Volant ou notes, Chauffray s’éclate



En mai 2014, nous étions déjà partis à la rencontre de Thomas Chauffray pour une première interview.

Deux ans plus tard, le pilote bas-normand méritait bien un nouveau coup de projecteur après son joli début de saison. Avant de retrouver Mickaël Reydellet en championnat de France Terre, Thomas Chauffray a brillé au volant d’une Peugeot 106 S16 lors des rallyes de la Côte Fleurie et du Touquet.

Thomas, tu viens de terminer 10ème au général et 1er en A6 du 46ème rallye national de la Côte Fleurie avec une Peugeot 106 S16, excellent résultat sur ce rallye ?

Excellent est un peu fort, disons que c’est un bon résultat, qui nous satisfait pleinement en tout cas, car l’idée était surtout de faire rouler la 106 et faire découvrir à Brice, qui vient de l’acheter, le fonctionnement d’une A6. Nous visions la victoire, et à cette période, j’espérais une place sympa au scratch mais la météo a été étonnement sèche ! C’était toute fois un excellent week-end.

Au rallye du Touquet, en championnat de France, comment s’est déroulée ton épreuve toujours avec la 106 S16 avec Brice Pladeau, ton copilote ?

C’est un projet qui s’est monté au tout, tout dernier moment, en 72h ! Nous avons bouclé le budget après la clôture des engagements, et tout organisé « au dernier moment » (révision, organisation, intendance) mais de manière sérieuse…
Après avoir bien travaillé les recos sur les 9 spéciales différentes, nous sommes partis très confiants mais également méfiants dans la classe, avec quelques concurrents sérieux dont Aymeric Lenoir. Finalement, les chronos étaient inespérés, en pointant d’entrée dans le Top 30 au milieu des R3 et largement en tête de la A6 alors que je prévoyais, au mieux, rentrer entre 40 et 50e au scratch le premier soir…
Le lendemain, il n’y avait déjà plus grand-chose à jouer sinon se maintenir, alors nous avons décidé de préserver l’auto (déjà bien éprouvée la veille sur des routes très rapides) mais une bête panne mécanique (galet de distribution) nous a contraint à l’abandon.

Quels seront tes prochains rallyes en pilote ou copilote ?

Les programmes sont en train de se finaliser, et nous partons avec Mickaël Reydellet en Championnat de France Terre, la première épreuve ayant lieu aux Causses dans 15 jours. J’enchaînerai avec Anne-Sophie Nourry qui reprend du service avec une C2 à l’occasion du Rallye Autocourse et à qui j’avais promis un rallye commun.
Au volant, à voir si je suis pris ou non au Lyon-Charbo en copilote, sinon j’aimerais revenir à la Suisse Normande qui mérite plus de succès !

Quels sont tes partenaires ou personnes que tu souhaites remercier pour leur soutien ?

Toujours un peu les mêmes noms qui ressortent, toute l’équipe APN Compétition avec la famille Pladeau, ainsi que des amis tels que Philippe Gaspin ou Dimitri Guesnay qui sont toujours d’une manière ou d’une autre présent, également Ouest Simulation à Caen ou la famille Simenel… ensuite l’entourage, proche, amis, famille, et les photographes/vidéastes et tous les acteurs sur le bord des routes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *