Bonato : « Impossible d’imaginer un tel scénario »



Evidemment ravi de sa performance et de sa victoire au rallye Coeur de France, Yoann Bonato a connu un week-end « tranquille » alors que deux de ses rivaux pour le titre partaient à la faute.

Dans cette nouvelle chronique, et toujours avec le sourire, le nouveau leader du championnat de France 2018 revient sur ce week-end mouvementé où les faits de course n’ont pas manqué.

Une victoire « aisée » d’apparence, mais de l’intérieur ça a donné quoi ?

« C’était un rallye compliqué à gérer avec beaucoup de faits de course et le rallye a été long malgré tout avec la grosse journée d’hier notamment. Avec ce tracé rapide, ce n’était pas évident de gérer et il a fallu garder la tête sur les épaules.

Dans cette situation, tu te renseignes à chaque fois pour prendre des informations et savoir ce qu’il se passe et comment gérer sa course derrière. Pour Bryan par exemple, j’ai vu des traces dans un virage mais je ne savais pas forcément que c’était lui, je l’ai appris au point stop, une dizaine de kilomètres plus loin.

Pour Quentin, il partait derrière moi, donc j’ai appris son abandon sur le routier quand l’équipe m’a contacté. »

On a l’impression que tu n’as connu aucun problème sur cette épreuve. C’est le cas ?

« J’ai été un peu malade ce week-end, on va dire que c’est le problème principal que j’ai rencontré. Ce n’est pas une petite grippe qui va affoler des montagnards.

Pour le reste, c’était vraiment parfait, pas de tête-à-queue ou tout-droit et la voiture a parfaitement fonctionné. On a juste eu une petite fuite à l’échappement. La voiture faisait plus de bruit mais ça fait tuning, pour les performances, ça ne change rien du tout. »

Après deux abandons au Vosgien puis au Rouergue, tu as remporté deux belles victoires de suite. De quoi être satisfait de ta C3 R5 j’imagine ?

« Nous sommes vraiment satisfaits, d’autant plus que l’on participe activement au développement de la voiture, donc ça fait plaisir de voir les fruits de son travail. Pour nous c’est sympa, pour Citroën aussi et CHL également, donc c’est toute une équipe qui travaille ensemble et qui est récompensée de tout ça.« 

Cette manche a quand même été assez incroyable avec deux sorties majeures en peu de temps, qu’en penses-tu ?

« C’était impossible d’imaginer un tel scénario. Tous les pilotes en lice pour le titre ont beaucoup d’expérience donc c’était difficile de se dire que Bryan et Quentin par exemple, allaient sortir de la route ici. Les rebondissements spéciale après spéciale étaient importants. »

Hier, tu as salué le gros travail des organisateurs concernant la sécurité globale du rallye. As-tu aussi des choses moins positives en tête ?

« Forcément il y a des petites choses à revoir comme la super-spéciale de Vendôme par exemple. C’était assez moyen avec un saut un peu merdique et quand tu n’es pas en situation d’attaque, tu as un peu peur de tout casser à cet endroit, mais ça fait partie du jeu, il faut savoir gérer ces situations.

Mais pour ce genre de super-spéciale, ce n’est pas évident de trouver le bon compromis entre faire plaisir aux spectateurs et réussir à contenter les pilotes, tout en ayant quelque chose de fluide. Cela a le mérite d’exister et il faut faire avec. Les 360° par contre, je trouve cela bien marrant et mécaniquement, la voiture n’est pas trop sollicitée, contrairement à un saut. »

Avoir un petit plateau de 70 engagés au départ d’une manche du CFR, est-ce dérangeant pour toi ?

« Je pense qu’à partir du moment où les organisateurs trouvent leurs comptes, il n’a pas de limite, pas de mini ou maxi. Après, je pense que c’est un rallye qui mérite qu’on vienne un peu plus le visiter, mais après ce n’est pas une région avec énormément de licenciés je crois. Le rallye doit grandir, laissons-lui le temps. »

J’ai entendu parler d’évolutions prochaines pour la C3 R5. Tu peux nous en dire plus ?

« C’est secret (rires), cela demandera une nouvelle homologation pour 2019. On peut travailler sur d’autres éléments en attendant, comme la cartographie par exemple car cela ne nécessite pas d’homologation. Là, ce sera plus important. Donc on devrait voir ça pour le Monte-Carlo en début de saison prochaine, et j’espère y être et en bénéficier. »




8
Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Jekyll73
Invité
Jekyll73

Oui en plus d’etre un tres bon metteur au point je pense que vu son etat d’esprit, il serai un super co equipier!
Et quoi qu’on en dise loin d’etre ridicule sur l’asphalte

John
Invité
John

Bonato merite une pige en mondial en WRC sur asphalte avec une bonne preparation. Bouffier en Corse etait loin d’etre ridicule avec plusieurs top 5 avant son abandon et on voit Bonato un ton au dessus en France donc ca serait forcement un bon 3eme pilote.

Jean louis
Invité
Jean louis

Entièrement d’accord avec toi rallyeman 74
Je connais YO depuis plus de 20 ans et je trouve que Citroën ne l’à jamais reconnu a sa juste valeur.
C’est quand même lui qui développé la C 2..
ce qui à profité a Séb (Ogier ) l’année suivante ! Maintenant il participe au développement de la C 3 R 5 car c’est un super metteur au point et on ne le remercie pas assez. Merci a CHL de le soutenir

Marc
Invité
Marc

Perso, je pense qu’il y a encore une marche à franchir entre être un bon/voir très bon leader du championnat de France et être un bon second pilote en mondial sur une WRC. Mikkelsen atomisait tout le monde en WRC2, Kopecky y compris.

rallyeman74
Invité
rallyeman74

Bonato prends une belle option pour le titre… et c’est mérité vu son championnat pour le moment !!!
J’aimerai bien le voir sur les manches asphaltes aux cotés d’Ogier en WRC l’année prochaine, ce serait mérité et ça serai je pense un tres bon second couteau chez les rouges

Jean louis
Invité
Jean louis

Entièrement d’accord avec toi rallyeman 74
Je connais YO depuis plus de 20 ans et je trouve que Citroën ne l’à jamais reconnu a sa juste valeur.
C’est quand même lui qui développé la C 2..
ce qui à profité a Séb (Ogier ) l’année suivante ! Maintenant il participe au développement de la C 3 R 5 car c’est un super metteur au point et on ne le remercie pas assez. Merci a CHL de le soutenir

chrispatagonie3
Invité
chrispatagonie3

Avec un peu de roulage au volant d’une WRC, il aurait son mot à dire sur asphalte, ça c’est sur. C’est tout ce que je lui souhaite.

andre chaintron
Invité
andre chaintron

bravo encore a yoann bonato et son equipier super pilote