Australie 2011 : L’incroyable raté des Citroën



Continuons notre rétrospective des meilleurs moments du rallye international avec un retour sur le rallye d’Australie 2011, épreuve où Mikko Hirvonen l’emporta à la suite d’un rallye marqué par la double sortie de route des Citroën officielles.

A l’autre bout du monde, l’Australie accueille la 10e manche du championnat du monde des rallyes 2011 et à ce stade de la saison, trois pilotes sont encore en lice pour le titre mondial : Sébastien Loeb (192), Sébastien Ogier (167) et Mikko Hirvonen (156). Ces trois hommes sont bien évidemment attendus aux avants-postes sur cette épreuve, tout comme Jari-Matti Latvala et Petter Solberg.

Le jeudi 8 septembre au soir, deux super-spéciales sont au programme pour lancer les hostilités. À chaque fois, les DS3 officielles sont les plus rapides et le bouillant duo Ogier/Loeb pointe déjà en tête au soir de cette minuscule première journée. Les Ford sont au contact avec Latvala et Hirvonen.

Le lendemain, la première spéciale de 29 km donne déjà le ton. Dans des conditions humides, forcément moins pénalisantes pour sa position d’ouvreur, Loeb signe le scratch, suivi par Ogier à 2s6. Derrière, l’addition est bien plus salée pour Hirvonen (+9.8) et surtout Latvala (+26.3), auteur d’un tête-à-queue.

Dans le chrono suivant, Loeb, ouvreur, envoie sa DS3 WRC en tonneaux dans une partie sinueuse…juste après avoir reçu l’information des temps intermédiaires : « Putain de split de merde ».

Avec cette sortie, Ogier est propulsé en tête, se contentant ensuite des 3e temps dans l’ES4 et l’ES5. Au parc d’assistance, le français rentre en leader avec 9s1 de marge sur Hirvonen et 24s7 sur Latvala, bien remis après sa faute matinale. Le finlandais est talonné par Petter Solberg sur sa DS3 privée.

Au redémarrage dans l’après-midi, Citroën vit un cauchemar avec la disparition de la 2e DS3 officielle suite à une faute d’Ogier ! Alors en tête, le jeune français tape une arbre et ne peut repartir, son radiateur étant trop endommagé. Le gapençais vient de perdre l’occasion rêvée de recoller à son illustre coéquipier au championnat.

Dès lors, la course change évidemment complètement de physionomie et on assiste alors à un faux duel entre les Ford officielles d’Hirvonen et Latvala. Au terme de la vraie première journée, le premier nommé domine son coéquipier pour 7s alors que Solberg, troisième, est à plus de quarante secondes !

Samedi matin, les Citroën reparties en Rally2 sont discrètes en matinée, l’homme fort se nommant Latvala. Ce dernier a ravi la tête à Hirvonen dès la première spéciale grâce à un excellent chrono. L’écart séparant les deux coéquipiers Ford est désormais de 17s2.

Dans l’après-midi, les DS3 haussent clairement leur niveau avec six scratchs consécutifs, quatre pour Ogier et deux pour Loeb, les deux hommes grappillant quelques places au championnat. Chez Ford, Latvala conserve l’avantage pour 22s9 sur Hirvonen mais personne n’est dupe, une stratégie d’équipe est à venir. A quasiment une minute, Solberg est toujours esseulé au troisième rang alors que Wilson, quatrième, est bientôt à six minutes !

Dimanche, les premières spéciales n’ont que très peu d’intérêt. Sans briller ce matin là, Ogier grimpe tout de même à la 10e place provisoire, place lui permettant de marquer virtuellement un point au championnat pilotes.

A l’abord de la dernière ligne droite, Latvala lève le pied dans la 24 (+6.3 sur Hirvonen) et encore plus dans la 25 (+28.5). Sans surprise, Hirvo vient de prendre la tête de cette épreuve au tout dernier moment alors que la Power Stage reste ouverte pour tout le monde.

Si Ford a usé largement de consignes d’équipe, Citroën a fait exactement de même, demandant à Ogier de perdre près de dix minutes alors qu’il occupait la neuvième place. En ralentissant à ce point, le gapençais a permis à son leader Loeb de retrouver le top 10 et de marquer un point supplémentaire au championnat. 

Dans la PS, l’alsacien ajoute 3 autres points en signant le meilleur temps alors qu’Hirvonen et Ogier ne marquent rien. 

A l’arrivée, Hirvonen remporte donc sa deuxième victoire de l’année en WRC et reste totalement en course face aux deux pilotes Citroën, bien maladroits sur cette épreuve. Latvala doit se contenter de la deuxième place mais permet à son équipe de relever la tête après avoir été toujours dominé par Citroën depuis le Portugal en début d’année !

Classement Final

Pos.PiloteVoitureChrono
1Hirvonen-LehtinenFord Fiesta RS WRC 
2Latvala-AnttilaFord Fiesta RS WRC+14.7
3Solberg-PattersonCitroën DS3 WRC+44.8
4Wilson-MartinFord Fiesta RS WRC+8:45.2
5Al-Qassimi-OrrFord Fiesta RS WRC+12:33.3
6Paddon-KennardSubaru Impreza WRX+17:29.3

Motorsport tv Global (Sorties de Loeb et Ogier)

Motorsport tv France (Ralentissements de Latvala et Ogier)





S’abonner
Notifier de
guest
7 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
berlinette
berlinette
1 mois il y a

Cette édition n’était pas pour les grands. Cette année là, l’Australie c’était l’île aux enfants: Casimir finit 5è.

aywé
aywé
1 mois il y a

cest tellement marrant de relire les articles de presses chez citroen quand il pleurait de voir Ogier chez vw et qu il gagnait tout meme pas arriver a la moitier du championnat ils envisageaient deja de se retirer ou de faire loeb revenir rouler

Last edited 1 mois il y a by aywé