Astier, la saison du titre ?



Vice-champion de France Junior l'an passé derrière l'intouchable Laurent Pellier, Loïc Astier visera logiquement le titre cette année.

Victorieux au Var en novembre dernier, le pilote varois pourra s’appuyer sur une grande expérience avec 16 départs en championnat de France depuis trois saisons.

Loïc, quel est ton parcours en rallye depuis tes débuts ?

J’ai commencé les rallyes en 2012, c’était au Critérium des Cévennes sur une Twingo R1 louée chez Chazel. C’était le cadeau d’anniversaire de mes parents pour mes 20 ans. Pour un premier rallye, ce n’était pas le plus simple, je me suis même demandé ce que je faisais là car dès la première spéciale ce fût compliqué avec le brouillard et la pluie. J’ai ensuite enchaîné avec le rallye du Var pour finir la saison.

En 2013, nous avons acheté une DS3 R1 pour le Citroën racing trophy junior. Cette première année fût en demi-teinte puisqu’à la mi-saison nous étions 3ème du championnat à seulement 9 points du leader avec mes premiers podiums en formule de promotion. Malheureusement, la deuxième partie a été moins glorieuse avec 3 abandons en autant de rallye dont le dernier à domicile qui me prive de ma première victoire à deux spéciales du but.

La saison 2014 fut catastrophique. Une erreur de montage sur le système de frein de la DS3 m’a handicapé toute la saison. Je n’ai pas fait un rallye sans ce problème, j’avais perdu confiance en moi et surtout en la voiture.

Tu as principalement roulé sur une Citroën DS3 R1,pourquoi ce choix ?

Pour la simple et bonne raison que je n’ai pas le budget pour faire une autre formule de promotion. Bien sûr que la 208 ou même la DS3 R3 me donne envie mais le budget est trop excessif.

Et puis la DS3 R1 c’est la mienne, ce qui permet de réduire encore un peu plus les coûts.

Quel bilan fais-tu de ta saison en 2015 en Citroën racing trophy junior ?

Bilan plutôt positif. Concrètement, c’est ma deuxième vraie saison puisque c’est compliqué de compter la saison 2014 où je n’ai pas fait un rallye sans problème.

En finissant vice-champion de France junior et à la 3eme place au Citroen Racing Trophy Junior, ex-æquo avec le second , je  ne pouvais pas espérer mieux compte tenu de la belle saison de Laurent Pellier. Je pense qu’il y a pas à rougir de finir derrière lui cette année. De plus, je décroche ma première victoire en formule de promotion sur la dernière manche donc c’est de bonne augure pour la suite.

Quel est ton programme en 2016 et avec quel co-pilote ?

Le programme sera le même que les saisons précédentes. Je vais être le vétéran des jeunes (rire).

Plus sérieusement, je compte bien décrocher le titre cette année. Pour cela, je vais m’appuyer sur l’expérience de l’équipe SRD RACING qui vient d’acquérir deux titres d’affilés en formule de promotion (Opel Adam Cup). J’aimerais aussi faire de la terre. Si le budget est réuni, faire une ou deux manches serait pas mal. Et pourquoi pas dans une formule de promotion.

Mon co-pilote sera encore Loïc DECLERCK. On est très proche avec Loïc et complémentaire. Il est très calme et d’un professionnalisme digne des meilleurs co-pilotes.

Je pense que tout est réuni pour faire une très belle saison avec bien sûr l’appui de tous mes partenaires, ma famille et mes amis.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *