Le WRC2 face au règlement de la FIA



Le rallye de Grande Bretagne s’est terminé en WRC2 par une nouvelle victoire d’Esapekka Lappi dans la catégorie qui n’a toujours pas trouvé son champion du monde.

suninen-wales-rally-gb-2016

En effet, au départ de l’épreuve galloise, ils étaient encore quatre pilotes à se disputer la couronne mondiale et ils ne sont désormais plus que deux.

En terminant quatrième en Grande Bretagne, Jan Kopecky compte 28 points de retard sur le leader et ne peut donc plus revenir en tête du classement malgré sa participation au prochain rallye d’Australie (17-20 novembre).

De son côté, Teemu Suninen devait terminer sur le podium pour conserver ses chances de titre. Parti sur un bon rythme, le finlandais profitait d’une erreur de son compatriote Lappi (touchette dans l’ES1) pour prendre les commandes de la catégorie dès l’entame. Incapable par la suite de retenir les assauts de la Skoda officielle, Suninen se maintenait au deuxième rang tout au long des deux premières étapes. Le dimanche, au terme d’un joli duel avec Tidemand, le finlandais craquait dans les derniers hectomètres pour finalement échouer sur la troisième marche du podium pour une seconde.

Avec 15 points empochés malgré tout, Teemu Suninen se porte maintenant à égalité parfaite avec Elfyn Evans, leader au classement. C’est donc là qu’intervient le règlement de la FIA pour départager les deux pilotes :

« Pour l’établissement du classement final d’un Championnat, les pilotes et copilotes totalisant exactement le même nombre de points seront départagés comme suit :

10.1.1 En fonction du plus grand nombre de premières places, puis de deuxièmes places, puis de troisièmes places, etc. obtenues par eux aux classements finaux de leurs Championnats respectifs, en comptant uniquement les rallyes ayant servi à constituer leur total de points.

10.1.2 En fonction du plus grand nombre de meilleures places obtenues aux classements finaux de leurs Championnats respectifs, en comptant uniquement les rallyes auxquels aura pris part chacun des pilotes et copilotes concernés ; une 11ème place valant mieux que n’importe quel nombre de 12ème places, une 12ème place valant mieux que n’importe quel nombre de 13èmes places, et ainsi de suite.

10.1.3 En cas de nouvel ex aequo, la FIA désignera elle-même le vainqueur et départagera les autres pilotes et copilotes ex æquo en se fondant sur telles autres considérations qu’elle jugera appropriées. »

Si l’article 10.1.1 ne s’applique pas dans ce cas puisque les deux pilotes comptent exactement les mêmes résultats (3 victoires, une deuxième place, une troisième place et une quatrième place), l’article 10.1.2 donne finalement l’avantage au pilote finlandais.

En effet, Suninen a devancé Evans à deux reprises (Pologne et Finlande) et c’est donc lui qui mène désormais le classement de la catégorie.

Au même titre qu’Elfyn Evans en position d’attente lors du rallye de Grande Bretagne, Teemu Suninen va devoir patienter jusqu’au terme de la saison puisque Esapekka Lappi sera au départ du rallye d’Australie.

Un rallye où le finlandais partira favori face à une concurrence réduite et où une deuxième place suffira pour s’emparer de la couronne mondiale.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Briwan dit :

    Un sacré bordel ce règlement !! Est surtout d’une grande stupidité !!!! Les équipages choisissent leur rallye en évitant de se croisé……… pourquoi un tel décompte ?? Il suffit de faire un championnat classique qui comporte un nombre défini de manche est à la fin celui qui a le plus de points gagne!!!!! Un championnat normal quoi!!!! J’ai toujours trouvé stupide et aberrant le faite que l’on puisse décompte des points ou choisir si on veut scorer sur tellleou telle rallye…….. au final c’est le vainqueur de ce championnat qui n’est pas pris au sérieux…………

  2. Bruno dit :

    Du coup, ce serait sympa que Lappi l’emporte pour éviter les discussions. A vrai dire je ne suis pas fan de ce format WRC2, on voit que les meilleurs pilotes évitent de s’affronter. Ceux qui ont les moyens tentent les rallyes lointains pour prendre de gros points. Je préférerais revenir à un système comme le S-WRC avec 7 ou 8 manches prédéfinies.

  3. Antoine.R dit :

    Pourquoi evans n’a pas participé au wales rally? pourtant a domicile pour lui

  4. natlin dit :

    bon allez lappi gagne ou fait 2 en australie et on en parle plus, suninen avait qu’a faire2!