Impact économique record pour le Portugal



En 2019, le rallye du Portugal a généré 141,2 millions d’euros dans l’économie nationale, soit 2,9 millions de plus que l’édition précédente.

Avec de tels chiffres, ce rallye établit un nouveau record et confirme la très bonne santé de cette épreuve. 

Selon une étude de l’impact du rallye du Portugal sur l’économie et le tourisme, plus de la moitié des revenus provient des dépenses directes des fans et des équipes dans les régions du Nord et du Centre où s’est déroulée cette épreuve, soit 73,42 millions d’euros.

À cette somme, 21,6 millions d’euros sont ajoutés, montant provenant des recettes fiscales brutes du rallye.

Aussi, et selon cette étude, environ un million de spectateurs était présent sur cette épreuve. Parmi les 15 nationalités différentes recensées, 41,1 % des spectateurs étaient étrangers, et par conséquent, 58,9% des portugais. Et pour démontrer encore une fois la qualité de l’accueil offert par cette région, 90,9 % des spectateurs sont prêts à revenir en été et 72,2 % en hiver.

Enfin, depuis 2007 et son retour au calendrier du championnat du monde, le rallye du Portugal a généré 1314,2 millions d’euros, plus que tout autre événement sportif sur cette période.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Faitcommeloiseau dit :

    Un article sans aucune référence sur l’étude…donc sans fondement!
    Et quand bien même le rallye « rapporterait « du fric :

    « Quand le dernier arbre aura été abattu – Quand la dernière rivière aura été empoisonnée – Quand le dernier poisson aura été péché – Alors on saura que l’argent ne se mange pas. »

    Allez à fond dans le mur…

    • Rallye-Sport.fr dit :

      Si on ne peut pas se fier aux chiffres fournis par l’organisateur du rallye du Portugal, beaucoup de choses sont à remettre en doute.
      Et bien entendu que les rallyes sont des ressources financières énormes pour certains pays comme par exemple le Mexique et surtout l’Argentine.

  2. Fab55 dit :

    Je pense pas que j’y retournerai en 2020! Trop de monde. Et si vous n’avez pas de pass coûteux, vous êtes canalisée dans des endroits spectacles sans intérêt!

  3. JP FORNESI dit :

    Merci à Rallye Sport de nous fournir ce type d’information ! Très intéressante , qui doit amener certains à réfléchir sur la tendance et ou la mode à exporter vers des destinations exotiques le WRC.
    Les portugais ont toujours été des fans absolus de rallye.Je me souviens du passage des groupes B ou les spectateurs étaient groupés à même les pistes laissant juste le passage aux bolides
    Quels sont les autres continents ou pays ,hormis l’Argentine, qui peuvent se prévaloir d’un tel engouement ?
    Çà devrait faire réfléchir le promoteur et la FIA, y compris dans leur propre intérêt !
    A l’autre bout de l’échelle et à titre d’exemple , un rallye du championnat de France de 2ème division (Rallye de Balagne) compte 149 engagés sur un seul Week-End.
    Combien d’engagés, et de spectateurs en Jordanie en Turquie, au Kenya ? poser la question c’est commencer à y répondre

  4. Buz dit :

    A ben voila une bonne nouvelle !!! Merci RS ca devrait en faire réfléchir quelques uns

  5. Jeanlouis dit :

    On verra combien va rapporter le Kenya !

  6. dadidadou dit :

    J’ai participé à ce bon économique en achetant beaucoup trop de …. super bock 🙂

  7. Sylvain DENJEAN dit :

    Et oui remettez les épreuves sur les continents et ca attirera plus de monde!!!