Une « grosse » Hyundai



En dévoilant sa nouvelle i20 WRC, Hyundai a également communiqué les caractéristiques techniques de sa nouvelle arme et notamment ses dimensions.

Si l’ancienne i20 était déjà la plus grande des WRC modernes (hors Mini), la version 2016 est encore plus imposante (voir tableau ci-dessous). Avec cet empattement de 2570 mm, cette Hyundai se rapproche même des anciennes 2L, connues pour être plus difficiles à dompter.

En règle générale, un empattement long favorise la stabilité dans les courbes rapides alors qu’un empattement court permet d’avoir une voiture plus vive et agile, favorisant ainsi les virages serrés.

Avec cette différence marquée par rapport à ses concurrentes, la nouvelle Hyundai pourrait donc souffrir sur des terrains tels que la Sardaigne et le Portugal mais être avantagée en Suède, Pologne et Finlande par exemple.

Reste à vérifier cette hypothèse en spéciale…

VoitureLongueurLargeurEmpattement
Volkswagen Polo R WRC3998 mm1820 mm2480 mm
Hyundai i20 WRC 20153990 mm1820 mm2525 mm
Hyundai i20 WRC 20164035 mm1820 mm2570 mm
Citroën DS3 WRC3948 mm1820 mm2461 mm
Ford Fiesta RS WRC3963 mm1820 mm2480 mm
Citroën C4 WRC4274 mm1800 mm2608 mm



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. aurel dit :

    Ce qui est étonnant, c’est que j’ai lu dans la saison (je ne sais plus si c’est sur RS ou autohebdo) que l’un des soucis majeurs de cette voiture (la i20) était son empattement nettement plus long que les autres WRC
    Hyundai expliquait un désavantage dans les rallyes « à trace » = empattement long qui empêchait de rentrer dans les traces des autres pilotes et autos…

    La logique Hyundai serait alors d’insister sur ses points faibles !? mmmmhhh bizar

    • Denis dit :

      Merci olive !
      Voilà qui donne un peu plus d’éclaircissements sur la situation de Hyundai.

      Déjà, côté constructeur, en visionnant le 2éme lien, NANDAN avoue qu’entre réglementation et production, HYUNDAI s’est fourvoyé un peu dans tous les sens, comme en engagement sportif d’ailleurs ( WRC, R5, etc.) pour « sortir », avec bien du retard donc, cette nouvelle i20 tant attendue.
      En 4 portes finalement.
      Gageons qu’avec cette i20 /2016 donc où tout a été revu en profondeur, cela permette aux pilotes de pouvoir mieux s’exprimer qu’ils n’ont pu le faire avec une i20 / 2014 « améliorée » toute cette saison 2015…

      Côté pilote ensuite, enfin NEUVILLE :
      – il avoue clairement, fort honnêtement, avoir fait des erreurs, à demi-mots, être
      frustré (déçu de son auto), avoir critiqué ouvertement l’équipe, l’avoir payé cher.
      Maintenant, avec cette nouvelle i20 / 2016 et, tous ses atouts techniques, HYUNDAI est prêt à en découdre avec VW… « Faire péter les chronos » !

      Tout est à ce stade, histoire de communication : à l’intersaison chacun est le meilleur aux essais et dès le 1er rallye, les choses sont claires.

      Vivement la saison 2016 !

  2. Romain Srl dit :

    Il faut espérer que ce ne soit pas maxi gabarit pour mini performance

  3. iceman dit :

    espérons que cela ne sera pas comme la fable « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf » (par rapport à V.W.) ….

  4. seb dit :

    bonjour
    bizarre peut etre un mix pour la future 2017 mais etonnant
    plus de stabilite oui mais si ils ne restent pas dans les traces
    sympa l article vraiment interessant