Une copilote comblée



Après deux saisons passées en 207 S2000 aux côtés de Jérôme Jacquot, la vosgienne Marielle Grandemange a retrouvé Jean-Marie Cuoq en WRC cette année pour disputer le championnat de France des rallyes Terre.

Avec 4 succès en 6 manches, le duo a logiquement remporté le titre de champion de France Terre lors du dernier rallye au Terre de Vaucluse.

Retour sur sa saison et ses projets pour l’année prochaine.

Marielle, quel bilan fais-tu de ta saison 2015 aux cotés de Jean-Marie Cuoq en championnat de France terre ?

Un bilan forcément très positif, on remporte le titre sur terre, avec 4 victoires sur 6 courses, ce qui était réellement l’objectif de Jean-Marie en début d’année. Mais je suis surtout très heureuse de la saison dans sa globalité avec le doublé terre-asphalte pour Jean-Marie à la clé, même si après le Mt-Blanc ce n’était pas facile pour tout le monde. On a passé une belle saison avec toute l’équipe, et se retrouver tous ensembles sur le podium du Vaucluse c’était top, si je dois retenir une image de la saison c’est celle là.

En 2016, il y aura une septième manche avec le retour du rallye terre du Diois, qu’en penses-tu ?

Le calendrier sera plus rythmé, sans grosse interruption comme on avait ces dernières années entre les Causses début avril et Langres fin juin, l’inconvénient est que ça demandera plus de temps et de budget mais on ne peut qu’encourager les organisateurs qui s’investissent dans le championnat terre. Le retour du Diois est donc une bonne nouvelle. Reste à savoir ce qui se fera niveau réglementation pour le décompte des points, sans joker ces deux dernières années, le moindre ennui mécanique pouvait ruiner la saison même si tu gagnais toutes les autres épreuves, c’est un peu dommage, ça incite trop à assurer plutôt qu’à aller chercher la performance.

Quels sont tes projets pour la prochaine saison ? reviendras-tu au coté d’Eric Mauffrey sur quelques manches asphalte ?

Comme tous les ans à la même époque je ne sais pas du tout de quoi sera fait l’année prochaine, d’ailleurs à l’heure où je réponds ma saison n’est pas encore tout à fait terminée puisque je participe au Rallye du Var VHC avec Jérôme Jacquot. J’espère être de nouveau de la partie sur terre, le meilleur compromis temps/plaisir pour moi. L’asphalte a de beaux rallyes, mais demande beaucoup trop de disponibilité et professionnellement je n’arrive plus à me libérer pour les reconnaissances. De ce fait, il y a très peu de chance pour que je sois au côté d’Eric Mauffrey qui va forcément privilégier un copilote unique pour sa saison.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *