Un trio chez Saintéloc



Le Saintéloc Racing repart sur les routes de France cette année avec un trio composé de Yohan Rossel, Jean-Mathieu Léandri et Pepe Lopez.

Triple-programme-pour-le-Saintéloc-Racing

Troisième du Citroën Racing Trophy l’an passé, le premier nommé visera forcément le titre cette année, deux ans après ses débuts en rallye.

« Nous avons très bien travaillé durant l’hiver pour parfaitement préparer cette nouvelle saison en Citroën Racing Trophy. J’ai acquis beaucoup d’expérience l’année dernière et je compte en profiter dès la première manche au Touquet. Il ne faut pas griller les étapes et, avant de m’attaquer au Championnat du Monde, je veux gagner en France. Les coupes de marques sont les plus relevées qui existent. Avec Saintéloc Racing et mon copilote Benoît Fulcrand, je vise le titre pour accéder au Junior WRC en 2017 ! »

Pour la cinquième année consécutive, Jean-Mathieu Léandri fera confiance à l’équipe Saintéloc et disputera notamment trois manches du championnat de France asphalte, avec le Lyon-Charbonnières, l’Antibes et le Var.

« Notre saison a parfaitement débuté au Rallye du Pays Ajaccien avec un podium scratch et des meilleurs temps. Pour la suite, je connais bien les routes du Championnat de France, la Peugeot 208 T16 et Saintéloc Racing. L’objectif est de nous battre pour la victoire en Trophée Michelin. Le point d’orgue de la saison sera le Tour de Corse, car c’est un rallye qui nous tient particulièrement à cœur ! Nous y viserons le meilleur résultat possible. »

Toujours soutenu par Peugeot Espagne et Carlos Sainz, l’espagnol Pepe Lopez repart en 208 Rally Cup pour viser le titre, après avoir « échoué » à la deuxième place du Junior l’an passé.


Par Julien R.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. quesney michel dit :

    Sans cedric Robert julien Saunier etc……. Que dire sur ce championnat ?????.

  2. Jeff dit :

    Et oui, pour rouler il faut de l’argent, beaucoup d’argent, beaucoup trop… et ce qui est valable pour Cédric Robert l’est aussi pour Campana, Ancian, Canivenq, Arzeno, Vigion, Carminati, Laskowski, Serieys, Bengué, Tron, Saunier, Audirac, Bonnefils, P.A. Perrin et d’autres encore…Si le talent suffisait, nous aurions un championnat de France d’un niveau incroyable, avec des bagarres de dingues mais la tendance actuelle est à la l’inverse… même si en 2016, le Trophy Citroen avec Pellier, Garcia, Rossel et Cie devrait être de très haut niveau!
    Jeff Boulet

  3. alex3869 dit :

    Sainté loc senior team oui ! hihi

  4. Thomas dit :

    Pas de Cédric Robert ???? :0(((

    • alex dit :

      meme remarque, on l’a vu dernierement sur une video avec Julien Saunier, peut etre qu’il se penche plus sur le developpement maintenant… Dommage cela dit

    • sebenfer dit :

      Malheureusement, pour rouler en Championnat de France, avoir du talent est inutile. Ce qu’il faut, c’est des valises.