin) passer un premier vrai test sur ce Dakar 2016 puisque les difficultés vont s’enchaîner pour les deux jours à venir.

Une première donnée d’importance fait son apparition. En effet, si la route empruntée jusque là s’élevait difficilement à plus de 1500 mètres d’altitude, la spéciale du jour prend de la hauteur puisqu’elle sera disputée totalement au dessus de 3000 mètres, avec des passages dépassant même 4000 mètres d’altitude. En plus des mécaniques qui devraient peiner suite au manque d’oxygène, les organismes vont être également mis à rude épreuve.

La seconde difficulté du jour réside dans son profil. Si l’altitude va jouer son rôle, les changements de rythme entre les parties roulantes et les sections montagneuses seront nombreux. La navigation, qui pour le moment restait discrète, aura également un rôle prépondérant et rendra forcément la course plus compliquée.

Enfin, et c’est surement là le point le plus important de la journée, l’étape du jour est en effet la première partie d’une étape marathon. Ce soir, au terme de cette journée (629 kilomètres dont 429 chronométrés), les concurrents seront réunis dans un bivouac isolé et ne bénéficieront pas de leur équipe d’assistance. Une gestion des machines sera donc primordiale pour gérer également la journée de demain longue de plus de 600 kilomètres.

“C’est la fin des étapes un peu typées WRC, on s’attend à un parcours plus difficile, avec plus de navigation mais aussi plus d’altitude. On va rouler souvent à plus de 3 500 m d’altitude, donc ce sera forcément exigeant, y compris pour la mécanique.
Peugeot Sport nous a donné une voiture top hier, on espère continuer à bien rouler aujourd’hui aussi” a déclaré Sébastien Loeb.

Le Dakar va donc radicalement se corser après deux jours “abordables”. Il ne suffira plus d’aller vite pour briller mais d’entrer dans une approche alternant l’attaque et la gestion. Tout un programme !

=> Retrouvez toutes les informations concernant l’étape du jour dont le départ sera donné à 13h19 (heure française).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *