Arzeno impérial au rallye de France




Sixième manche du championnat de France des rallyes, le Rallye de France- Alsace se déroulait dans l’ombre de la manche WRC. A peine remis de...

"275" />Sixième manche du championnat de France des rallyes, le Rallye de France- Alsace se déroulait dans l’ombre de la manche WRC. A peine remis de sa victoire en 207 S2000 au Rallye de Fayence, le pilote marseillais s’élançait avec des ambitions non dissimulées : «  C’est le premier rallye de la saison que je connais. Je vais attaquer dès le début pour me battre pour la victoire de catégorie. J’ai souvent montré ma pointe de vitesse mais ici, je veux absolument concrétiser. C’est important pour la suite de ma carrière.» Dès les premiers chronos, Mathieu annonce la couleur en signant les deux premiers meilleurs temps. Mais dès la spéciale 3, la malchance, qui semble le poursuivre depuis le début de saison, le frappe à nouveau. Des coupures moteur causées par une pompe à essence défaillante viennent perturber la progression de l’équipage franco-belge. De retour à l’assistance de Strasbourg, l’équipe Saintéloc Mister Auto ne tarde pas à solutionner le problème. « J’ai perdu une quarantaine de secondes dans l’aventure. Les soucis sont apparus à 12km de l’arrivée de la spéciale 3 et j’ai dû faire la 4 dans les mêmes conditions. Je rentre ce soir à une poignée de secondes de mon équipier Cédric Robert. Demain, je repars sur le même rythme afin de reprendre la tête. La tactique est simple : grosse attaque ! »

Dès la première spéciale de samedi, c’est chose faite. Mathieu prend la tête du groupe R et pointe même un instant au deuxième rang général ! Durant toute la journée, Mathieu ne cessera de signer des chronos impressionnants qui lui permettent de rentrer au parc d’assistance de fin de journée avec une confortable avance de 29secondes sur son adversaire le plus proche. « Ce fut la journée parfaite. Je me sens vraiment à l’aise dans la voiture et sur le parcours. Le fait d’avoir roulé ici l’an dernier me donne confiance. Avec Renaud, mon copilote, nous nous sommes appliqués à prendre de bonnes notes. Ça semble si facile quand tout se passe comme ça. Pourtant, je compare mes chronos aux pilotes évoluant dans la manche mondiale, je suis régulièrement au milieu des S2000 et dans le top 15 absolu ! Mon avance devrait me suffire pour gérer la petite journée de demain. »

Avec seulement 19kilomètres de chrono, la journée du dimanche s’annonce comme une formalité. A l’issue du dernier chrono où il réalise un nouveau meilleur temps de catégorie, c’est la délivrance pour Mathieu : « Enfin je la tiens cette victoire. Hormis ces petits soucis le premier jour, j’ai connu un week-end parfait. Je courais après cette victoire depuis le début de la saison. Il me restera à confirmer sur la fin du championnat. Même si nous sommes adversaires dans les spéciales, Cédric Robert n’hésite pas à me donner des conseils. C’est sympa de l’avoir comme référence car c’est un sacré pilote et ce n’est pas simple de le battre. Mais cette fois, c’est fait et j’en suis heureux. Il s’agit également du premier podium de la DS3 R3 en Championnat de France ainsi que le premier podium de Pirelli depuis le Var 2009. J’espère que ce podium scratch et cette victoire de groupe m’ouvrira de nouvelles portes ! »

Prochain rendez-vous au Rallye des Cévennes fin Octobre.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. grelaud dit :

    voila un pur produit du midi
    ce jeune a du talent
    il tient de son pere jacques qui etait un excellent pilote
    on lui souhaite plein de reussite!!!!!!!!!