Allemagne 2014 : La première de Neuville et Hyundai



Continuons notre rétrospective des meilleurs moments du rallye international avec un retour sur l’Allemagne 2014, épreuve où Thierry Neuville remporta un premier succès en WRC à l’issue d’un final à rebondissements.

Au départ de cet « Adac Rallye Deutschland », le grand favori se nomme bien évidemment Sébastien Ogier, leader du championnat au volant d’une Polo WRC qui écrase la concurrence. Mais pour VW, l’édition 2013 est un très mauvais cauchemar avec un abandon très précoce de son champion français, sorti dès la troisième spéciale. Le lendemain, Jari-Matti avait fait de même, sortant à deux reprises alors qu’il occupait la tête de l’épreuve.

Pour cette année 2014, VW compte bien corriger le tir avec ce duo inchangé, toujours capable de jouer la victoire. Face à eux, Kris Meeke et une DS3 WRC toujours diabolique sur asphalte peuvent être des adversaires sérieux, alors que chez Hyundai, les i20 WRC ne peuvent rivaliser en terme de performances. Enfin chez Ford, le duo Hirvonen/Evans semble bien trop tendre pour se mêler à la lutte en tête.

Dès le shakedown, ce rallye d’Allemagne 2013 offre un drôle de scénario. A son troisième passage, Thierry Neuville envoie son i20 WRC dans les vignes et pas qu’un peu ! La Hyundai n°7 effectue six tonneaux et le travail s’annonce déjà immense pour les hommes de Michel Nandan. Après un travail acharné de 19 heures, la coréenne peut retomber sur ses roues en pleine forme. La catastrophe est évitée de peu.

« C’était une toute petite faute, une erreur de deux centimètres dans la trajectoire qui s’est révélée lourde de conséquences. » a commenté Neuville après cette sortie.

Vendredi matin, et sans grande surprise finalement, les VW de Ogier et Latvala écrasent la concurrence ! Après la première boucle de trois spéciales, les deux Polo sont en 1s8 alors que Meeke, troisième, est déjà à plus de vingt secondes, soit près d’une demi-seconde au kilomètre. Bien heureux d’être au départ ce matin, Neuville est seulement huitième à 34s5 de la tête mais tout proche du podium.

Jusqu’à la spéciale 5, tout roule pour VW, impressionnant de domination. Ogier est encore sous pression de Latvala (5s5), alors que derrière, on se bat déjà pour la dernière marche du podium à plus de trente secondes.

Mais dans le dernier chrono du jour, le français va répéter son erreur de l’an passé avec une sortie de route…Sébastien déclare avoir mal apprécié un point de freinage, le retardant trop. Latvala se retrouve en tête avec un boulevard au soir de cette première étape, 37s devant Meeke et 42s sur Sordo. Neuville est remonté au cinquième rang à 53s du leader.

Samedi matin, rien ne semble pouvoir arrêter Latvala dans sa progression. Au début du mois, le finlandais avait été flamboyant à domicile, remportant un magnifique duel face à son coéquipier Sébastien Ogier. Surtout, il pourrait faire un joli coup au championnat alors qu’Ogier va rester scotché à 187 points alors que lui pourrait terminer le week-end avec 171 points.

Dans la boucle matinale, le pilote VW continue d’impressionner, signant deux nouveaux scratchs en trois spéciales. Si les conditions d’adhérence sont parfois peu évidentes à cause d’averses, le finlandais semble tout de même dans un fauteuil. Derrière, Meeke reste le meilleur mais loin (45s), alors que Neuville a été le meilleur des autres ce matin, prenant le dessus sur son coéquipier Sordo. Ce matin et alors qu’il n’avait clairement rien à jouer, Ogier est sorti une seconde fois, mais bien plus fort que la veille. Sur un virage mal apprécié, la Polo échappe des mains du tricolore à la vitesse effrayante de 186 km/h. Heureusement , la décélération n’est pas trop brutale et l’équipe française s’en sort indemne.

Dans l’après-midi, Jari-Matti est encore d’une impressionnante facilité au volant d’une Polo si supérieure. Trois scratchs en quatre spéciales pour le finlandais…leader samedi soir avec quasiment une minute sur Meeke ! Le britannique reste talonné par Neuville, relégué à 4s3. A quasiment trente secondes du podium, Sordo semble trop juste pour revenir sur le belge et le pilote DS3.

Dimanche, quatre spéciales sont au programme pour un petit « parcours » de 74,60 km. 

Dans le premier chrono du jour, celui très connu de Dhrontal (18,03 km), le ciel va tomber sur la tête des hommes de chez VW. Plus que jamais en route vers un nouveau succès, Latvala fauche des rangs de vignes avec sa belle Polo et doit renoncer. La détresse est immense pour le finlandais, bien conscient qu’il vient de louper une sacrée occasion de mettre la pression sur Ogier, sans oublier la désillusion de toute une équipe.

Dès lors, le rallye est forcément relancé avec un Meeke leader à trois spéciales de l’arrivée, 8s4 devant Neuville et 34s7 sur Sordo. Sur la seule Polo restante, Mikkelsen est en position d’attente au quatrième rang.

Dans la 16, Meeke plie tout de suite sous la pression, garant sa DS3 après avoir tapé généreusement un mur. Le rêve aura été de très courte durée chez les Rouge. Cette faute propulse alors Neuville en tête, et avec une très belle avance de 35s sur Sordo.

La fin de rallye n’est qu’une formalité pour le belge, bien heureux de remporter une première victoire mondiale après un week-end rocambolesque. L’année d’avant avec une prestation majuscule face à Sordo sur ce même terrain, le pilote belge avait bien démontré qu’il méritait une victoire en WRC. C’est maintenant fait !

Pour couronner le tout, Dani Sordo l’accompagne sur le podium final, offrant un doublé inattendu à Hyundai, encore tout jeune dans ce paysage du rallye mondial. La troisième place et pour le rescapé de chez VW, Mikkelsen, très régulier et très sûr sur cette épreuve.

Côté français, Stéphane Lefebvre a brillé avec une victoire en JWRC, tout comme Eric Camilli, épatant pour ses débuts en Mondial.

Classement Final

1Neuville-GilsoulHyundai i20 WRC 
2Sordo-MartiHyundai i20 WRC+40.7
3Mikkelsen-FloeneVW Polo R WRC+58.0
4Evans-BarrittFord Fiesta RS WRC+1:03.6
5Hirvonen – LehtinenFord Fiesta RS WRC+1:10.5
6Ostberg-AnderssonCitroën DS3 WRC+1:22.7
7Prokop – TomanekFord Fiesta RS WRC+4:52.8
8Kuipers – BuysmansFord Fiesta RS WRC+9:18.1

 

Rallymedia





S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
berlinette
berlinette
1 mois il y a

Quelques réactions à la lecture de cet article;

Neuville qui sort au shakedown et qui gagne le rallye, comme Solberg au TDC 2003; n’est-ce pas finalement une stratégie gagnante?

Latvala et Meeke qui fautent alors qu’ils sont en tête; beau duo qu’on reverra chez Toyota pour se tirer la bourre dans leur spécialité, à armes égales.

Et enfin, Rallye Sport, combien de temps devrons nous attendre pour lire votre article nous remémorant le 1er titre mondial de notre pilote belge préféré? Les pronos sont ouverts.

jmb17
jmb17
Reply to  berlinette
1 mois il y a

107 ans

seb73
seb73
Reply to  berlinette
1 mois il y a

JAMAIS

Seb73
Seb73
Reply to  berlinette
1 mois il y a

Dans ses rêves et ceux de pekadi etc.

Valentin
Valentin
1 mois il y a

J’avais oublié a quel point les Polo était insolente sur cette période
On parle des titres de Loeb glanées « sans » concurrence, Ogier en a 2-3 également où il a pas dû se mettre a bloc tout les jours

pekadi
pekadi
1 mois il y a

Quel chouette week-end plutôt … !!

seb
seb
1 mois il y a

Quel cauchemar ce rallye d’allemagne 2014!!!!

jmb17
jmb17
Reply to  seb
1 mois il y a

En 2013 déjà, Thierry nous a fait une très belle suite, coup sur coup :

=> Italie, Finlande, Allemagne et Australie : second à chacun de ces rallyes !

Et même au lycée, il avait déjà triplé sa seconde ! On voyait déjà poindre de belles aptitudes.

seb73
seb73
Reply to  jmb17
1 mois il y a

Son rapport de boite de vitesse a notre belge adoré?

-le deuxième paradis(oups je voulais ecrire pardi)