Adamo : « C’est un peu comme avoir une nouvelle copine »



Seul directeur d’équipe invité en conférence de presse, Andrea Adamo est revenu sur les changements intervenus dans son équipe depuis l’hiver dernier.

Victorieux du championnat du monde constructeurs l’an passé, Hyundai et Andrea Adamo veulent évidemment conserver ce titre en 2020.

« L’objectif est de faire comme l’an dernier. Si nous pouvons remporter aussi le titre pilotes, je serai très heureux. »

En évoquant l’arrivée d’Ott Tänak dans son équipe, Andrea manie l’humour, comme souvent dans ses réactions.

« Comme il le dit très bien, nous n’avons pas encore beaucoup travaillé ensemble. C’est un peu comme avoir une nouvelle copine. On sort, on achète des fleurs, des trucs comme ça. Mais on verra…Même si Ott n’est pas exactement mon type de femme. »

Comme depuis sa nomination au poste de directeur d’équipe, le turbulent italien a refusé de parler des détails techniques de la voiture.

« Je l’ai déjà dit en janvier l’an dernier. Je ne parlerai pas des aspects techniques, je n’ai aucune raison de changer de méthode. »

Suite à l’insistance d’un journaliste allemand, l’italien a tout de même évoqué les différences d’échappement entre les essais et ce Monte-Carlo.

« Pour différentes raisons, nous avons décidé de garder l’échappement à gauche. Ou à droite.

Aux essais, nous n’avons pas besoin d’avoir une voiture homologuée. Jérôme [Toquet, délégué technique de la FIA] me suit de près, mais pas pendant les essais. »

Avec une équipe très forte, composée de quatre pilotes de premier rang, Andrea Adamo s’attend à une gestion évidemment difficile cette saison, mais pas insurmontable. 

« Quand on travaille avec des gens intelligents – et j’ai beaucoup de chance d’avoir quatre équipages d’un tel niveau – il y a plus d’histoires racontées en dehors de l’équipe pour créer de l’info, c’est votre job. Et quand tout est clair à l’intérieur de l’équipe, c’est gérable. Je ne veux pas dire que c’est facile, ce serait un mensonge, et je vous ai dit l’an dernier que je ne vous mentirais pas, c’est gérable. »

En plus de l’arrivée d’Ott Tänak, Hyundai Motorsport se présente avec une grande nouveauté cette année : l’existence d’un team B et l’engagement de deux Hyundai i20 R5.

« L’année dernière, j’ai rencontré Yves Matton et les responsables de la FIA. Nous avons discuté de la création d’une équipe WRC Pro et je leur ai dit que je serai obligé de le faire correctement. Nous allons essayer cette année avec un vrai budget, sans faire trop de compromis. Quand Hyundai a conçu l’i20 R5 en 2016, ça s’est fait en très peu de temps, puis il y a eu des progrès pendant toute la saison. Nous étions à la fin d’un cycle et si je n’avais rien fait ça se serait arrêté. Nous avons obtenu une nouvelle homologation le 1er janvier, c’est bon pour Hyundai et pour nos pilotes. »




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. dd dit :

    il ne va rien tenir du tout et il va y avoir beaucoup de voitures cassées cette année .;Je fais parti des gens qui n’apprécient pas du tout cet individu mal élevé

  2. Yenamar dit :

    La tête a ADAMO ?
    Il se croit vraiment dans un film, avec leur bande annonce de clowns……..
    A part Dani et Ott, rien d’intéressant, çà doit les faire suer de tremper la dedans !

  3. natlin dit :

    sur le papier, hyundai c’est imbattable, 2 top drivers sur 3, c’est le titre assure

    • Sylvain dit :

      Oui… l’Invincible Armada !!!

    • seb73 dit :

      C’est clair, çà sent le titre constructeur

    • Ben 07 dit :

      En réalité, ça pourrait dépendre…de leur 3 ème pilote.
      Si la lutte entre les 2 ténors débouche sur un abandon de l’un avec une victoire de l’autre , ( ça n’est pas une hypothèse totalement farfelue… ) il faudra que Loeb ou Sordo, décroche une belle perf. car il est très possible que SO et le second pilote Toyota viennent alors s’intercaler entre les deux pilotes Hyundai. Dans cette situation, Toyota marque presqu’autant de point que Hyundai. Voire plus si Sordo ou Loeb finit mal classé.
      Avec le retrait de Citroen , le minimum de points « constructeur » sera quasi d’office 8pts ( 6 ème place pour 2 pilotes X 3 constructeurs) . C’est à dire que même largué à une heure , et devancé par un paquet de WRC2 , le deuxième de la marque la moins bien classée marquera encore presqu’autant que le gars qui se sera dépouillé pour faire 5 au général …. Bref, les écarts de points vont être très réduits et la hiérarchie va surtout se faire par points perdus. Et pour faire la différence , il faudra viser les toutes premières places.

      Dans cette situation, Ogier pourrait tirer les marrons du feu au championnat P. Hypothèse: en n’arrivant pas à gagner mais en étant toujours 2ème, il marque d’office 18 pts + ceux de la PS dont il est un peu l’expert. Un pilote Hyundai qui fait en alternance 1er ou 3ème ( pblm, consigne,…) marque en moyenne 20 pts ( 15 +25 / 2 ) . A peine 2 de plus que SO ! Si on estime que les pilotes Hyundai , lancés dans la lutte pour le titre P risquent un DNF ( sortie) de plus que notre Ogier « sagement rapide » , ce score supplémentaire de SO lui fera compenser d’un seul coup de 10 à 15 classement en « seulement deuxième position »…. De quoi remettre les pendules à l’heure. La sienne.

      Pour regrouper les deux campagnes ( Pilotes et Constr.) maintenant, les deux ténors de Hyundai ont tout intérêts à ce que leur troisième pilotes performe très fort. Mieux il saura se classer , plus il auront la bride lâchée pour arsouiller devant. A l’inverse, si le troisième pilote H est systématiquement largué ( c’est une hypothèse ) , Adamo exigera beaucoup plus que les pilotes de tête , et surtout le moins bien classé des deux assure un max. Si , par malheur le troisième nominé doit carrément signer un DNF, la consigne risque de tomber encore plus sèchement.
      Enfin , il me semble , vu d’ici.

      • Seb73 dit :

        Ca fume la haut
        En Gironde ils te diraient :
        « T’a un bruit »

        • berlinette dit :

          Je ne serais pas étonné que le club des 3 s’agrandisse avec l’arrivée d’Evans. Il a un grand talent, une excellente voiture et si besoin il pourra profiter de l’expérience de Rovenpera!!

  4. seb73 dit :

    Faut avouer qu’il a un beau harem.

  5. berlinette dit :

    Ce que je retiens surtout, c’est que l’objectif N°1 est le titre constructeur. En cours de saison, la lutte entre les pilotes maison devra s’effacer devant cet objectif. Et celui qui sera derrière son co-équipier au classement pilote devra se calmer et ramener des points constructeurs. Toutes les usines favorisent le titre constructeur; l’interet d’avoir 2 pilotes en lutte pour le titre me laisse dubitatif.Les premiers rallyes seront déterminants à mon sens pour établir la hiérarchie.

  6. Sylvain dit :

    Que dire, BRAVO, c’est rarement banal ce qu’il dit.

    Vu qu’il n’y a qu’à ouvrir les yeux et qu’il dit tout, je vous mets les paroles d’un autre rital, Cesare Fiorio.

    La Gazzetta dello Sport lui avait demandé de raconter 2 ou 3 trucs sympas, en voici trois.
    – on montait des antibrouillards jaunes pour pas que les supporters français puissent balancer de la neige avant notre passage sur le Turini (à l’époque des phares jaunes et blancs)
    – en 1983 il y avait une ES avec beaucoup de neige, j’avais quitté ma combi de chez Lancia pour aller voir les cantonniers et leur demander de mettre du sel (037 en propulsion contre quattro)
    – on écoutait beaucoup nos adversaires à la radio et nous on se racontait des conneries pour les dépister

    Avec Cesare, tout devient un défi d’intelligence ou de ruse, certaines voire toutes sont peu crédibles, mais elles sont drôles, non? Je trouve que Adamo a un côté Fiorio, je ne voudrais pas porter malheur en disant « César » 😛