Benoît Vaillant, maître du trophée Clio



Depuis 2011, Benoît Vaillant est un animateur régulier du championnat de France des rallyes avec des participations en C2 R2 Max, Clio R3, Opel Adam Cup, Opel Corsa ou encore dernièrement en Clio R3T.

Vainqueur de l’European Clio R3T France l’an passé, le pilote picard est passé tout près de la victoire au Monte-Carlo, synonyme d’un programme en WRC-3.

Trois mois après, Benoît a repris sa marche en avant au Lyon-Charbonnières en l’emportant devant des pointures françaises telles que Rémi Jouines et Charles Martin.

Benoît, comment es-tu devenu pilote de rallye ?

Par l’intermédiaire d’un ami et de mon père.

Avant de connaître le sport automobile, j’ai fait de l’équitation en compétition jusqu’en 2004 et j’ai arrêté suite à une grave chute. Parallèlement, j’allais toujours voir mon père sur chaque rallye où il participait. C’est naturellement et passionné que je me suis dirigé vers le karting, puis le circuit et le rallye en 2010 dès mes 18 ans.

Quel bilan fais-tu de ta saison 2015 ?

C’était une superbe saison avec la Clio R3T que nous avons découvert. En effet, 4 victoires dans le trophée, 2 deuxièmes places et 1 podium scratch au rallye de Bretagne. Nous terminons la saison 2015 en tête du trophée Clio R3T France et nous nous sommes qualifiés pour le rallye du Monte Carlo en janvier.

En janvier, tu participais au rallye Monte-Carlo, comment s’est passé ta finale du R3T Trophy avec Cédric Mondon à tes côtés ?

Avec du recul c’était une superbe aventure, simplement parce que le Monte Carl’ est le rallye le plus médiatisé en France. C’est un rallye atypique, avec des conditions mixtes alternant neige, glace, asphalte. C’est aussi et selon moi une des plus belle manches du Championnat du Monde des Rallyes.

Etant pilote amateur, c’est un privilège de pouvoir y participer. Pour notre première participation, nous étions performants.

En effet, 11 meilleurs temps sur 16 spéciales dans le trophée clio R3T. Malheureusement, une crevaison nous fait perdre beaucoup de temps alors que nous étions en tête.

Tu repars dans le Clio R3T Trophy France avec la première manche au Lyon-Charbonnières avec une victoire, bon début de saison ?

Après notre podium scratch au rallye de Neufchâtel en Bray et notre résultat à Lyon, on peut considérer que oui c’est un bon début de saison mais il ne faut pas se relâcher car la saison est longue et le niveau du trophée est très élevé.

As-tu des partenaires et personnes à remercier pour leur soutien dans ton programme rallye avec la Renault Clio R3T ?

Je remercie vivement Antoine Brule, Cedric Mondon, mes Parents, Amis et IGOL lubrifiant car il me donne la chance de pouvoir rouler en rallye ainsi que le Team MSR, les mécanos et chef de voiture.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. gazafon_74 dit :

    un pilote super sympa lors d’une discussion avec lui lors du mont-blanc avec la c2 de trajectoire racing.
    bonne saison