Bergkvist en chef du file du JWRC



A l’aube du lancement d’une nouvelle saison en JWRC, treize candidats sont finalement inscrits, contre quatorze initialement puisque Ralfs Sirmacis, véritable prétendant au titre, s’est retiré avant la Suède.

Sur son terrain, le suédois Emil Bergkvist (23 ans) sera évidemment le grand favori face à un peloton généralement beaucoup moins experimenté : « Cela fait du bien de commencer la saison sur mon rallye à domicile et il semble que la compétition sera vraiment forte cette année. Pour m’habituer à piloter de nouveau une R2, j’ai effectué des essais sur la neige et je le feeling était vraiment bon. J’ai été agréablement surpris quand j’ai pris le volant de cette voiture. »

Parmi les treize engagés, on soulignera bien sûr la présence de trois français avec Terry Folb (27 ans), Jean-Baptiste Franceschi (21 ans) et Théo Chalal (27 ans).

Troisième du championnat JWRC, Terry Folb semble bien préparé pour affronter ce nouveau défi : « Nos ambitions pour le rallye de Suède sont de pouvoir se battre à l’avant. Il y a quelques pilotes nordiques donc la compétition sera vraiment rude et c’est un événement que je dois découvrir. Pour le championnat, un podium serait un bon résultat. Pour être mieux préparé aux défis à venir, j’ai effectué quelques essais sur la neige et la glace. J’ai aussi regardé beaucoup de vidéos embarquées pour voir comment les meilleurs pilotes abordent cette surface. »

Grand vainqueur du championnat de France Junior l’an passé, Jean-Baptiste Franceschi fait le grand saut et s’attaque à l’un des rallyes les plus particuliers de la saison. « C’est un rêve devenu réalité en commençant par cet incroyable événement. Bien sûr, ce ne sera pas facile et nous aurons beaucoup de choses à découvrir sur cette surface et avec les pneus cloutés, mais j’ai vraiment hâte d’y être. Je tiens à dire un grand merci à la Fédération française pour avoir cru en moi et me donner l’opportunité de participer à ce fabuleux championnat où il est possible de gagner une récompensé très intéressante. Pour préparer cet événement, j’ai participé au Rallye Monte-Carlo, ce qui a été une expérience formidable. J’ai aussi passé une journée d’essai en Pologne où j’ai découvert la voiture sur la terre. Il n’y avait pas de neige, mais c’était une très bonne expérience et j’ai vraiment hâte de commencer ce rallye. »

Pour Théo Chalal, troisième représentant français, le passage du Challenge N2S er championnat de France Junior au JWRC promet d’être ardu.

« Le rallye de Suède est unique au championnat et représente un véritable défi pour quiconque n’est pas habitué aux rallyes sur neige. Les pilotes nordiques seront rapides ici, donc je vois ça comme une opportunité de mesurer à quelle vitesse je peux apprendre et progresser. Je suis conscient de l’opportunité que représente ce championnat, et je veux apprendre et découvrir autant que possible.

J’ai essayé d’être méthodique dans mes préparatifs cette année et j’ai pu participer au rallye Monte-Carlo en tant qu’ouvreur le mois dernier. C’était une bonne occasion d’avoir une idée de l’environnement à ce niveau, et aussi aussi de ressentir la neige sous mes roues. J’ai reçu le soutien de Stéphane Sarrazin et Laurent Clutier pour m’aider à perfectionner ma technique de pilotage sur les routes hivernales, ce qui était très instructif. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kilian Chamiot Maitral dit :

    JB Franceschi ne devait pas faire seulement le WRC3 et pas le JWRC par souci de sponsors concurrents (Pirelli pour le Junior et Michelin avec la FFSA) ?

    • romain dit :

      Perso, j’estime surtout qu’un gars comme lui devrait faire une année de CF Terre et d’ERC, avec si possible quelques manches de WRC, comme le Monté Carlo, la Corse, L’Allemagne, des WRC ou les frais de déplacements sont moindre.
      Je n’ai jamais compris pourquoi un pilote champion de France, devait directement aller en Mondial…