Rallye Tour de Corse 2017



Le Rallye de France «Tour de Corse» 2017 se dispute du 6 au 9 avril entre Ajaccio, Bastia et Porto-Vecchio.

Organisé à une date beaucoup plus printanière, le Tour de Corse fête sa 60ème édition en 2017 et emprunte un parcours largement raccourci par rapport à l’an passé.

Composé de 10 spéciales, comme en 2016, le programme représente un parcours total de 316,80 kilomètres contre 390,92 l’an passé. Le parc d’assistance sera situé quant à lui à l’aéroport de Bastia.

« Si la difficulté était au cœur des priorités en 2016 au travers d’un kilométrage conséquent, notre volonté en 2017 sera l’accessibilité de cette épreuve majeure du sport automobile français. Compte-tenu du repositionnement de l’épreuve au printemps 2017 et des excellents retours des parties-prenantes, nous avons souhaité renouveler le parcours qui avait été mis en place à l’automne dernier. » a déclaré Nicolas Deschaux, président de la FFSA.

Cette année l’épreuve Corse accueille en marge du WRC, les jeunes pilotes au volant de Fiesta R2 dans le cadre du championnat JWRC, ainsi que la deuxième manche de la R-GT Cup.

Programme du rallye

17 Mars : Publication de la liste des engagés
3-4-5 Avril : Reconnaissances

Jeudi 6 Avril 2017
 08h00-11h30Shakedown Sorbo Ocagnano5,40 km
 17h40Photo officielle (AjaccioPlace Miot) 
 17h30-18h30Séances d’autographes (Ajaccio Place Miot) 
 18h30Cérémonie de départ (Ajaccio Place Miot) 
Vendredi 7 Avril 2017 (120,64 km)
  08h15 Départ d’Ajaccio (Parking Miot) 
  08h50 Changement de pneus (Porticcio) 
ES109h22Pietrosella – Albitreccia 1 31,20 km
ES211h14Plage du Liamone – Sarrota Carcopino 1 29,12 km
  13h39 Changement de pneus (Porticcio) 
ES314h11Pietrosella – Albitreccia 231,20 km
ES416h03Plage du Liamone – Sarrola-Carcopino 229,12 km
 20h30Assistance (Bastia Aéroport) 
  21h15 Arrivée (Bastia Aéroport) 
Samedi 8 Avril 2017 (131,96 km)
  07h30Départ + Assistance (Bastia Aéroport) 
ES508h40La Porta – Valle di Rostino 148,71 km
ES610h17Novella 117,27 km
 13h03 Assistance (Bastia Aéroport) 
ES714h28La Porta – Valle di Rostino 248,71 km
ES816h08Novella 217,27 km
 18h58Assistance (Bastia Aéroport) 
  19h43 Arrivée (Bastia Aéroport) 
Dimanche 9 Avril 2017 (64,20 km)
 07h15 Départ + Assistance (Bastia Aéroport) 
ES908h58Antisanti – Poggio di Nazza53,78 km
 11h05Regroupement (Porto-Vecchio La Marina) 
ES1012h18Porto-Vecchio – Palombaggia10,42 km
 12h46 Arrivée ( Porto-Vecchio La Marina) 
 13h30 Podium (Porto-Vecchio La Marina) 

Palmarès récent

  • 2016 : Ogier (Volkswagen Polo R WRC), Neuville, Mikkelsen
  • 2015 : Latvala (Volkswagen Polo R WRC), Evans, Mikkelsen
  • 2014 (ERC) : Sarrazin (Ford Fiesta RRC), Bouffier, Abbring
  • 2013 (ERC) : Bouffier (Peugeot 207 S2000), Kopecky, Sarrazin
  • 2012 (ERC) : Sordo (Mini RRC), Kopecky, Campana
  • 2011 (IRC) : Neuville (Peugeot 207 S2000), Kopecky, Loix

Descriptions des spéciales (Organisation)

ES1-ES3 : Pietrosella – Albitreccia : 

Cette première spéciale a été raccourcie et son parcours modi é. En comparaison avec l’édition précédente, les 26 premiers kilomètres de cette spéciale ont été supprimés et remplacés par 7,40 kilomètres inédits.

Après un changement de pneumatiques à Porticcio, les concurrents emprunteront près d’Agosta une route sinueuse et bosselée sur 7,4 kilomètres pour retrouver le parcours 2016 à l’épingle de Pietrosella. Une route très étroite et dégradée les mènera à la célèbre épingle du Col de Bellevalle, avec une marche en montée.

Changement de rythme ensuite pour la montée vers le village de Bisinao, avec une section large et des enchaînements très rapides. Une route beaucoup plus sinueuse et étroite avec de nombreux changements de surface mènera ensuite les concurrents jusqu’à l’épingle d’Albitreccia, qui précède la traversée du village.

ES2-ES4 : Plage du Liamone – Sarrota Carcopino : 

La Plage du Liamone sera l’attraction majeure du départ de cette première spéciale, avec d’entrée de jeu une montée très rythmée jusqu’à Casaglione avec sa célèbre épingle serrée, qui n’est pas toujours évidente à négocier. Changement de rythme avec une route large et sinueuse jusqu’au Pont de Furcina, et enchaînement avec une montée tortueuse, très étroite et bosselée jusqu’à l’épingle de Calcatoggio. La route est ici très étroite et sinueuse, il sera difficile d’y faire des cordes.

Sur une route tout aussi technique, les équipages traverseront les villages de Sant’Andrea d’Orcino et Cannelle pour arriver sur l’épingle de Sari d’Orcino. La portion suivante sera beaucoup plus large, en montée jusqu’au Col de Sarzoggio, avec une descente assez technique jusqu’à Sarrola-Carcopino, terme de cette deuxième spéciale.

ES5-ES7 : La Porta – Valle di Rostino :

Un mythe en chasse un autre, avec cette spéciale qui a tant compté dans la glorieuse épopée du Tour de Corse. Raccourcie de 5 kilomètres au départ, cette spéciale débute par une montée très technique en direction de l’église de La Porta, monument légendaire du Tour de Corse et emblématique de la Castagniccia, qui débouchera sur une route très étroite, sinueuse et déformée par endroit et qui traversera le village de Giocatojo pour franchir le Col Saint Antoine, l’un des points culminant du rallye (687 mètres). Une descente alternant nouveau et ancien revêtement, portions rapides et tortueuses, conduira les équipages vers Ortiporio et Penta-Acquatella, en direction de Barchetta et sa spectaculaire épingle.

C’est avec un changement radical de surface et une montée plus large, typée Course de Côte, que les concurrents rejoindront Campile. Une route beaucoup plus sinueuse à anc de montagne les conduira à Bisinchi et à Castello di Rostino, suivie d’une dernière portion présentant une succession de nombreuses épingles en descente, avant de rallier l’arrivée, non loin de Valle di Rostino.

ES6-ES8 : Novella :

En comparaison avec l’édition précédente, les 13,5 rapides derniers kilomètres du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse 2016 ont été supprimés.
Départ à proximité de l’auberge Pietra Monetta sur une route très étroite et sinueuse, au milieu du maquis, avec de nombreux virages di ciles à négocier pour rejoindre le village perché de Novella. Les passages à la pittoresque Gare de Novella et au Col de la Croix o riront aux spectateurs un point de vue unique sur la Balagne et sur toute la première partie de cette spéciale.

Une descente toujours aussi sinueuse et étroite, mais au revêtement ancien, mènera ensuite les concurrents jusqu’à la ligne d’arrivée située juste après un dernier changement de direction sur l’ancienne Balanine.

ES9 : Antisanti – Poggio di Nazza :

Départ à proximité du hameau de Purizzone, les concurrents s’élanceront pour cette ultime journée dans la plus longue spéciale du rallye avec une première partie sinueuse en montée et par endroit très piégeuse jusqu’à Antisanti. C’est sur une route rapide à anc de montagne alternant virages en dévers et portions très techniques que les équipages rejoindront le point culminant du rallye (815 mètres) avant le village de Vezzani tout en passant à proximité de Rospigliani. Une descente rapide et très rythmée conduira les concurrents vers Pietroso, en direction de Maison Pieraggi.

Changement de cap en empruntant la route très étroite et bosselée du Col de Cardo a n de rejoindre le Dé lé de l’Inzecca en déviant vers Lugo-di-Nazza sur des portions très étroites et tortueuses qui ont été bravées par toutes les générations d’équipages des années 80.

La dernière partie après Poggio-di-Nazza demandera beaucoup de concentration tant les changements de pro l sont nombreux jusqu’à l’arrivée.

ES10 : Porto-Vecchio – Palombaggia : 

Départ de Precojo, en direction de Bocca-di-L’Oru avec des sections tortueuses très belles et vallonnées, sillonnant la côte et surplombant les plages de Folaca, Tamaricciu, et Palombaggia, avant de quitter cette première partie pour une section plus sinueuse et étroite au niveau de Porra, avec une succession de virages en épingle avant l’arrivée de la Power Stage.

Les équipages qui auront réussi l’exploit de déjouer tous les pièges des 316,76 kilomètres d’épreuves spéciales du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse 2017 célèbreront la n de la Power Stage à quelques encablures de l’arrivée du Rallye, au cœur de la Marina de Porto-Vecchio.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. gecko dit :

    bonsoir,
    myrally est fonctionnelle, mise à jour ce soir.
    pluie annoncée demain, vendredi variable, es1 et 2 devraient se passer sur le sec.
    bon rallye @ ceux qui nous rejoignent sur le parcours.

  2. zousch dit :

    WRC2, un étonnement…certainement !

  3. Acs54 dit :

    Je fait des vidéo de rallye (j’ai 13 ans) par hasard connaisairiez vous un site ou je pourrait les poster ?????merci

  4. Acs54 dit :

    Tour de Corse = superb superbe superbe spectacle

  5. Sylvain dit :

    Très peu d’ES et relativement longues, en cas de problèmes ça ampute le rallye, un choix risqué…

  6. JMB dit :

    Après Ogier, Latvala et Meeke, normalement c’est au tour de Neuville de gagner 😉 Cette année, le WRC est vraiment superbe ! J’espère que ça va relever le prestige de cette compétition qui était tombée bien bas par rapport aux années 80/90… En tout cas, on peut dire qu’il y a vraiment du neuf cette année. Il faut espérer que ce soit un nouveau départ car le WRC est une compétition qui a une belle histoire.

  7. PLATON Paul dit :

    Bonjour je désire voir le rallye de Corse en camping car ? y a t il des parkings réserves comme au Monte Carlo . Merci

  8. Dom Snid dit :

    10 spéciales seulement !!
    le spectacle va en pâtir car tout le monde sait qu’un pilote ne peut pas être à 100% sur 40 ou 50 km (surtout sur des routes comme celles de Corse) :((((
    Et je propose qu’en 2018, les pilotes fassent le tour de Corse en 1 seule spéciale 😀
    Comme ca pour voir de l’endurance, on pourra coupler les 24 heures du Mans et la Corse 😀

    • sisco dit :

      Pour toi il faudrait faire 100 spéciales de 3 kms t es vraiment un rigolo

      • DomSnid dit :

        mon cher ami, pour commencer vous pouvez rester poli et ensuite je vous conseille de regarder le programme du rallye de Finlande 2016 comme exemple. Et après on pourra parler

    • Iggy dit :

      C’est bien. Le rallye est trop devenu du sprint. Intégrer l’endurance est essentiel.
      Dans les années 70 et 80 les spéciales allaient jusqu’à 100kms. N’allons peut être pas jusque là mais ça fait partie intégrante de ce sport.
      La nuit aussi est primordiale en rallye. Il y en a que trop peu c’est dommage

  9. CORSETERREDERALLYE dit :

    ILS ONT PRIS EN COMPTE LES AVIS DES SPECTATEURS POUR LEUR PEMETTRE D’ACCEDER AUX ES PLUS FACILEMENT,EN CE SENS C’EST TRES BIEN. APRES POUR L’ENDURANCE LA TELE DICTE SES DROITS MAIS BON 316 KM DE SPECIALES ILS FAUT SE LES FARCIR
    ON VOUS ATTEND TOUS EN GRANDS PASSIONNES
    PS N’OUBLIEZ NI HUILE SOLAIRE,NI MAILLOT

  10. sebenfer dit :

    Ils osent encore appeler ça « Tour de Corse » ? Il est où le retour à l’endurance promis par Todt lors de son élection ? Pitoyable.

    • Boris STi dit :

      Pitoyable par si,pitoyable par la. Mais tu croit qu’il n’y a que le rallye en Corse ?
      Pour te rendre compte de comment c’est difficile aujourd’hui de trouver des routes pour le rallye,va dans une Asa qui organise un rallye nationale ou régionale,et tu auras un bonne aperçu de l’organisation d’un rallye.
      Moi par exemple je suis dans un rallye nationale et c’est vraiment difficile de trouver des nouvelles routes, malgres nos envies.

    • Kaizer Sauzée dit :

      Un beau commentaire de Charlot qu’à jamais mis le cul dans un baquet ou juste participé à l’organisation d’une épreuve, ne serait-ce qu’un slalom ou une course de côte.
      T’es vraiment affligeant de nullité mon gars.

      • sebenfer dit :

        Venant de monsieur j’ai tout vu – tout fait, grand fan des limeurs…etc, je prends ça comme un compliment.

        • Kaizer Sauzée dit :

          Tu peux penser ce que tu veux de moi, je m’en tape. Tu n’es qu’un aigri de plus qui n’a pas les co.illes de rouler et qui vient ici déverser sa haine.
          Mais ne salis pas le travail des centaines de bénévoles qui sont sur le terrain à créer ou maintenir en vie des épreuves, quelles qu’elles soient.
          Tu n’en a pas le droit.
          Tu n’en est pas digne.