Abonnée au Monte-Carlo et journaliste



En janvier dernier, la monégasque Vanessa Dessi disputait son onzième Monte-Carlo aux côtés de son père Marc, le recordman de participations sur cette épreuve avec 35 départs.

Journaliste à Monaco Info, Vanessa est également la présentatrice de l’émission « Asphalte » diffusée sur Motors TV qui accueille régulièrement d’anciennes gloires du rallye mais également de jeunes espoirs.

Vanessa, depuis plusieurs années, tu copilotes Marc Dessi au rallye Monte-Carlo, cette année sur une 208 R2, comment s’est déroulé pour toi ce rallye du WRC ?

Pas très bien, nous avons d’abord eu des coupures moteurs dans l’ES 1 ce qui nous a contraint à l’arrêt de 15 mins dans la spéciale…Nous avons réparé grâce à l’ingénieur au téléphone mais perdu beaucoup de temps…Nous avons ensuite tapé lors de la 2ème étape et reparti en rallye 2 ! Donc cette édition a été pour nous très compliquée et nous n’avons pas pris autant de plaisir que les autres années. Mais c’est la course, c’est comme ça, si la discipline était simple, cela se saurait ! Mais partager sa passion avec son père c’est inexplicable quoi qu’il arrive. Heureusement qu’il m’a fait connaitre le milieu, sinon je serai passée à coté de quelque chose…

Quel est ton avis sur le parcours du Monte-Carl’ 2016 ?

Je n’ai pas eu la chance de connaître les concentrations mais j’ai souvenir que petite, mon père partait pour 1 semaine parmi plus de 300 concurrents. Les assistances se faisaient aux bords des routes et les reconnaissances étaient totalement illimitées. J’ai commencé en 1998, juste l’année où l’ACM a supprimé la concentration et les parcs d’assistance ont fait leurs apparitions…Je me suis toujours dit que j’étais née trop tard lol ! Aujourd’hui que dire du parcours…il s’agit de rallyes « marguerite » comme on les appelle dans le milieu. Rien à voir avec les épreuves d’antant. Je regrette juste le fait que les road-books soient tracés en plein mois d’août, difficile d’appréhender un parcours sur asphalte estivale…

Mais le Monte’ reste le Monte’, nous ne sommes jamais préparés à une telle épreuve finalement et c’est justement cela qui fait son charme. Je connais très bien Christian Tornatore le directeur de course qui fait son maximum chaque année, avec ses équipes, pour nous concocter un programme exceptionnel malgré les nombreuses restrictions de la FIA…

Tu présentes l’émission diffusée notamment sur Motors TV, ASPHALTE, quel est le principe de l’émission et comment es-tu venue à présenter cette émission ?

Le principe est simple, Il s’agit d’un 26 min mensuel, le fil conducteur, c’est un nouveau modèle sportif, nous l’essayons, le décryptons et proposons 2 sujets d’actualité automobile. Je suis la seule et unique rédactrice de l’émission. Nous sommes composés d’une petite équipe à petit budget.

Après 4 ans d’études, je suis devenue journaliste et étant fan d’automobiles depuis ma tendre enfance, cela me paraissait naturel de transmettre ma passion. Je travaille pour la chaine monégasque « Monaco Info » où je présente le JT et je réalise des sujets d’actualités au quotidien.

« Asphalte » j’en ai toujours rêvé…Un jour mon rédacteur en chef m’a envoyé faire l’essai de la Twizy…C’est parti de là…

Grâce à de belles rencontres, j’ai pu mettre mon projet sur pied. D’abord grâce à un cadreur Lionel Bernardi, qui est toujours à mes cotés aujourd’hui, je lui dois beaucoup, il s’est beaucoup investi dans l’émission. Nous avons réalisé un « pilote » avec ma DS3 Racing perso, que je venais d’acheter en 2012 et mon père en tant que pilote…J’ai présenté l’émission à ma direction et ils ont aimé… Puis, j’ai proposé l’émission à Motors TV…

J’ai ensuite réussi à convaincre des pilotes de venir tourner et des concessionnaires de me prêter des voitures…Au début cela n’était pas simple mais aujourd’hui je n’ai plus besoin de présenter l’émission, les firmes m’appellent pour me donner des voitures à essayer…Et Quand de grands noms tel que Jean Ragnotti ou Bruno Saby se disent regarder « Asphalte »…Il s’agit là de ma plus belle reconnaissance.

L’émission m’a fait rencontrer 2 pilotes qui tournent régulièrement avec moi et nous sommes aujourd’hui très amis…D’abord Gilles Ciamin cascadeur professionnel, ancien pilote, champion moto trial…Il a apporté une vraie plus-value à l’émission. Il travaille beaucoup sur les essais et me donne toujours des idées originales. Son fils Nicolas est notamment très prometteur en rallye, vous devez certainement le connaitre, il forme un duo avec Thibault De La Haye et je pense que nous allons entendre parler d’eux très rapidement, à suivre de près…

Ensuite, il y a Jean-Pierre Ballet, qui m’a toujours fait rêver étant gamine, il est le seul à avoir amené une 205 sur le podium au Monte-Carlo 1988, c’est un grand pilote et j’adore tourner avec lui également.

Puis plusieurs essayeurs ont accepté mon invitation pour mon plus grand bonheur, Gilles Panizzi, Nicolas Latil, Nicolas Vouilloz, Sylvain Polo, Michel Leclere…

Quels seront les prochains sujets et invités de l’émission ASPHALTE ?

1er avril, Essai du lexus 450ch sport avec Jean-Pierre Ballet, suivi d’une longue interview de Nicolas Ciamin, le plus jeune pilote de rallye et Bruno Famin Directeur Peugeot Sport.

6 mai, essai de la Corvette C7 stingray avec Gilles Ciamin, suivi d’un coup de projecteur sur la nouvelle Alpine et la DS3 Performance BRM Chronographe.

Pour ceux qui voudraient découvrir ce programme consacré à l’automobile,où peuvent-ils le voir hormis sur Motors TV ?

  • « Monaco Info » uniquement en Principauté canal 8
  • Motors TV tous les 1ers vendredis du mois à 19h50 + rediffusions
  • Replay Motors TV

-Ma chaine Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCJB_UZldbZPUsxKxzRlkrDw?feature=watch

-Ma Page FB Venez Liker SVP :

https://www.facebook.com/EmissionAsphalte





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rallyeplaisir dit :

    Vanessa, je partage votre avis, le Monte-Carlo d’avant 1998 était meilleur que celui qui a suivi.

  2. rallyeplaisir dit :

    Cet équipage du Monte-Carlo est vraiment des plus sympathiques. Marc témoignait une grande simplicité et une grande gentillesse. Avec Vanessa, ils étaient arrêtés à Chaillol, semble-t-il, et toujours avec le sourire. Cela fut un plaisir de les revoir passer à Saint-Léger en rallye 2. Bravo à vous deux. A bientôt sur d’autres rallyes.