Al-Attiyah à l’arrêt, De Villiers au sommet (Maroc)



Aujourd’hui lors l’avant-dernière journée du Maroc, tout a bousculé sur les pistes africaines avec les problèmes de Nasser Al-Attiyah alors intouchable, mais aussi de ceux de Stéphane Peterhansel.

Impressionnant depuis le départ, le pilote Toyota a rencontré des problèmes mécaniques, rentrant finalement au bivouac par la liaison. De son côté, le pilote Mini, alors sur la dernière marche du podium en embuscade, est parti en tonneaux, ne bougeant plus pendant une vingtaine de minutes. Il a finalement rejoint la ligne d’arrivée avec plus d’une heure de retard, retombant au cinquième rang du général.

Avec ce double fait marquant, le grand bénéficiaire de cette journée se nomme Giniel De Villiers, propulsé en tête de l’épreuve. Mais le sud-africain est loin d’être tranquille avec un Carlos Sainz à ses basques, et auteur du meilleur temps du jour, l’espagnol pointant à 4″42 avant la dernière étape. Avec 210 kilomètres à parcourir demain, tout reste encore possible sur cette édition 2019 du rallye du Maroc.

De son côté, le fameux néophyte Fernando Alonso a été contraint à l’abandon lors de la troisième étape suite à un passage appuyé dans un trou, cassant la suspension de sa Toyota Hilux.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *