Barneaud invaincu en Fiesta R5



Révélé sur le rallye Neige Hautes Alpes en 2007, Christophe Barneaud fait désormais partie des pilotes de pointe de la région Rhône-Alpes.

Pour sa troisième course au volant d’une Ford Fiesta R5, le pilote haut-alpin est resté invaincu malgré la belle résistance de Nicolas Latil au dernier rallye du Gap Racing. L’occasion de retrouver Christophe pour faire le point sur sa carrière et ses dernières performances.

Carte d’identité

  • Nom : Christophe Barneaud
  • Age : 32 ans
  • Région : Rhône-Alpes
  • Voiture : Ford Fiesta R5
  • Métier : Agriculteur
  • Début en rallye : 2004 en Peugeot 106 N1

Avant de revenir sur ta victoire au Gap Racing, parlons de tes débuts en 2004 sur une Peugeot 106 N1. Qu’est-ce qui t’as motivé pour débuter dans cette discipline ?

Je suis passionné depuis mon enfance , mon papa à toujours était copilote je le suivais sur les rallyes, mais j’ai toujours voulu être au volant. C’est un ami qui m’a aidé à débuter, Matthieu, malheureusement parti depuis. On a acheté une petite 106 et au premier rallye les temps étaient là, la chance un peu moins.

Rapidement, de beaux résultats arrivent, notamment en Renault Clio Ragnotti N3 puis surtout en Renault Clio R3. T’attendais-tu à remporter aussi rapidement des victoires au scratch ?

Absolument pa , mon premier temps scratch en Ragnotti reste mon plus beau souvenir en rallye, personne ne nous attendait et nous étions les premiers surpris . Ensuite est venu notre première victoire, un moment sympa aussi.

Après de grosses saisons de 2010 à 2012, tu disputes seulement deux rallyes en 2013, un seul en 2014 mais avec le mythique Monte-Carlo. Quelle a été le raison principale de ce « changement » ?

Nous avons énormément fait de sacrifice pour la finale des rallyes à Gap, le résultat nous a beaucoup déçu, j’ai donc décidé de lâcher le pied, puis j’ai eu la chance d’être papa .

En 2015, tu disputes encore seulement deux rallyes ma la victoire est au rendez-vous à chaque fois au volant de la Fiesta R5. Le week-end dernier au Gap Racing, troisième rallye et encore un succès avec cette voiture. Comment as-tu vécu ce dernier rallye justement ? Cette victoire était-elle encore plus dure à remporter que l’an passé ?

J’ai pris beaucoup de plaisir dans cette voiture comme à chaque fois, je suis très a l’aise avec elle, elle correspond parfaitement à ma façon de conduire. Cette victoire à était difficile comme toute les autres. On est allé là chercher sur la fin de course en réalisant des temps sympa.

Après cette superbe victoire à l’arrachée face à Latil, peut-on espérer te revoir cette année en rallye ?

Malheureusement pour moi, non je ne roulerais plus cette année.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. monney dit :

    alors bonjour urz hunziker n’est pas seulement éleveur il possède aussi un garage d’auto de course

  2. seb dit :

    sa paye alors d etre paysans

    • Kilian Chamiot Maitral dit :

      ça dépend s’il est éleveur ou cultivateur 😉 Ce n’est pas le seul agriculteur à rouler en grosse voiture, Urs Hunziker roule en Mini WRC en Suisse et parfois en France et il est éleveur 😉 S’ils sont passionnés, ils privent peut-être de certains plaisirs de la vie pour rêver dans une R5 ou WRC 🙂

  3. jmdu07 dit :

    c’est vraiment un super pilote faire un rallye par ans et le gagner casiment a chaque foit felicitation