Bonato : « Le niveau est bien plus élevé qu’en France »



Vainqueur sortant du WRC-2 au Monte-Carlo, Yoann Bonato a eu un rallye bien plus mouvementé cette saison, handicapé par différents problèmes mais aussi par une entame de course ratée.

Plus dans le rythme au fil du week-end, le français a su décrocher le podium en WRC-3 à l’issue d’une belle bagarre face à un adversaire qu’il connaît parfaitement : Yohan Rossel.

Et comme depuis 2018, Yoann nous accompagnera toute la saison à travers ces chroniques en fin de rallye. Dans ce premier récit, le pilote des 2 Alpes revient sur ce premier rendez-vous, loin d’avoir été simple !

Contrairement à l’an passé, tu as connu un Monte-Carlo très mouvementé et avec bien moins de réussite. Fais-nous un résumé de tes problèmes pour que l’on comprenne mieux ton week-end?

« D’abord dans l’ES 2, j’ai clairement pris la mauvaise décision : nous avions fait le bon choix de pneus et la voiture marchait vraiment très bien. Quand nous avons rattrapé le concurrent devant nous, j’ai préféré ne pas en rajouter, rester dans notre rythme que j’estimais correct et surtout ne pas faire d’erreur aussi tôt dans la course. Cette décision était une erreur; on prend 1 minute au final, par manque d’engagement, clairement ! Tout était réuni pour faire une belle spéciale alors c’est un peu frustrant.

Ensuite, nous avons eu un souci de puissance sur un simple capteur mais ne sachant pas réparer, nous avons du attendre de rejoindre l’équipe pour résoudre le problème.

Et pour finir, à l’entrée du parc fermé final, nous avons rencontré un problème électrique qui nous a demandé de laisser nos dernières forces pour pointer au dernier CH du rallye.

Quoi qu’il en soit, comme à l’accoutumée, notre équipe a fourni un travail exemplaire aux assistances. Les gars sont des machines, c’est un plaisir de les voir bosser, même si le plus souvent, lorsqu’ils bricolent, je suis en train de manger un bout sous la tente. La logistique, elle aussi, constitue un soutien indispensable dans notre implication sportive, on ne la remercie jamais assez. Nous sommes à la fois reconnaissants et fiers de faire partie de cette superbe équipe. »

Es-tu déçu de ton niveau de performances (quand tout allait bien !) ?

« Non bien au contraire, je trouve que notre niveau de performance était très bon quand tout allait bien, Il faut se remettre dans le contexte du mondial où le niveau est bien plus élevé qu’en France. Après une année en Championnat de France, nous avons besoin d’un peu de temps pour reprendre le rythme du championnat du monde. Nos chronos le vendredi, le samedi matin et les chronos du dimanche sont bons. Nos concurrents Eric Camilli et Mads Ostberg ont été très forts ce weekend et nous les avons battu quelques fois. C’est une sacrée satisfaction vu le niveau de performance de ces 2 artistes. J’espère pour Eric qu’il pourra continuer sa campagne mondiale. »

Etait-ce étrange de se battre face à autant de C3 autour de toi, une voiture que tu connais particulièrement bien ?

« C’était génial de voir autant de pilotes sur des C3 R5. C’est une voiture avec laquelle je roule beaucoup en développement et voir que notre travail fonctionne pour tout le monde est une énorme satisfaction. S’il n’y avait que moi qui arriverait à rouler avec, cela signifierait que mon travail en développement n’est pas adapté à la compétition client. Au contraire, ici je pense que tout le monde s’est senti très à l’aise dans l’auto malgré ces conditions infâmes !!

L’important pour moi est de constater que notre travail en développement doit satisfaire le plus grand nombre de pilotes. C’est la même philosophie lorsque je travaille pour Michelin. »

Comment juges-tu tes choix des pneus ?

« Les retours de nos ouvreurs et nos informations météos étaient très bons. Nous avions beaucoup de monde dans les spéciales et globalement nos choix se sont révélés au top. Il y a peut être la spéciale 12 où j’aurais du mettre les pneus neige pourtant embarqués dans le coffre, mais nos soucis de puissance nous ont fait perdre un peu la logique des choses car nous étions trop concentrés à essayer de solutionner cette panne. Au final nous étions les seuls en slicks dans ces conditions, mais mon souci était plutôt de rallier l’arrivée tant bien que mal pour rejoindre nos mécaniciens. »

A-t-on des chances de te revoir dans ce championnat WRC-3 cette saison ?

« J’espère pouvoir faire quelques courses encore cette année, nous serons sûrement en Allemagne mais j’aimerais vraiment faire de la terre cette année, c’est une surface que j’adore mais sur laquelle je ne roule jamais. »

Quel est ton avis sur cette édition, en termes de parcours et de conditions ?

« Les conditions étaient à la hauteur d’un Monte Carlo. Si la DDE faisait bien son travail, il n’y aurait pas de glace et le rallye serait trop simple !!!!!! lol!

La difficulté cette année se trouvait notamment dans les hautes températures. La raison est simple : quand il fait chaud, les cordes sont très boueuses et tu ne prends quasiment pas un virage sur l’asphalte du weekend. Ajouté à cela que les plaques de glace deviennent très localisées et se transforment en vitres ! A contrario, lorsque les conditions sont très froides, le rallye est souvent plus facile à appréhender. Pour faire court, cette année, nous étions proche d’un rallye du championnat de Belgique ! »

Après cette ouverture de saison au Monte-Carlo, on attend forcément des nouvelles de ton programme en France. Que peux-tu nous dire là-dessus ?

« Nous serons présents en championnat de France grâce à notre équipe CHL et nos partenaires habituels dont Igol en chef de file ! Ce championnat me tient à coeur, il nous a vu grandir et aujourd’hui il bénéficie d’une médiatisation exemplaire ! C’est un immense tremplin pour tous les jeunes et moins jeunes! 😉 Je n’ai pas de sentiment de lassitude sur ces épreuves tant elles sont magnifiques et variées. Je suis pressé d’être au Touquet désormais. »

Enfin, comment passez-vous le temps avec Benj ton copilote sur les longs routiers ?

« Bien souvent on essaye de faire un premier bilan de la course. On en profite pour appeler nos familles et nos amis et faire un gros point avec l’équipe pour l’étape à venir !

C’est aussi un moment de décontraction où tu oublies un peu la course. 4h de liaison ça fait mal au c..dans une voiture de course !! »




S’abonner
Notifier de
guest
18 Commentaires
Newest
Oldest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
saxonic
saxonic
5 mois il y a

y a pas à tordre du c.. pour c…. droit, les sportifs en rallye sont bien les plus sympas et les mieux éduqués du monde sportif, hormis peut être les joueurs de polo à Cambridge pendant un brunch avec la reine. .. mouais

Rieu John
Rieu John
5 mois il y a

La terre moi je demande que ça !!! Bravo pour ton professionnalisme sacré champion !!!

Vive le sport
Vive le sport
5 mois il y a

Ce pilote est également doué derrière un micro, comme lorsqu’il commente les épreuves sur Canal.
Et petite phrase sympa pour le talentueuse Camilli.

Phipiel
Phipiel
5 mois il y a

Excellent interview d’un pilote qui est à la fois très rapide et prudent dans le bon sens du terme.
Il serait sympa de le voir sur plusieurs manche du mondial, il le mérite amplement.

Christian Dumas
Christian Dumas
5 mois il y a

Merci Yoan pour tes remerciements, je faisais partie d’une équipe météo et on apprécie ces petites attentions tout au long des épreuves. Vous êtes des gens bien!

Robin
Robin
5 mois il y a

Vraiment génial ces petits retours après rallye de chacun !
Ce Bonato a définitivement la tête bien sur les épaules et la pertinence de son analyse est toujours appréciable 😉

Bitonio
Bitonio
5 mois il y a

✌…..Au Charbo moi en N1, et toi au top !

MANOLOFIESTA
MANOLOFIESTA
Reply to  Bitonio
5 mois il y a

Et moi en VHRS, ca fait quand même toujours plaisirs de parcourir ses magnifiques spéciales à allure bien moindre que les modernes

Eric
Eric
5 mois il y a

Merci bcp pour tes mots Yoann.
Vraiment le meilleur pour toi et Benj, Eric

Phipiel
Phipiel
Reply to  Eric
5 mois il y a

Un seul mot : bravo.

Charles Castelli
Charles Castelli
5 mois il y a

Un gars très humble et intelligent; à méditer pour certains!

Enfin de la modestie
Enfin de la modestie
Reply to  Charles Castelli
5 mois il y a

So par exemple……

Charles Castelli
Charles Castelli
Reply to  Enfin de la modestie
5 mois il y a

Pourquoi pas…..

Kaizer Sauzée
Kaizer Sauzée
5 mois il y a

« …Pour faire court, cette année, nous étions proche d’un rallye du championnat de Belgique !… »
Voilà pourquoi Neuville était autant à son aise ce WE.
MDR !!!

Romain39
Romain39
5 mois il y a

Ça fait vraiment plaisir de lire et d’écouter ce que dit ce pilote ! Chapeau à lui pour le développement de la C3 R5 c’est vraie qu’elle marche ste voiture il peu être fière de lui et ce qu’il fait en rallye et en dehors comme ces interwiew c’est vraiment du bon boulot !! Merci monsieur bonato pour ce que vous faites pour nous les fans de rallye c’est que du bonheur rien que par votre disponibilité, votre mentalité… Un vrai pilote au top !!

Sylvain
Sylvain
5 mois il y a

Super interview, de belles paroles pour ses adversaires, on sent ou le super pro de la com, ou le mec serein et heureux de ce qu’il fait, de qui il est. 🙂 Pleins d’infos sur sa course, c’est chouette… en fait, pour tout « comprendre » en wrc-2 il faudrait remettre toutes ses interviews ES par ES, et avoir ainsi les explications des acteurs genre : dans l’ES X Truc crève, Machin a des problèmes de freins, Bidule fait le scratch devant Zozo. En wrc-1, grosso modo on sait ce qui se passe pour les mecs qui jouent la victoire ou les… Lire la suite »

Pierre12
Pierre12
Reply to  Sylvain
5 mois il y a

Yates, pas très brillant comme prestation !

Sylvain
Sylvain
Reply to  Pierre12
5 mois il y a

Oui, mais c’était pour dire j’ai pas suivi sa course, je ne sais pas pourquoi il est derrière dans les classements (alors que mettons Ostberg je savais qu’il avait touché/crevé et que Camilli avait eu des problèmes de freins); pour dire que l’on en apprend plus dans ces interviews qu’en suivant la course, pour remercier quoi 🙂