Allison Viano : CFR Junior 2017 (2)



Complètement remanié en 2017, le championnat de France des rallyes Junior devrait attirer des pilotes avec des profils très variés.

A deux mois du début du championnat au rallye Lyon-Charbonnières, continuons notre revue des troupes avec la première féminine inscrite, Allison Viano.

Allison Viano

  • Age : 21 ans
  • Copilote : Cécilia Chol
  • Région : Grasse (PACA)
  • Début en rallye : 2015 (pilote), 2012 (copilote)
  • Equipe : Viano Sport

Son arrivée en rallye

« Depuis que je suis toute petite, je suis dans ce milieu avec mes parents qui ont toujours roulé. J’ai été bercé dedans et ça m’a plu tout de suite. A 17 ans, j’ai commencé en étant copilote de mon père et après j’ai eu envie de rapidement piloter. Auparavant, j’ai fait quelques années en karting, j’avais vraiment un réel plaisir de pilotage mais j’en avais marre de rouler en circuit, et répéter toujours les mêmes choses. Ce que j’aime dans le rallye, c’est justement l’improvisation. »

Le choix du championnat de France Junior

« Même si le championnat de France Junior n’avait pas changé, je pense que j’aurais opté pour cette formule. Bien sûr maintenant, la bonne chose c’est d’avoir de l’asphalte et de la terre, ce qui fait une bonne école pour apprendre le rallye au complet. Après, niveau coût, la voiture représente tout de même un sacré budget par rapport à la DS3 R1, environ le double. Par contre, nous avons une vraie voiture de course entre les mains. J’ai fait deux séances d’essais et plaisir de conduite est vraiment là, entre la boîte séquentielle, le chassis et les freins, c’est vraiment top. Comme il n’y pas trop de puissance moteur, tout le reste semble surdimensionné, ce qui en fait une bonne auto pour apprendre.

On va rouler au rallye national de la Haute-Provence pour préparer le Lyon-Charbonnières. » 

Expérience

« En 2 ans au volant d’une Saxo N2, je retiens surtout mes participations à des manches du championnat de France des rallyes asphalte. En 2016, j’ai finalement disputé 9 épreuves, on a abandonné une seule fois sur une casse de cardan. Avec l’Antibes et le Var, cela m’a permis de rouler sur des longues spéciales et j’ai vraiment énormément appris. Entre les conditions, les choix des pneus et plein de petites choses, c’était vraiment une bonne chose de rouler sur de tels rallyes.

Je pense que mes années d’expérience en copilote m’ont bien servi également, rien que pour être au point sur mes prises de note. »

Objectif

« On va essayer de faire du mieux possible. Après, tout est nouveau entre la voiture et les concurrents, donc il faudra tout découvrir rapidement. Pour l’instant, je ne peux pas du tout me situer. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. makkarinen dit :

    Et sa copilote , la fille de notre non mois célèbre CHOL qui nous régale de passages d’enfer avec sa Simca 1000 !
    Tel(s) Père(s) telles filles …!

  2. natlin dit :

    c’est la fille d’alain viano, 205 kit car 2 litres, ?