Vidéos Sorties Kubica et Paddon (MC 2016)



Bien placés ce matin au classement général, Robert Kubica et Hayden Paddon ont abandonné dans la première spéciale de cette deuxième journée.

Sur une partie verglacée en descente, les deux hommes ont tapé un arbre en sortie de virage.

lolowrc05

Rallye Plein Fer




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nanet38 dit :

    Rageant , des sorties à deux à « deux kilomètres/heure » !!! Mais c’est la course et d’autant plus le Montécarl’.
    J’vois déjà les commentaires sur Kubica et son « attaque à outrance » , son « surpilotage »……LOL.
    Dommage pour les deux, mais surtout pour Paddon qui (dé)montrait de belles choses….

    • Sylvain dit :

      + 1

      Mais moi j’aimerais commenter les spectateurs : si nous on voit des sorties à deux à l’heure, eux ils voient quoi?!?

      Les pieds dans la neige pour voir passer des mecs en slick sur la glace?!?…

      Mais enfin, allez-les voir là où ils attaquent, pas là où ils cherchent juste à rester sur la route, non?

      • Nanet38 dit :

        Des fois tu arrives la veille vers 23h30, tu fais la spéciale et décide de t’enfermer dans la spéciale à proximité d’ un « gauche serré totalement SEC en montée après un gros freinage pour une relance ». Tu t’couche, il neigeote à peine. Réveillé à 5 h du mat’ par les ouvreurs, il y a 5/6 centimètres de neige qui tient sur la route. (-4c° à l’ordi’ de bord). A 9h15 quand passent Loeb et les autres, 10/12cm, et ils s’font chier pour relancer………………C’est l’jeu…..

        • Nanet38 dit :

          C’est du vécu……..

          • Sylvain dit :

            Oui, mais bon… LOLO nous a fait des vidéos super sur les essais, il est du coin, aller se mettre là…

            Enfin, une fois je me suis fait avoir, chez moi!…

            Enchaînement de 2 cols, le premier descente assez sèche, mais montée enneigée, l’autre neige en descente sur 10 km, bref 50% neige, on se choisit la descente, un beau pif-paf… ça fond toute la nuit, on se retrouve grosso modo dans l’unique bout vraiment en Ubac et en descente ou évidemment personne ne prend de risque, sauf Schwartz, un 360 sous nos yeux, journée gâchée… c’était de la neige, donc y’avait quand même du grip, mais bob l’option c’était ‘on ne se sort pas là’ donc spectacle plus ou moins zéro