Week-end noir pour Gilbert



Déjà trahi par la mécanique de sa DS3 R5 au Portugal, Quentin Gilbert a accumulé les problèmes en Sardaigne ce week-end.

Dès la deuxième spéciale du vendredi, le français tapait une pierre et cassait une biellette de direction de sa DS3. Après une réparation en pleine spéciale, le pilote vosgien a pu continuer sa journée, signant notamment un quatrième temps en fin d’étape.

Le lendemain, ce n’était pas mieux avec la casse d’un arbre de transmission, laissant la DS3 R5 en deux roues motrices. Après une nouvelle réparation à l’assistance, l’après-midi était meilleure avec notamment un top 5 dans l’ES14. Dans la spéciale suivante, le jeune tricolore cassait sa commande boîte de vitesses…

Le dimanche enfin, Quentin Gilbert a pu évoluer sans problème et termine son rallye avec deux troisièmes temps en WRC-2.

“Nous sommes évidemment tous déçus du résultat d’ensemble de ce week-end. Pour moi, pour Renaud et pour l’équipe, ce rallye s’est révélé très difficile. Je tiens d’ailleurs à les remercier. Renaud a toujours été d’un soutien infaillible, et le team DG Sport a su répondre présent tout le week-end. Ils ont eu beaucoup de travail à faire en très peu de temps. Malgré ces ennuis, nous avons fait face et sommes restés unis.

Nous avons engrangé des kilomètres, et l’expérience de ce rallye. Je pense aussi qu’avoir traversé ces épreuves nous rendra plus fort à l’avenir. Avec DG Sport, nous avions été habitués à vivre des rallyes sans souci et, dans ces moments difficiles, nous avons su travailler dans le bon sens. Nous sommes allés au bout et n’avons jamais lâché. Et, après deux jours très compliqués, nous avons continué à attaquer et avons signé des temps dans le top 3, au milieu des Skoda qui se bagarraient pour la victoire. Notre voiture est fantastique à conduire et nous espérons que les évolutions 2016 nous permettront de nous battre pour la victoire.

 Je souhaite encore remercier le personnel du team pour leur travail incroyable. J’ai également une pensée pour Quentin Giordano, qui avait montré de bonnes dispositions, et avec lequel j’aurais aimé me bagarrer plus longtemps. Il n’a pas eu de chance dès le départ, j’étais déçu pour lui. Il saura revenir plus fort lui aussi. “

A l’arrivée, c’est une dixième place qui attendait le pilote Citroën à l’arrivée, à plus de quarante minutes du vainqueur !

En Pologne dans deux semaines, le français devrait trouver un terrain moins accidenté pour sa fragile DS3 et ainsi confirmer cette belle pointe de vitesse sur l’ensemble d’un rallye.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Briwan dit :

    Il mérite un bon résultat !!! gare à lui sur l’asphalte !!!!

  2. Chris88 dit :

    Si seulement il avait une voiture fiable …
    Allez Quentin !! Gooo Ca va payer !!!

  3. CORSETERREDERALLYE dit :

    PAS D’INQUIETUDES CA VA FINIR PAR SOURIRE LE TALENT EST LA