Bonato : « Pas la même contrainte pour Lefebvre et Ciamin »



Grand favori pour décrocher un nouveau titre sur asphalte, Yoann Bonato arrive au Touquet avec prudence, opposé à un énorme plateau mais pas seulement composé de prétendants au titre.

A travers cette interview, réalise en amont de la conférence de la presse, le double champion de France asphalte transmet également quelques conseils aux spectateurs, tout en évoquant la spécificité des cordes du Touquet.

Quel est l’objectif pour toi ce week-end, gagner ?

On ne peut pas se permettre de dire que l’objectif est de gagner, on ne parle pas que d’une seule course pour nous. On a un championnat à mener, et si on gagne ce serait top, mais nous, on part sur une saison, donc l’objectif est le championnat, pas seulement le Touquet.

Les concurrents qui sont là pour une seule pige n’ont pas la même contrainte que nous comme Lefebvre et Ciamin. Ce seront certainement des clients qui pourront mettre un peu plus de gaz et être libérés que nous. » »

As-tu une approche différentes des cordes ici, souvent très larges et profondes ?

« Dans les cordes boueuses, si tu n’as pas trop de betteraves ça va, mais quand tu commences à taper dans les betteraves, c’est que tu es un peu trop dans les cordes. Je pense que nous n’avons pas pris un seul virage sur le sec dans le shakedown. Si les ouvreurs sont bons, il n’y a pas d’improvisation sur ces cordes. Dans mes notes, j’ai plus de détails que d’habitude, si elle te ralentit par exemple ou si elle est dure, il y a plein de choses différentes. »

Quels endroits pourraient-tu conseiller aux spectateurs ?

« Tout est + ou – rapide, avec des champs, des lignes droites et des carrefours. Je n’ai pas vraiment de spéciales favorites. Je conseille deux points spectateurs, le gué de Bourthes mais je ne sais pas si le public peut bien se placer. Et aussi le saut Bernieulles et en plus on voit passer deux fois les voitures. Une fois en épingle et une fois en bosse. Ce qui est sympa c’est de profiter d’être sur un rallye rapide pour aller dans du rapide justement. C’est dommage de mettre dans une chicane et une épingle je trouve. »

Comment s’annonce le choix de pneus ?

« Je ne pense pas que le choix de pneus soit très dur. Franchement, je pense que ça ne devrait pas être compliqué, pas d’eau annoncée, c’est juste gras. »

Est-ce que des évolutions sont à venir sur la C3 R5

Il y aura des évolutions dans l’année, plutôt fin d’année, et pour l’instant, on travaille juste sur le setup. On va avoir un truc en plus en Corse, mais c’est plus pour la fiabilité.

A l’arrivée samedi après-midi, tu serais déçu si ?

« Je serai déçu si j’abandonne. Après si je ne suis pas sur le podium, ce n’est pas très grave. Ce qui compte, c’est marquer des points et ne pas abandonner. Je suis content d’être là, mais si je suis 5e ou 4e, c’est comme ça, rien de grave, la saison est longue. »

Et sinon. Le timing du rallye est particulier avec un départ à 16h. Si tu étais spectateur arrivé depuis jeudi matin, tu ferais quoi jusqu’à 16h justement ?

« Il peut venir à la conférence de presse, il peut se reposer, et il y a des supers restaurants de fruits de mer. On est dans le Nord, il y a des bonnes huîtres ici. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. rh74 dit :

    On fait des bons pilotes dans les Alpes quand même!
    Il est adorable ce Bonato on lui souhaite évidemment le meilleur. Si pas de podium c’est une décéption pour moi. Je pense qu’il aura à coeur d’aller titiller Lefebvre sur ses terres. Il a le talent pour…

  2. Pad74 dit :

    Pas d’eau prévue sur la boucle aujourd’hui, mais demain c’est pas la même histoire!

    Question annexe, peut être idiote, mais le shakedown n’est jamais chronométré en CFR? Et si oui, on peut checker les temps quelque part?